Liberté provisoire pour Laila, accusée à tort de chantage

23 janvier 2020 - 18h00 - Maroc - Ecrit par : K.B

Malgré le refus émis par le juge d’instruction lors d’une précédente audience, la Cour pénale de Casablanca a finalement accordé la liberté provisoire à la jeune Laila, poursuivie dans une affaire de chantage d’un avocat.

Au départ, la jeune femme avait demandé à son fiancé de reconnaître son enfant, issu d’une relation extraconjugale. Face au refus de ce dernier, qui est avocat de fonction, Laila a décidé de le dénoncer à travers une vidéo publiée sur les réseaux sociaux.

Suite à la découverte de photos obscènes des amants, l’épouse légitime de l’avocat, qui exerce le même métier que son conjoint, dans une tentative d’éviter le scandale, a déposé une plainte contre le couple adultérin, avant d’abandonner, finalement, les poursuites contre son mari.

La jeune femme a été interpellée et placée à la prison Oukacha à Casablanca, suite à la plainte de l’épouse qui, en renonçant à poursuivre son mari, lui a permis de bénéficier du non-lieu.

Par ailleurs, le tribunal des affaires familiales a décidé d’ajourner l’affaire de la filiation au 10 février prochain.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Casablanca - Chantage

Aller plus loin

Maroc : victime d’un mariage par la Fatiha, une femme raconte sa mésaventure

Leila, 24 ans, se dit victime d’un mariage par la Fatiha, après avoir été en couple avec Mohamed Tahari, avocat et membre du PJD. Elle se bat pour que l’enfant issu de ce...

Casablanca : arrestation d’un professeur qui utilisait ses notes pour faire du chantage sexuel

Les agents de police ont arrêté un professeur de philosophie qui usait de ses notes pour faire du chantage sexuel envers ses élèves. Ce dernier, âgé de 38 ans, a été pris en...

France : liberté provisoire pour la Marocaine soupçonnée d’avoir tué ses deux filles

Une Marocaine en détention provisoire à Gradignan depuis plus de quatre ans, a été libérée mercredi. Naïma B. est soupçonnée d’homicide sur ses deux petites filles handicapées,...

Adultère, chantage sexuel et avortement dans une clinique à Casablanca

Un responsable de clinique a, semble t-il, utilisé le chantage sexuel avec une femme mariée, qui voulait opérer sa grand-mère dans l’établissement. Elle a fini par céder et...

Ces articles devraient vous intéresser :