La djihadiste Douha Mounib condamnée pour tentative d’évasion

14 juin 2023 - 18h00 - France - Ecrit par : P. A

La djihadiste marocaine pro-Daech, Douha Mounib, a été condamnée mardi par le tribunal correctionnel de Paris à trois ans et demi de prison pour son évasion manquée de la prison de Fresnes (Val-de-Marne) en 2021.

Condamnée le 1ᵉʳ mars à 12 ans de réclusion criminelle par la Cour d’assises spéciale pour avoir séjourné en Syrie et en Irak, Douha Mounib vient d’écoper de trois ans et demi pour avoir tenté à l’été 2021 de s’évader de la maison d’arrêt de Fresnes (Val-de-Marne) où elle séjournait depuis quatre ans environ. La jeune femme de 32 ans a réussi à creuser un trou sous les barreaux de sa cellule, une tâche à laquelle elle a consacré « entre 6 et 8 heures par jour », fait savoir Le Parisien. Dans la nuit du 13 au 14 novembre 2021, la djihadiste à la silhouette fine et sportive entreprit de se faufiler dans ce trou de 21 cm à l’aide d’une corde de circonstance réalisée avec des draps et des habits.

À lire : La djihadiste marocaine Douha Mounib condamnée à 12 ans de réclusion criminelle

« Ce n’était pas facile de se décider, j’ai eu une montée d’adrénaline », confie Douha qui a pu atteindre le deuxième étage et franchir un mur grillagé avant de se retrouver dans une situation sans issue. Prise au piège, elle se résout à lire le Coran jusqu’au petit matin où les agents pénitentiaires l’ont arrêtée. Lors du procès qui s’est déroulé mardi à Paris, l’accusation s’est demandé comment ce « projet parfaitement méthodique », ficelé par la djihadiste, a capoté. Le parquet a requis 4 ans de prison contre elle, mais le tribunal a décidé de la condamner à trois ans et demi de prison.

À lire : Douha Mounib, itinéraire d’une djihadiste

L’évasion était devenue le « dernier recours » pour Douha qui devrait être transférée vers le quartier de prise en charge de la radicalisation de Rennes (Ille-et-Vilaine), ce qui l’éloignerait de sa fille de 5 ans placée en famille d’accueil. « C’est la tristesse qui a engendré cet acte illégal […] Il y a une dimension suicidaire dans cette démarche, au moins judiciairement », explique son avocat, Me Joseph Hazan qui considère cette tentative comme « un échec » de l’institution judiciaire et de l’administration pénitentiaire. Pour le parquet, l’acte de Douha est tout sauf « désespéré », soutenant que l’accusée voulait « se soustraire à un enfermement long et inévitable et ce de façon définitive ».

À lire : Une djihadiste marocaine « repentie » devant les assises de Paris

« Je me serais réfugiée au premier endroit possible. J’aurais pris ce qui se trouvait sur ma route », confie Douha dont le seul souhait était de « récupérer [ses] enfants » (sa fille et le fils de son ex-compagnon). Et d’ajouter : « Il y a eu énormément de changement depuis cette tentative d’évasion. Je la regrette, c’était complètement stupide, elle va me donner une peine supplémentaire. Mais elle a été le déclencheur d’une nouvelle vie et m’a permis de me poser des questions sur énormément de choses. C’était le point final d’un livre qui m’a permis de passer à un autre chapitre ». Douha peut faire appel de sa condamnation dans un délai de dix jours.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Procès - Femme marocaine - Prison - Etat islamique - Daech - Evasion - MRE

Aller plus loin

Le parcours tragique d’un Maroco-américain enrôlé au sein de Daesh

Aux États-Unis, un Marocain de Minnesota risque une lourde peine de prison pour avoir combattu pour l’État islamique (EI) en Syrie. Parcours d’un homme plein de remords déchiré...

