Maroc : des chiens errants torturés et enterrés vivants

10 janvier 2020 - 12h20 - Maroc - Ecrit par : I.L

Des bergers et des fermiers de Rabat, ont organisé un abattage de 30 chiens errants à Hay Karima, à Rabat –Salé, le 5 janvier dernier. À l’origine de ce drame animalier, affirment-ils, l’insécurité de leurs troupeaux, souvent attaqués par ces chiens errants.

Les bergers et les fermiers de cette localité ont fait preuve d’une sauvagerie surprenante avec ces chiens errants qu’ils ont abattus sans pitié. Ils ont expliqué que cette meute de chiens errants ont tué 15 de leurs moutons. Face à cette attaque, ils disent avoir informé en vain les autorités locales qui leur ont demandé de participer à l’achat des munitions.

Selon un membre de "la Tribu des Quat’pattes", une association de défense des droits des animaux à Rabat, et témoin de la scène, les bergers et les fermiers sont pauvres et ne peuvent se permettre ce luxe. À cet effet, ils ont pris l’initiative de tuer ces chiens eux-mêmes.

Ainsi, ils ont sauvagement tué les canins, alors que certains ont été même torturés. "Nous avons trouvé des chiens tués avec de grosses pierres sur leurs têtes. D’autres ont été poignardés ou enterrés vivants. Nous avons même retrouvé une chienne enceinte, brûlée vivante", a témoigné le membre qui a requis l’anonymat.

Sur les lieux, les bénévoles de La Tribu des "Quat’pattes" ont eu cependant de la peine pour récupérer le seul chien rescapé du lot afin de lui administrer des soins médicaux, précise le témoin de la scène. Par ailleurs, les éléments de la police de Salé mènent actuellement des investigations, en collaboration avec cette association de défense des animaux, pour interpeller les auteurs de ce carnage.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Rabat - Salé

Aller plus loin

Marrakech veut se débarrasser de ses chiens errants

La ville de Marrakech change de stratégie contre la prolifération des chiens errants. Elle vient d’adopter un plan qui a pour but de s’en débarrasser définitivement.

Maroc : de la viande d’âne dans les assiettes des Meknassis ?

Des restes d’un âne, dont sa tête, ont été découverts samedi à El Fakharine, près de Meknès. Les autorités locales ont ouvert une enquête. Les populations, quant à elles,...

Maroc : un homme coupe les jambes d’un âne

Un individu a coupé les jambes d’un âne avec un couteau à Kalaat Sraghna, au niveau du douar Ait Ben Hamd, dans la commune d’Ouled Bouali. Les autorités judiciaires de la ville...

Chasse aux chiens errants à Rabat

Plusieurs chiens errants ont été tués à coups de fusil dans la commune de Sidi Yahya Zaer, près de Rabat, le 23 janvier dernier. Une association appelle le gouvernement à plus...

Ces articles devraient vous intéresser :