Recherche

Malaga : de nouveaux éléments sur l’enlèvement de Jamal, le MRE néerlandais

© Copyright : DR

8 décembre 2021 - 21h20 - Marocains du monde - Par: A.P

Les enquêteurs de la police de Marbella (Malaga) ont de nouveaux indices au sujet de l’enlèvement de Jamal Bouaouiouich, l’homme d’affaires néerlandais d’origine marocaine. Plus d’un an après l’incident, ils ont découvert que la voiture de la victime était tracée.

Jamal a été kidnappé le 24 août 2020 alors qu’il était au volant de son véhicule à bord duquel se trouvaient sa femme et leurs cinq enfants. Huit hommes, vêtus d’uniformes de la police nationale, avaient intercepté la voiture de l’homme d’affaires, l’ont arraché du volant et l’ont emmené. Depuis lors, plus aucun signe de vie de Jamal, ni aucune nouvelle des kidnappeurs qui n’ont pas non plus demandé de rançon à la famille.

Des sources proches de l’enquête policière ont récemment indiqué à eltaquigrafo.com que la voiture de Jamal, qui n’était pas celle qu’il conduisait le soir des faits, était tracée. En inspectant la voiture, les enquêteurs y ont découvert une balise de tracking, un appareil qui permet de connaître la position du véhicule où qu’elle se trouve. La femme de Jamal avait effectivement signalé, lors de sa déposition devant le commissaire de la police nationale de Marbella, qu’ils n’utilisaient pas leur voiture cette nuit-là, mais plutôt celle d’un ami. La leur était en réparation chez le mécanicien.

À lire : La famille de Jamal, un MRE enlevé en Espagne, crie à l’aide

Les enquêteurs ont écouté les enregistrements effectués sur des membres d’un groupe de tueurs à gages français, basé dans la Costa del Sol. C’est ainsi qu’ils ont pu apprendre que ce réseau était à la recherche d’un Néerlandais d’origine marocaine comme Jamal, évoquant avec précision le type de voiture qu’il conduisait, les endroits qu’il fréquentait, et révélant qu’il devait être attaqué. L’enlèvement a eu lieu douze jours après l’enregistrement de ces audios.

Pour le moment, trois hypothèses sont évoquées. Premièrement, il pourrait s’agir d’un enlèvement pour une question d’argent. Jamal « a réussi en tant qu’agent immobilier et était très généreux. Si quelqu’un avait besoin d’argent, il s’en occupait sans rien demander en retour. Mais s’il avait été kidnappé pour de l’argent, n’auraient-ils pas déjà demandé une rançon ? », avait réagi sa femme. Deuxièmement, les enquêteurs penchent pour un règlement de comptes et prétendent que Jamal serait impliqué dans des organisations criminelles qui brassent des millions d’euros. Une hypothèse également battue en brèche par sa femme qui assure que son mari « n’était pas aussi riche et n’avait pas non plus de casier judiciaire ».

Troisièmement, il pourrait s’agir d’une confusion avec son oncle, également homme d’affaires hollandais d’origine marocaine, recherché par le Maroc avec l’aide des autorités hollandaises en raison des intenses activités politiques qu’il mène contre le régime marocain.

Mots clés: Disparition , Kidnapping , Espagne , Malaga , Marbella

Bladi.net

Bladi.net - 2022 - - A Propos - Contact