Recherche

Omar Balafrej : "Devrons-nous mettre en prison les Marocains âgés de 18 à 28 ans qui ont des relations sexuelles"

© Copyright : DR

6 octobre 2019 - 20h20 - Société

Le député de la Fédération de la Gauche démocratique (FGD), Omar Balafrej, qui est la cible d’une campagne de « dénigrement », menée à son encontre par la mouvance islamiste, pour ses positions, a dénoncé, dans un entretien, la condamnation de la journaliste Hajar Raïssouni.

En guerre contre ses collègues députés qui veulent interdire les relations sexuelles hors mariage, le député Balafrej persiste.

Dans un entretien accordé à Hespress, Omar Bafrej a abordé la question de l’interruption volontaire de grossesse et des relations sexuelles hors mariage.

A cet effet, il annonce son soutien tout en affichant son choix pour le droit à l’avortement « mais au cours des 90 premiers jours de l’existence du fœtus ».

Rappelant le cas de la jeune journaliste condamnée, le député a jugé inacceptables les poursuites judiciaires contre Hajar Raïssouni, pour une relation consentie avec une personne qu’elle allait épouser et d’être accusée d’avortement illégal.

Pour l’élu du peuple, il n’est pas question d’imposer l’article 490 du Code. « J’ai demandé qu’il soit supprimé », rappelle-t-il sur le même média, en affirmant que l’on ne saurait condamner « deux personnes adultes qui ont eu des relations sexuelles consenties dans un lieu privé ».

Partant de l’expérience d’autres pays musulmans comme la Tunisie, l’Egypte et la Turquie, il soutient que, dans ceux-ci, les relations consenties entre adultes ne sont pas criminalisées, désapprouvant dès lors la décision du Royaume où d’ailleurs le droit pénal est resté inchangé depuis la fin du protectorat français.

Selon la même source, le député suggère que la loi marocaine respecte l’intelligence des citoyens. A l’en croire, les acteurs politiques doivent parler sans hypocrisie. « L’âge moyen du mariage au Maroc est aujourd’hui de 28 ans. Devrons-nous mettre en prison les Marocains âgés de 18 à 28 ans qui ont des relations sexuelles ou bien résoudre leurs problèmes ? », a interrogé le représentant du peuple dans le même média.

Plus loin, il estime que si les islamistes sont contre les libertés individuelles, il leur revient de proposer le mariage obligatoire à tous les Marocains et à toutes les Marocaines, âgés de 18 ans, afin que ceux-ci n’aient pas à se livrer à des relations sexuelles illégales.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact