Les auteurs des attentats de Casablanca ont été assistés par Al-Qaida

26 mai 2003 - 10h28 - Maroc - Ecrit par :

Les auteurs des attentats de Casablanca ont été assistés par "des experts d’Al-Qaïda, venus au Maroc aider à la planification, la préparation et à l’exécution de ces attaques terroristes", a affirmé M. Rohan Kumar Gunaratna, chercheur universtaire au Centre d’étude sur le terrorisme et la violence politique de l’université écossaise de St Andrew.

Dans un entretien accordé à l’hebdomadaire "La Gazette du Maroc" à paraître lundi, le chercheur srilankais affirme que les attaques terroristes de Casablanca "n’ont pas été conduites par Al-Qaïda, mais par un groupe qui lui est associé, une organisation islamiste marocaine connue sous le nom d’+Assirat Al Moustakim", affirmant que "le coup de Casablanca a été très bien planifié mais le timing a été très sophistiqué parce qu’il a coïncidé avec l’attentat d’Arabie Saoudite".

A propos de l’importance du groupe terroriste au Maroc, il a souligné que "les groupes associés à Al-Qaïda peuvent mener des opérations terroristes et causer des dégâts considérables", rappelant qu’à l’instar d’"Assirat Al Moustakim", la "Jamâa Islamia" avait perpétré les attentats de l’ile indonésienne de Bali, le 3 octobre 2002.

Selon Gunaratna, "Al Qaïda est l’avant-garde, la pionnière, le fer de lance des mouvements islamistes", mais maintenant qu’elle a été attaquée, "il existe d’autres mouvements tels qu’Assirat Al Moustakim qui reprennent le flambeau du combat".

Au sujet de l’objectif des attentats qui ont visé des sites touristiques, il a affirmé que "les terroristes n’ont pas spécifiquement ciblé l’économie ou le tourisme, précisant que "l’idéologie des mouvements radicaux est compatible avec celle d’Al-Qaïda" prônant de "combattre les Croisés et les Juifs".

M. Gunaratna a émis l’espoir que "le gouvernement marocain infiltrera cette organisation terroriste et fera de son mieux pour la défaire et la détruire idéologiquement et physiquement".

Pour le chercheur, "Al Qaïda a été en mesure de reconstruire ses capacités durant l’invasion des Etats-Unis de l’Irak", période au cours de laquelle elle avait accumulé un grand soutien, ce qui lui a permis de "retrouver sa force".

"Les Américains ont eu tort d’envahir l’Irak", car cela "a mis en colère de nombreux pays musulmans et dirigeants", a-t-il déclaré, soutenant que "pour lutter contre le terrorisme, il faut obtenir le soutien de chaque pays musulman, de chaque dirigeant et du public".

Concernant l’existence de relations du mouvement "Assirat Al-Moustakim" avec des organisations similaires algériennes, M. Gunaratna a soutenu que "l’organisation algérienne qui est associée à Al-Qaïda n’est pas le GIA mais le mouvement salafiste conduit par Hassan Hattab".

Selon lui, Assirat Al Moustakim entretient "certainement" des relations avec ce mouvement algérien et avec le groupe combattant tunisien, associé à Al-Qaïda responsable de l’attentat commis en avril 2002 contre la synagogue de Djerba et qui avait fait 21 morts dont 14 touristes allemands.

Le Dr Rohan Kumar Gunaratna est présenté par "La Gazette du Maroc" comme étant un des meilleurs spécialistes d’Al-Qaïda au monde.

MAP 2003

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Casablanca - Terrorisme - Al Qaïda - Attentats de Casablanca

Ces articles devraient vous intéresser :

Terrorisme au Maroc : une lutte permanente depuis 2003

L’extrémisme islamiste au Maroc a été marqué par cinq moments forts, dont notamment les attentats de Casablanca en 2003 et 2007, le printemps arabe en 2011, et la création de l’État islamique (EI) en 2014. Pour lutter contre le phénomène, les autorités...

Une cellule préparant des attentats au Maroc démantelée

Le Bureau central des investigations judiciaires (BCIJ), se basant sur des informations fournies par la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), a annoncé le démantèlement d’une cellule terroriste liée à l’organisation Daech. Cette...

Décès de Malika El Aroud, « La Veuve noire du Jihad »

Malika El Aroud, condamnée pour terrorisme en 2008, est décédée à l’âge de 64 ans. Cette femme, qui avait la double nationalité belge et marocaine, avait été déchue de sa nationalité belge en 2017 pour avoir « gravement manqué à ses devoirs de...

Le Maroc, bon élève en matière de lutte antiterroriste

Le Maroc affiche l’un des niveaux de sécurité antiterroriste les plus élevés au monde. Avec un score de 0,757, le royaume est classé 83ᵉ dans la catégorie des pays les plus épargnés des actes terroristes, selon l’édition 2023 de l’Indice mondial du...

Au Maroc, la lutte contre le blanchiment d’argent rapporte

Le Maroc mène efficacement la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. En tout, près de 11 milliards de dirhams ont été saisis en 2022.

Latifa Ibn Ziaten : « J’ai réussi à sauver beaucoup de jeunes, de familles… »

11 ans après l’assassinat de son fils, le maréchal des logis-chef Imad, une des victimes du terroriste Mohammed Merah, la militante franco-marocaine Latifa Ibn Ziaten poursuit son combat pour la paix et la promotion du dialogue et du respect mutuel.

Projet d’attentat déjoué au Maroc : Treize individus arrêtés par le BCIJ

Treize personnes ont été arrêtées par le Bureau Central d’Investigations Judiciaires (BCIJ), jeudi dernier. Soupçonnés d’être partisans de l’organisation terroriste « État islamique », les individus ont été arrêtés lors d’opérations menées dans...

Coup de filet au Maroc contre une cellule terroriste planifiant des attaques

Cinq individus, âgés entre 22 et 46 ans, soupçonnés d’appartenir à l’organisation terroriste Daesh et de préparer des attentats contre des installations vitales et des institutions sécuritaires, ont été arrêtés par les forces de sécurité marocaines.

Le Maroc frappe un grand coup dans la lutte contre le terrorisme

Une cinquantaine d’individus ont été arrêtés mercredi au Maroc lors d’une importante opération visant des membres présumés de groupes djihadistes.

Blanchiment d’argent : Le Maroc serre la vis et ça paye

La lutte contre les activités de blanchiment des capitaux et de financement du terrorisme connaît des progrès significatifs au Maroc. En témoigne le nombre de déclarations de soupçon reçues par l’Autorité nationale du renseignement financier (ANRF) en...