Maroc : des agents d’autorité accusés de complicité avec des trafiquants de drogue

7 mars 2020 - 19h30 - Maroc - Ecrit par : S.A

Bon nombre d’agents d’autorités sont accusés de complicité avec des trafiquants de drogues de la région du nord. C’est ce que révèle un rapport des autorités de Nador, envoyé aux services centraux du département de l’Intérieur.

Des agents d’autorité reçoivent une partie du fonds issu des opérations de trafic de drogues, confie une source de Beni Ensar (commune avoisinante de Melilla) à Assabah. Ces agents ont reçu des avertissements et des blâmes de la part de leurs supérieurs hiérarchiques.

Il leur est reproché d’avoir usurpé l’identité d’intermédiaires envoyés par les autorités sécuritaires ou encore d’agents des services de renseignement, afin de faciliter des opérations de trafic de drogues ou de distribution dans les différentes zones de la province.

Jeudi 5 mars, les responsables de la police ont été informés de l’agression dont a été victime un Moqadem de la part des trafiquants de drogue. Selon les faits, l’auxiliaire d’autorité a usurpé le titre d’officier de la Direction générale de la sûreté du territoire (DGST), lors de l’interception des trafiquants. Ces derniers se dirigeaient vers la plage de Tcharrana où ils devaient écouler leurs marchandises.

Le faux officier a réclamé une importante somme d’argent pour le compte de son supposé supérieur hiérarchique ainsi qu’une quantité de drogue pour une consommation personnelle. C’était trop leur demander. Les trafiquants de drogue l’ont roué de coups, cassé les vitres de sa voiture et menacé de mort.

Sujets associés : Nador - Drogues - Trafic - Direction générale de la surveillance du territoire (DGST)

Aller plus loin

Maroc : des colonels de la Gendarmerie royale condamnés pour trafic de drogue

La chambre criminelle près la Cour d’appel de Rabat vient de prononcer de lourdes peines à l’encontre de hauts responsables de la Gendarmerie royale.

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des...

Rabat-Salé-Kénitra : plus de 20 tonnes de drogue partent en fumée

Depuis le début de l’année, les services régionaux des douanes de Rabat-Salé-Kénitra ont déjà détruit plus de 20 tonnes de drogues saisies lors des différents contrôles effectués dans la région.

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

Une cellule préparant des attentats au Maroc démantelée

Le Bureau central des investigations judiciaires (BCIJ), se basant sur des informations fournies par la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), a annoncé le démantèlement d’une cellule terroriste liée à l’organisation Daech. Cette...

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

Maroc : la DGSN fait un cadeau à des policiers

Fidèle à sa tradition, Abdellatif Hammouchi, directeur général du pôle DGSN-DGST, octroie un soutien financier d’exception aux policiers et employés confrontés à des traitements médicaux coûteux pour des affections graves.

« L’Escobar du désert » fait tomber Saïd Naciri et Abdenbi Bioui

Plusieurs personnalités connues au Maroc ont été présentées aujourd’hui devant le procureur dans le cadre de liens avec un gros trafiquant de drogue. Parmi ces individus, un président de club de football.

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

Boufa, la drogue qui terrifie le Maroc

Le Maroc mène des actions de lutte contre les drogues dont la « Boufa », une nouvelle drogue, « considérée comme l’une des plus dangereuses », qui « envahit certaines zones des villes marocaines, en particulier les quartiers marginaux et défavorisés. »