Maroc : À 80 ans, il demande la grâce du roi Mohammed VI

13 avril 2024 - 18h30 - Maroc - Ecrit par : S.A

Arrêté à son retour de Syrie, puis incarcéré dans une prison à Meknès en 2018, un djihadiste marocain aujourd’hui octogénaire demande la grâce royale et une réduction de peine. Sa famille plaide pour son transfert à Tanger, afin d’être proche de lui et de lui rendre visite régulièrement.

Mustapha El Harrak, 80 ans, purge une peine de 10 ans de prison à Meknès, loin de sa famille qui réside à Tanger. Il fait partie des Marocains qui ont rejoint l’État islamique (EI), en Syrie, en 2014. Il avait été, par la suite, rejoint par sa femme et ses enfants. Ils y passeront quatre ans. Mais les conditions difficiles vont les contraindre à revenir au Maroc. Le père de famille sera arrêté, condamné, emprisonné. Son état de santé qui s’était dégradé à son retour au pays s’est amélioré. Aujourd’hui, il demande la grâce du roi Mohammed VI. À défaut, des conditions allégées voire une réduction de peine. Son fils demande à l’administration pénitentiaire de transférer son père à Tanger pour faciliter les visites de la famille, rapporte Al3omk. Il confie n’avoir pas pu le voir depuis environ 12 mois en raison de la distance. Il a également envoyé des demandes pour que l’octogénaire bénéficie d’un programme de réconciliation.

À lire :La djihadiste Douha Mounib condamnée pour tentative d’évasion

Quelque 1659 Marocains sont partis dans la région syro-irakienne, pour combattre aux côtés de Daech. 774 d’entre eux – 387 enfants, 136 femmes et 251 combattants – sont toujours bloqués dans la région, indiquent les données précédemment communiquées par Habboub Cherkaoui, directeur du Bureau central d’investigation judiciaire (BCIJ). Il y a plus de 10 000 combattants de l’État islamique dans des prisons en Syrie, ainsi qu’un potentiel « État islamique de la prochaine génération » composé de dizaines de milliers d’enfants résidant dans des camps de déplacés à travers le nord-est du pays, et de « combattants libres » de Daech ciblés en Syrie, précise le commandement central américain dans un communiqué.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Tanger - Famille - Meknès - Retour - Syrie - Grâce royale - Prison

Aller plus loin

La justice espagnole veut empêcher la libération d’un djihadiste marocain

Abderrahmane Tahiri (dit Mohamed Achraf), Mohamed El Gharbi, Abdelah Abdesalam, Karim Abdesalam et Lahcen Zamzami sont des djihadistes marocains qui ont continué à endoctriner...

Espagne : la justice condamne trois frères pour la mort d’un Marocain djihadiste tué en Syrie

La justice espagnole a condamné vendredi à huit ans de prison trois frères, membres d’une organisation terroriste basée à Badalona (Barcelone), pour la mort d’un jeune Marocain...

Les réseaux sociaux au cœur de la traque d’un djihadiste marocain à Majorque

Un djihadiste présumé d’origine marocaine a été arrêté jeudi à Campos (Majorque). La Brigade d’information de la police nationale enquête pour savoir s’il a des contacts sur l’île.

La djihadiste Douha Mounib condamnée pour tentative d’évasion

La djihadiste marocaine pro-Daech, Douha Mounib, a été condamnée mardi par le tribunal correctionnel de Paris à trois ans et demi de prison pour son évasion manquée de la prison...

Ces articles devraient vous intéresser :

Ramadan et grossesse : jeûner ou pas, la question se pose

Faut-il jeûner pendant le Ramadan quand on est enceinte ? Cette question taraude l’esprit de nombreuses femmes enceintes à l’approche du mois sacré. Témoignages et éclairages pour mieux appréhender cette question à la fois religieuse et médicale.

Aid al Adha : 1 434 personnes graciées par le roi Mohammed VI

À l’occasion de à l’occasion de l’Aïd Al Adha, célébrée ce jeudi 29 juin au Maroc, le Roi Mohammed VI a accordé sa grâce à 1 434 personnes condamnées par différents tribunaux du Royaume.

Plus de 70% des femmes marocaines recourent aux méthodes contraceptives

Au Maroc, plus de 70 des femmes ont recours aux méthodes contraceptives. C’est ce qui ressort d’un récent rapport du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA).

Alerte sur les erreurs d’enregistrement des nouveaux-nés au Maroc

L’Organisation marocaine des droits de l’homme (OMDH) a alerté le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, au sujet du non-enregistrement des nouveau-nés à leur lieu de naissance, l’invitant à trouver une solution définitive à ce problème.

Le PJD en colère contre le nouveau Code de la famille

Le parti de la justice et du développement (PJD) dirigé par Abdelilah Benkirane, affiche son opposition à la réforme du Code de la famille. Du moins, pour certaines propositions.

Aïd Al Mawlid : le roi Mohammed VI accorde sa grâce à 672 personnes

Le roi Mohammed VI a gracié 672 personnes à l’occasion de l’Aïd Al Mawlid Annabawi, célébré ce dimanche 9 octobre au Maroc. Ces détenus avaient été condamnés par différents tribunaux du Royaume.

Une famille marocaine au tribunal de Beauvais pour un mariage blanc

Une famille marocaine est jugée devant le tribunal de Beauvais pour association de malfaiteurs dans le but d’organiser un mariage blanc. Le verdict est attendu le 12 janvier 2023.

Maroc : une sortie en voiture vire au drame

Une sortie en famille qui finit en tragédie. Deux sœurs de 19 et 10 ans sont mortes noyées samedi dans le barrage de Smir près de la ville de M’diq, après que l’aînée, qui venait d’avoir son permis de conduire, a demandé à ses parents à faire un tour...

Maroc : il tue son père pour des cigarettes

Drame dans la commune d’Ait Amira. Un jeune homme a donné un coup de couteau mortel à son père après que ce dernier a refusé de lui donner de l’argent pour acheter un paquet de cigarettes.

Abdellatif Ouahbi accusé par les salafistes d’atteinte à l’islam

La réforme du Code de la famille passe mal chez les salafistes. Prêcheurs et imams de mosquées sont en colère contre le ministre de la Justice Abdellatif Ouahbi.