Maroc : le masque n’est pas obligatoire en voiture

6 août 2020 - 16h30 - Maroc - Ecrit par : G.A

Les Marocains ne sont pas obligés de porter leur masque de protection lorsqu’ils sont en voiture. La précision a été apportée par le ministère de la Santé.

Selon le coordonnateur du Centre national des opérations d’urgence de santé publique au ministère de la Santé, Mouad Mrabet, il n’y a pas de risques lorsqu’on est sans masque dans son véhicule.« Si vous êtes seul dans votre voiture ou en compagnie de votre famille avec laquelle vous vivez nul besoin de porter un masque », a-t-il souligné au cours d’une séance de questions réponses via whatsapp. Il a également expliqué que «  la probabilité que le Sars-Cov2 se transmette par la nourriture est extrêmement minime, voire impossible  ». C’est un virus respiratoire qui se propage principalement par les gouttelettes projetées lorsqu’une personne infectée tousse ou éternue.

Il a souligné la nécessité d’aérer continuellement les maisons et espaces de travail parce que des études ont montré que «  la durée de vie du virus dans l’air est de 3 ou 4 heures à l’air libre  ». Par ailleurs, le coordonnateur du Centre national des opérations d’urgence de santé publique a affirmé que les tests de dépistage sont gratuits, cependant, «  faire le test pour des raisons personnelles est payant  ».

Tout en dénonçant l’explosion des cas de contamination et de décès, le responsable a précisé que la situation épidémiologique évolue en trois étapes principales, à savoir « l’étape de confinement », où le taux d’incidence cumulé a marqué une légère augmentation avant de se stabiliser. La deuxième étape concerne « la levée progressive du confinement », et la troisième étape, consiste en « la levée approfondie du confinement ».

Sujets associés : Ministère de la Santé - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Les Marocains vont-ils tomber le masque ?

Le retour tant attendu à la normale ne sera pas effectif cet été. Malgré la réouverture des frontières sous conditions et la batterie de mesures pour booster le tourisme, les...

Les masques anti-Covid polluent les plages marocaines

Les masques de protection contre le Covid-19 polluent plusieurs plages du Nord du Maroc. C’est ce que révèle une étude menée par des chercheurs marocains de l’Université...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le tourisme marocain connaît une embellie pendant les fêtes de fin d’année

Au Maroc, plusieurs établissements hôteliers ont fait le plein pendant les fêtes de fin d’année. Une embellie après deux ans difficiles de crise sanitaire liée au Covid-19.

Au Maroc, les agences de voyage retrouvent le sourire

Après deux ans de perturbations en raison de la crise de Covid-19, les agences de voyages marocaines retrouvent le sourire, tant les réservations de voyages explosent.

Aziz Akhannouch confiné après avoir contracté le Covid-19

Le Chef du gouvernement,Aziz Akhannouch, a contracté le Covid-19, sous une forme asymptomatique, selon le porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas.

Le Roi Mohammed VI annule toutes les festivités de la fête du Trône

Toutes les activités, festivités et cérémonies prévues à l’occasion du 23ᵉ Anniversaire de l’accession du Roi Mohammed VI viennent d’être reportées, selon un communiqué du Palais Royal.

Maroc : plus de mariages, moins de divorces

Le Haut-commissariat au plan (HCP) vient de livrer les dernières tendances sur l’évolution démographique, le mariage, le divorce et le taux de procréation par rapport à 2020, année de la survenue de la crise sanitaire du Covid-19.

Variole du singe : mise à jour du plan de riposte au Maroc

Le ministère de la Santé et de la protection sociale a annoncé avoir procédé, une nouvelle fois, à la mise à jour de son plan de riposte contre la variole du singe.

Les banques marocaines ont résisté à la crise sanitaire

Les banques marocaines ont été résilientes pendant la crise sanitaire liée au Covid-19, selon un rapport de la Banque centrale du royaume.

Une maladie menace les enfants marocains

La propagation de la maladie de leishmaniose dans plusieurs provinces marocaines préoccupe le Parlement. Une députée a interpellé le ministre de la Santé et de la Protection sociale Khalid Ait Taleb sur ce sujet.

Près d’un tiers des Marocains ont connu une dépression

Le ministère de la Santé initie un projet dont la mise en œuvre permettra de répondre aux besoins des 48,9 % des Marocains âgés de plus de 15 ans qui connaissent, ou ont déjà connu, des signes de troubles mentaux et psychiques.

Punaises de lit : la psychose atteint le Maroc

Le ministère de la Santé et de la Protection sociale a confirmé, mercredi, l’absence d’une propagation exceptionnelle des punaises de lit au Maroc. Dans un communiqué, les autorités sanitaires affirment avoir mis en place des mesures préventives en...