Douha Mounib, itinéraire d’une djihadiste

Le procès de Douha Mounib, une sage-femme revenue de la Syrie où elle a servi sous le califat de Daech, s’est ouvert lundi 27 février devant les assises spéciales de Paris. Elle...

Une djihadiste marocaine « repentie » devant les assises de Paris

Une Marocaine arrêtée en Turquie puis expulsée vers la France sera jugée pour association de malfaiteurs terroriste criminelle entre 2013 et 2017, pour deux séjours en Syrie et...

La djihadiste marocaine Douha Mounib condamnée à 12 ans de réclusion criminelle

Ouvert le lundi 27 février dernier, le procès de la djihadiste marocaine Douha Mounib, sage femme devenue une acquise à la cause de l’État islamique (EI) s’est achevé mercredi...

Ces articles devraient vous intéresser :

Retraités MRE : les conditions d’octroi de l’abattement de 90% (douane)

Depuis plusieurs années maintenant, la douane marocaine a mis en place un abattement de 90 % pour les MRE retraités souhaitant dédouaner leur véhicule au Maroc. Pour ce faire, plusieurs conditions sont requises comme expliqué dans le dernier guide...

Les MRE bénéficient d’une exonération fiscale pour l’achat de logements sociaux

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) peuvent bénéficier d’une exonération fiscale lorsqu’ils achètent un logement social, à condition de remplir les critères énoncés dans le Code général des impôts, a affirmé Nadia Fettah, ministre de l’Économie...

Les MRE confrontés à un durcissement des conditions d’envoi de fonds depuis l’Europe

Face au durcissement des autorités européennes sur les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE), le wali de Bank Al-Maghrib (BAM), Abdellatif Jouahri appelle à une action diplomatique d’envergure.

Contrôle douanier : Fouzi Lekjaâ rassure les MRE

Suite aux rumeurs sur un supposé renforcement du contrôle douanier des Marocains résidant à l’étranger (MRE), le ministre délégué chargé du budget, Faouzi Lekjaâ a apporté un démenti formel. Ce contrôle n’intervient que dans les transactions...

MRE retraités : voici les conditions de dédouanement des véhicules

L’allégement fiscal pour les Marocains résidant à l’étranger (MRE) âgé de 60 ans et plus, ayant résidé plus de 10 ans hors du Maroc est toujours d’actualité. Ils bénéficient d’un abattement de 90 % lors du dédouanement d’un véhicule de tourisme, à...

Le MRE a-t-il le droit de vendre sa voiture au Maroc ?

Le Marocain résidant à l’étranger (MRE) a tout à fait le droit de vendre son véhicule lors de ses vacances au Maroc. Nous parlons, ici, de la période de l’admission temporaire de 6 mois, autorisée par les services de la Douane. Deux situations se...

Entre droits des MRE et échange de renseignements fiscaux : le dilemme du gouvernement marocain

Le gouvernement d’Akhannouch revient sur les deux projets de loi sur l’échange de renseignements fiscaux et de données des Marocains résidant à l’étranger (MRE). Par la voix de son porte-parole, Mustapha Baïtas, il rassure une fois de plus les MRE.

Deux pertes dans la famille d’Omar Achadoud : décès soudain du footballeur et de son père

Le footballeur Omar Achadoud est décédé subitement dans son sommeil samedi dernier. Ce triste événement a été suivi par une autre perte douloureuse pour la famille trois jours plus tard, le décès de son père, Mbark, selon la mosquée de Houthalen...

Maroc : les MRE font grimper les ventes immobilières

Les transactions immobilières sont en hausse au Maroc en ce début d’été, avec la forte demande des Marocains résidant à l’étranger (MRE) et notamment en Europe, qui affluent vers le royaume pour y passer leurs vacances.

Maroc : les duty free font leur révolution

Du changement en vue pour les magasins de vente sous douane, communément appelés « Duty free shops ». L’Administration des douanes et impôts indirects (ADII) et l’Office des changes ont fixé de nouvelles règles relatives à leur gestion et fonctionnement.