Le Maroc censure à nouveau les caricatures de Charlie Hebdo

13 septembre 2020 - 08h00 - France - Ecrit par : J.K

Cinq ans et demi après les attentats perpétrés contre la rédaction de Charlie Hebdo, l’hebdomadaire satirique français a décidé de republier les caricatures du prophète Mohammad, en hommage aux journalistes et dessinateurs tués. Un choix qui ne passe pas au Maroc.

“Nous ne nous coucherons jamais. Nous ne renoncerons jamais”, a écrit Riss, directeur de publication de Charlie Hebdo, dans ce nouveau numéro pour justifier la réédition de l’acte par lequel le mal est venu.

Dans la même veine, plusieurs journaux français, habituellement distribués au Maroc, ont également décidé de rééditer les caricatures. Tous ont officiellement été censurés dans le Royaume fait savoir TelQuel qui le tient d’une source proche du ministère de la Culture.

C’est l’article 31 du Code de la presse qui en donne autorité à la direction de la communication du ministère de la Culture. Parce que, selon cet article, ces publications étrangères contiennent les caricatures blasphématoires portant atteinte à la religion islamique. Il s’agit donc d’une censure officielle indique la même source.

Même position du côté de l’Organisation de la coopération islamique (OCI) pour qui, ces caricatures “ne rendent pas service aux différences qui existent entre les cultures”. De même, au Pakistan, des centaines de manifestants en colère ont protesté contre la réédition de ces caricatures, le 3 septembre dernier.

Pour rappel, le Maroc avait eu la même position suite aux attentats de Charlie Hebdo, avec la promesse faite à l’époque par Mustapha El Khalfi, ancien ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement : “Nous avons interdit tous les journaux contenant les caricatures du prophète publiées dans Charlie Hebdo, et interdirons tout numéro à l’avenir publiant ces images ou d’autres portant atteinte au prophète.” La promesse est tenue.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Presse - Liberté d’expression - Censure - Islam

Aller plus loin

Charlie Hebdo persiste et republie les caricatures du prophète Mohammad

Alors que le procès des attentats de janvier 2015 s’ouvre ce mercredi 2 septembre, Charlie Hebdo a republié les caricatures du prophète Mohammad qui avaient fait polémique....

Maroc : prison ferme pour atteinte à la religion islamique

Un homme a été condamné à 6 mois de prison ferme et à une amende de 3 000 dirhams, pour avoir publié sur son compte Facebook des caricatures jugées blasphématoires.

Décès de Kurt Westergaard, caricaturiste du prophète Mohammad

Le Danois Kurt Westegaard, l’auteur des caricatures de Mahomet en 2005, qui ont suscité de nombreuses manifestations et émeutes dans divers pays musulmans, est décédé à l’âge de...

La police marocaine recherche les auteurs d’une caricature satirique de Macron

Une caricature satirique du président français Emmanuel Macron a été collée sur un mur de l’avenue de France, au milieu du quartier de l’Agdal, à Rabat. La police recherche les...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : les salaires des imams vont augmenter

Les imams au Maroc verront leur allocation augmenter de façon progressive pendant les quatre prochaines années. Le roi Mohammed VI en a donné l’instruction, selon le ministère des Habous et des Affaires islamiques

Ramadan : Un mois de spiritualité… et de bagarres ?

Le Ramadan, mois sacré pour les musulmans, est synonyme de spiritualité et de partage. Mais au Maroc, il prend également une tournure plus sombre avec l’apparition d’un phénomène bien connu : la “Tramdena”. Ce terme désigne l’irritabilité et...

Ramadan 2024 en France : Le Maroc perd la main sur l’encadrement religieux des MRE

À l’approche du mois de Ramadan, des voix s’élèvent pour réclamer une formation religieuse adaptée aux Marocains résidant à l’étranger, notamment en France.

Le jeûne du ramadan est-il compatible avec le diabète ?

Quel est l’impact du jeûne de ramadansur la santé d’un fidèle diabétique et quels sont les risques encourus ? Abdul Basit et Yakoob Ahmedani, tous deux médecins, donnent leur avis sur cette question qui préoccupe de nombreux fidèles musulmans.

Le film « Zanka Contact » contraint de supprimer une chanson d’une pro-Polisario

Suite à l’interdiction de diffusion « au niveau national et international » du film Zanka Contact, les producteurs se sont pliés aux exigences de l’organe régulateur, annonçant la suppression de la musique à polémique.

Officiel : l’Aid al fitr en France, mercredi 10 avril

La commission religieuse de la Grande Mosquée de Paris, avec plusieurs fédérations musulmanes nationales, s’est réunie pour la Nuit du Doute, ce lundi 8 avril 2024, 29ᵉ jour du mois béni de Ramadan 2024-1445/H, indique la Grande Mosquée de Paris dans...

Une prière musulmane à l’aéroport de Roissy fait polémique

Augustin de Romanet, PDG d’ADP a réagi à une prière collective réunissant une trentaine de musulmans dimanche 5 novembre dans une salle d’embarquement de l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle, et qui a soulevé de vives polémiques.

Cimetières au Maroc : entre abandon et insécurité

La gestion des cimetières pose problème au Maroc. Selon un rapport du ministère de l’Intérieur, les sites existants sont saturés ou en état de dégradation et les collectivités territoriales peinent à les réhabiliter et à identifier des terrains viables...

Maroc : voici la date de l’Aid Al Mawlid Annabaoui

Le mois de Rabie-I 1445 de l’hégire débutera le dimanche 17 septembre 2023 et Aïd Al Mawlid Annabaoui célébré le jeudi 28 septembre, a annoncé le ministère des Habous et des affaires islamiques.

Ramadan 2023 : le Maroc va envoyer 400 prédicateurs à l’étranger, surtout en Europe

Interpelé sur « l’encadrement religieux des MRE », le ministre des Habous et des Affaires islamiques, Ahmed Toufiq, a déclaré que le gouvernement a pris ses dispositions pour que durant le mois de ramadan, cette opération ait finalement lieu après...