Le Maroc, allié privilégié des puissances militaires

7 mars 2021 - 17h30 - France - Ecrit par : S.A

Au fil des ans, le Maroc est devenu un partenaire privilégié des grandes flottes militaires du monde. En témoignent les récents exercices d’entraînements d’envergure aux larges des côtes marocaines avec la France et les États-Unis.

Les premiers exercices militaires ont eu lieu du 24 au 26 février en mer Méditerranée. Fin février 2021, la Marine royale a participé à un exercice militaire d’envergure aux côtés du porte-avions nucléaire Charles-de-Gaulle, navire amiral de la Marine nationale française, dans le cadre de la mission Clemenceau 21, a écrit l’ambassade de France au Maroc sur son compte Facebook.

Durant cette période, la frégate Allal Ben Abdellah de la Marine royale a participé à l’escorte du groupe aéronaval (GAN) constitué autour du Charles-de-Gaulle pendant sa phase de montée en puissance, rythmées par de multiples interactions, de difficulté croissante, dont des exercices de lutte anti-aérienne, de lutte anti-surface et de communication. Ces exercices ont contribué à une amélioration progressive de la connectivité entre les unités participantes.

Résultat : l’objectif poursuivi, celui du développement de l’interopérabilité entre la frégate marocaine, la frégate de défense aérienne Chevalier Paul et les autres bâtiments constituant l’escorte du GAN a été atteint. « Cette navigation de groupe, qui exige une grande rigueur, illustre une avancée significative dans la coopération navale opérationnelle franco-marocaine », s’est félicitée l’ambassade de France.
Le Maroc a également participé à un autre exercice maritime. Cette fois, il s’est agi d’un « exercice maritime bilatéral historique » entre la Marine royale, les Forces royales air et la marine américaine, lequel s’est inscrit dans le cadre de l’opération Lightning Handshake. Cette opération vise à améliorer l’interopérabilité entre les marines américaine et marocaine dans plusieurs domaines de défense, notamment les attaques de surface, la lutte anti-sous-marine, la frappe air-mer, le soutien logistique combiné et les opérations d’interdiction maritime.

Lightning Handshake 2021 contribue à augmenter la capacité des forces maritimes américaines et marocaines à œuvrer ensemble, afin de répondre aux défis sécuritaires et d’accroître la stabilité dans la région, indique l’ambassade américaine à Rabat.

Sujets associés : France - États-Unis

Aller plus loin

Le Maroc participe à des exercices militaires maritimes avec les États-Unis

Suite à l’invitation des États-Unis, la Marine royale marocaine va participer, pour la toute première fois, à Sea Breeze, l’un des plus grands exercices militaires maritimes....

Israël-Maroc : une coopération militaire vieille de plusieurs décennies

Le Maroc et Israël entretiennent des relations étroites depuis de nombreuses années, et cela dans presque tous les domaines. Sur le plan sécuritaire, la coopération entre les...

Des militaires marocains en Israël pour un exercice

Un avion de l’armée de l’air marocaine a atterri dimanche sur la base militaire de Hatzor, située dans le centre d’Israël. Une première.

Le Maroc reçoit sa commande de 300 camions blindés français

Le Maroc a reçu la totalité des 300 véhicules tactiques légers, commandés à la fin de l’année dernière au constructeur français Arquus.

Ces articles devraient vous intéresser :