Maroc : controverse autour d’un chèque signé par un patient décédé

9 septembre 2020 - 20h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Un médecin exige à la famille d’un patient décédé de lui payer 8 millions de dirhams pour seulement une nuit passée dans une clinique à El Jadida. Le médecin assure que le défunt lui avait délivré un chèque de ce montant.

Selon les faits, le signataire du chèque avait été admis dans une clinique suite à un malaise, fait savoir Assabah. Obligation lui avait été faite de délivrer un chèque de garantie à la direction de la clinique avant sa prise en charge. Le patient n’y avait trouvé aucune objection. Seulement, il était décédé la nuit de son hospitalisation.

À leur grand étonnement, les membres de la famille du défunt ont reçu la visite d’un huissier qui demandait à rencontrer le signataire du chèque. En réponse, ils lui ont dit qu’il était déjà décédé. Ayant découvert que le plaignant est le médecin de la clinique, l’épouse du défunt a déposé plainte pour fraude et abus de confiance. Elle a expliqué que son mari avait délivré un chèque en blanc à la direction de la clinique comme garantie et qu’il avait prévu payer en espèces après sa sortie de l’hôpital.

Contre toute attente, il a été procédé à la saisie conservatoire des biens du défunt quelques jours plus tard afin de garantir le paiement de la somme de 8 millions de dirhams. L’épouse du défunt a déclaré que le chèque avait été libellé par une personne -dont elle ignore l’identité- autre que son mari. La Cour d’appel d’El Jadida lève la saisie des biens mais le président du tribunal de première instance la rétablit. Face à la situation, la famille s’est tournée vers le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire.

Sujets associés : Famille - El Jadida - Décès

Ces articles devraient vous intéresser :

Alerte sur les erreurs d’enregistrement des nouveaux-nés au Maroc

L’Organisation marocaine des droits de l’homme (OMDH) a alerté le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, au sujet du non-enregistrement des nouveau-nés à leur lieu de naissance, l’invitant à trouver une solution définitive à ce problème.

Smara : « Ces attaques ne resteront pas impunies », prévient le Maroc

Omar Hilale, représentant permanent du Maroc aux Nations unies a réagi à l’attaque que le Polisario a affirmé avoir mené dans la nuit du samedi à dimanche dans la ville d’Es-Semara et qui a fait un mort et trois blessés dont deux sont dans un état grave.

Décès de Khalil Hachimi Idrissi

Le directeur général de l’Agence marocaine de presse (MAP), Khalil Hachimi Idrissi, est décédé samedi matin à Rabat à l’âge de 67 ans, après avoir lutté contre une longue maladie

Voici pourquoi un policier a été promu par Abdellatif Hammouchi

Décédé des suites d’une blessure grave à l’arme blanche, survenue lors d’une intervention de sécurité, un agent de police a reçu une promotion exceptionnelle par le directeur général de la Sûreté nationale et de la surveillance du territoire,...

Décès de Hamidou Laanigri, un pilier de l’armée marocaine

Hamidou Laanigri, général de corps de division, est décédé ce dimanche 10 septembre à Rabat, à l’âge de 84 ans.

Une famille marocaine au tribunal de Beauvais pour un mariage blanc

Une famille marocaine est jugée devant le tribunal de Beauvais pour association de malfaiteurs dans le but d’organiser un mariage blanc. Le verdict est attendu le 12 janvier 2023.

Décès d’Abdelhak Khiame, ancien patron du BCIJ

Triste nouvelle ce mardi 23 août 2022. L’ancien patron du Bureau central d’investigation judiciaire (BCIJ), Abdelhak Khiyame, est décédé aujourd’hui des suites d’une longue maladie.

Amine Adli perd sa maman, la FRMF présente ses condoléances

Amine Adli est frappé par un énorme malheur. L’attaquant des Lions de l’Atlas et du Bayer Leverkusen vient de perdre sa maman.

Chaque mois, Achraf Hakimi verse 100 000 euros à sa mère

Durant la coupe du monde Qatar 2022, les instants pleins d’amour entre l’international marocain Achraf Hakimi et sa mère ont ému les supporters et les internautes et témoignent de l’attachement de l’un envers l’autre. La star du PSG veille sur sa mère...

Le Maroc pleure la mort de la "fille de la lune" Fatima Ezzahra Ghazaoui

Fatima Ezzahra Ghazaoui, 31 ans, star marocaine des réseaux sociaux, a perdu son combat contre la Xeroderma pigmentosumn, une maladie génétique rare à l’origine d’une hypersensibilité aux rayonnements ultraviolets, qui interdit toute exposition au soleil.