Recherche

Maroc : le bikini doit-il être défendu dans les mosquées ?

© Copyright : DR

28 juillet 2015 - 16h30 - Société - Par: Bladi.net

Nouzha Skalli, députée du Parti du Progrès et du Socialisme (PPS), a appelé le ministre des Habous et des Affaires Islamiques Ahmed Taoufik à exhorter les Imams des mosquées à répandre la culture de l’égalité et la liberté vestimentaire.

La parlementaire a demandé au ministre des Habous de porter le débat de la liberté de s’habiller en jupe, pantalon ou en bikini dans les piscines devant les mosquées.

Pour le cheikh marocain Abdelbari Zamzami cité par le site Hespress : « La demande de la députée du PPS d’inciter les imams à aborder ces thématiques dans les mosquées est complètement folle ».

La requête de Skalli est considérée par le cheikh comme étant une invitation à répandre l’immoralité parmi les Marocaines. « C’est la femme qui choisit sa façon de s’habiller et les lois ou l’autorité n’interviennent en aucun cas dans ce contexte », explique Zamzami.

Le controversé « fkih » renchérit : « Le hijab est l’habit imposé par la Chariaâ (législation musulmane) à la femme et le ministère des Habous et des Affaires islamiques n’a rien à avoir là-dedans. L’habit ne peut être imposé ni par la loi, ni de force ».

« Demander aux Imams et aux encadrants religieux de défendre la liberté de porter les jupes ou les bikinis mettrait le gouvernement islamiste dirigé par Abdelilah Benkirane dans l’embarras », conclut Zamzami.

La sortie de Nouzha Skali a suscité une forte polémique sur les réseaux sociaux. Les uns estiment que la députée se prépare aux prochaines échéances électorales en tentant de s’attirer la sympathie des défenseurs des droits individuels et d’autres pensent que Skali en perte de notoriété veut revenir aux devants de la scène politique au Maroc en défendant le port de la jupe et du bikini.

Mots clés: Elections , Parti du Progrès et du Socialisme (PPS) , Nouzha Skalli , Abdelbari Zamzami

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact