Le Maroc parmi les destinations touristiques les moins sûres pour les LGBTQ+

14 juin 2022 - 11h40 - Maroc - Ecrit par : A.P

Le Maroc a été classé 170ᵉ, sur plus de 200 pays, parmi les destinations touristiques les plus hostiles aux lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres dans l’édition 2022 du LGBTQ+ Travel Safety Index.

Le Maroc occupe la 170ᵉ place dans ce classement mondial, avec un score de sûreté pour les touristes LGBTQ+ de – 89, devant la Tunisie, 172ᵉ, avec un score de – 91 et derrière l’Algérie, 165ᵉ du classement avec un score de – 75.

À lire : LGBTQ : un appel pressant de Human Rights Watch aux autorités marocaines

Dix critères ont été définis pour réaliser ce classement, dont notamment la légalisation des mariages homosexuels, l’existence d’une loi permettant aux transgenres de changer d’identité ou le taux de meurtre des personnes transgenres, fait savoir Managers.

Le Canada arrive en tête du classement avec un score de 383, alors que le Brunei, dernier du classement, enregistre un score de – 300. Le Bahreïn, qui a été classé 135ᵉ avec un score de – 15, est considéré comme le pays arabe le plus LGBTQ-friendly.

Sujets associés : Tourisme - Algérie - Tunisie - Classement - Homosexualité Maroc

Aller plus loin

Pressions internationales sur le Maroc pour dépénaliser l’homosexualité

Le Maroc doit-il dépénaliser les relations homosexuelles ? c’est le souhait de plusieurs associations internationales qui exigent l’abrogation de l’article 489 du code pénal...

Le Maroc dans le top 10 des meilleurs endroits à visiter en 2023

Le Maroc figure parmi les dix plus belles destinations à visiter en mars 2023. La Turquie se trouve également dans ce classement.

Marrakech parmi les meilleures destinations ensoleillées

Marrakech figure parmi les meilleures destinations ensoleillées à visiter en 2023. C’est ce qui ressort du classement d’un célèbre magazine américain spécialisé dans la mode.

Le témoignage des Marocains obligés de vivre leur homosexualité en France

Les restrictions de la loi pénalisant l’homosexualité, les pressions et le regard de la société, le rejet familial, poussent de nombreux homosexuels à fuir le Maroc afin de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Tourisme au Maroc : vers une révolution du capital humain

La ministre du Tourisme, Fatim-Zahra Ammor, vient de procéder au lancement des programmes de renforcement du capital humain, prévus dans le cadre de la feuille de route du tourisme sur la période 2023-2026. Preuve de l’importance qu’accordent les...

Maroc : forte hausse des recettes touristiques

À fin mai dernier, les recettes de l’activité touristique se sont établies à 20 milliards de dirhams, en progression de 173,1 % par rapport à la même période un an plus tôt.

Touristes au Maroc : les chiffres d’une année record

Quelque 13,2 millions de personnes ont visité le Maroc durant les onze premiers mois de 2023, battant le record absolu de 12,9 millions de touristes de toute l’année de 2019, selon le ministère du Tourisme, de l’Artisanat et de l’Économie sociale et...

Le Maroc contraint de s’adapter aux nouvelles exigences des touristes

Le gouvernement marocain s’active à renforcer les capacités des acteurs du secteur du tourisme pour suivre les tendances et les évolutions mondiales et s’adapter aux nouvelles exigences des touristes.

Le Maroc retrouve le sourire avec une forte croissance du tourisme

Le secteur du tourisme au Maroc affiche une embellie à fin avril 2023, selon les derniers chiffres publiés par l’Observatoire du tourisme, se rapprochant du record d’avant la pandémie en 2019.

Le journal en anglais à la télévision marocaine

Le Maroc manifeste un intérêt grandissant pour l’anglais. Il entend diffuser des informations dans cette langue qui est la plus parlée dans le monde, avec un total de plus de 1,4 milliard de locuteurs, afin d’attirer davantage les touristes anglophones.

Maroc : l’embellie du tourisme profite peu à l’hôtellerie

Alors que de nombreux touristes sont arrivés au Maroc cet été, l’hôtellerie a peu profité de l’embellie du tourisme. Les performances d’avant crise Covid-19 n’ont pas été atteintes.

Un mois après le séisme, le tourisme marocain se redresse

Le Maroc conjugue désormais au passé l’impact négatif du puissant et dévastateur tremblement de terre du 8 septembre qui a endeuillé le peuple marocain et causé d’énormes dégâts matériels sur son tourisme. L’industrie se porte mieux que jamais.

Le Maroc fait le ménage dans les hôtels

Les autorités marocaines viennent de mettre de l’ordre dans le secteur de l’hôtellerie. Depuis quelques jours, une nouvelle procédure de classement des établissements d’hébergement touristique est en vigueur dans le royaume.

Les touristes reviennent en force au Maroc

Après deux ans de restrictions sanitaires liées au Covid-19, les hôtels enregistrent une très forte demande pour les vacances de fin d’année. Les réservations explosent et les professionnels espèrent atteindre les chiffres d’avant-Covid.