Maroc : les kessalates se rebiffent

15 janvier 2021 - 12h00 - Maroc - Ecrit par : I.L

L’injustice a assez duré pour les salariées des hammams de Berrechid qui sont au chômage depuis plusieurs mois et sans indemnité financière. Elles ont organisé un sit-in à la préfecture de Berrechid pour réclamer l’ouverture de leur lieu de travail et pour dénoncer les spas qui ont repris leur activité.

Les masseuses sont en colère contre les autorités locales, rapporte Al Akhbar. Non seulement, elles n’ont bénéficié d’aucune indemnité du Fonds de solidarité, mais elles assistent impuissantes à la reprise de leurs activités par des spas (bains de luxe et de remise en forme), autrefois des salons de beauté. Dans leurs revendications, elles soutiennent que ces spas ne respectent pas les mesures de sécurité édictées pour contrer le coronavirus malgré l’affluence constatée dans ces établissements.

Au chômage depuis plusieurs mois, certaines femmes sont contraintes à la mendicité pour nourrir leur famille. Face à cette situation de précarité, elles plaident pour la réouverture de leurs établissements tout en promettant respecter les règles en vigueur. Aussi ont-elles menacé durcir leur mouvement de protestation en l’absence de solutions concrètes.

Alertées, les autorités locales ont constitué une commission qui a organisé une tournée dans la ville et a procédé à la fermeture de ces spas qui ont suppléé les salons de beauté après la fermeture des bains maures.

Conscients de la précarité dans laquelle vivent ces dames, des internautes ont appelé les autorités locales à rouvrir les bains traditionnels tout comme dans des villes avoisinantes comme Settat, Bir Jdid, Khouribga et Ben Ahmed.

Sujets associés : Grève - Berrechid - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Les hammams resteront fermés à Mohammedia

La préfecture de Mohammedia a démenti de manière formelle la « réouverture » des hammams. Elle a invité les promoteurs de ces bains maures à « respecter » les décisions des...

L’Arabie Saoudite ferme 9 hammans marocains à Riyad

Neuf hammams marocains ont été fermés par les autorités saoudiennes depuis le début du mois pour de multiples violations.

Ces articles devraient vous intéresser :

Les touristes reviennent en force au Maroc

Après deux ans de restrictions sanitaires liées au Covid-19, les hôtels enregistrent une très forte demande pour les vacances de fin d’année. Les réservations explosent et les professionnels espèrent atteindre les chiffres d’avant-Covid.

Les banques marocaines ont résisté à la crise sanitaire

Les banques marocaines ont été résilientes pendant la crise sanitaire liée au Covid-19, selon un rapport de la Banque centrale du royaume.

Covid-19 au Maroc : la deuxième vague Omicron terminée

Au Maroc, la deuxième vague Omicron est terminée. Ceci après deux semaines consécutives de niveau de vigilance « vert faible » de la circulation du Covid-19 et le début de la phase post-vague ou la quatrième période intermédiaire.

Nouvelle fiche sanitaire pour entrer au Maroc

Tous les voyageurs souhaitant accéder au territoire marocain devront désormais remplir les mêmes conditions. Qu’importe le moyen de transport, la fiche sanitaire du pays a été actualisée, simplifiée et uniformisée.

Le Maroc met fin à l’état d’urgence sanitaire

Le gouvernement marocain a décidé de mettre fin à l’état d’urgence sanitaire en vigueur depuis l’apparition des premiers cas de contamination au coronavirus.

La fête de l’Aïd Al-Adha fait craindre le pire

À quelques jours de la célébration de l’Aïd Al-Adha, le Maroc enregistre de plus en plus de décès liés au Covid-19. Les Marocains craignent que la situation épidémiologique ne s’aggrave avec la célébration dimanche, la fête du sacrifice.

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé encore d’un mois

Réuni en séance hebdomadaire ce jeudi 29 décembre 2022, le gouvernement a décidé de prolonger jusqu’au 31 janvier 2023, l’état d’urgence sanitaire.

Le Maroc proroge, à nouveau, l’état d’urgence sanitaire

Le Maroc a décidé de prolonger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 30 novembre 2022, afin de faire face à la propagation du Covid-19 dans le pays.

Au Maroc, les agences de voyage retrouvent le sourire

Après deux ans de perturbations en raison de la crise de Covid-19, les agences de voyages marocaines retrouvent le sourire, tant les réservations de voyages explosent.

Le Maroc prolonge à nouveau l’état d’urgence sanitaire

Comme prévu, le gouvernement marocain vient d’annoncer la prorogation de l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national.