Les Marocains vont-ils tomber le masque ?

19 juin 2021 - 20h40 - Maroc - Ecrit par : A.T

Le retour tant attendu à la normale ne sera pas effectif cet été. Malgré la réouverture des frontières sous conditions et la batterie de mesures pour booster le tourisme, les vacances estivales seront sous masques. Motif, le Maroc connait de retard dans son plan de vaccination et ne pourra donc pas s’affranchir des gestes barrières.

Quand les Marocains diront-ils adieu aux masques de protections ? Le site Hespress tente de répondre à la question à travers une analyse en affirmant qu’on pourrait baisser la garde lorsqu’il y aurait suffisamment de vaccinés. Mais voilà, on en est loin car, rappelle le média, le taux de vaccination est seulement de près de 32 % de la population cible.

Pourtant, le Maroc fait partie des pionniers dans la région à recevoir les premières doses de vaccins. On se souvient encore de la lutte diplomatique menée par le gouvernement pour acquérir les premières doses de vaccins de différents laboratoires.

Malgré tout, l’ambitieuse campagne de vaccination démarrée le 28 janvier qui avait pour objectif de vacciner 80 % de la population marocaine âgée de plus de 18 ans en trois mois n’a pas atteint la moitié de son objectif en termes de nombre de vaccinés.

Même si la situation s’améliore au Maroc, le virus circule toujours, signale la même source qui indique que le port de masques reste obligatoire en extérieur pour tout le monde au cours de ces vacances.

Le masque en intérieur ou en extérieur ? La question a son importance. Le risque de contamination est évidemment bien plus faible à l’extérieur, et certains pays tombent déjà les masques dehors, comme Israël… mais l’État hébreu est bien plus en avance que nous sur la vaccination. Et aux États-Unis, les centres de contrôle des maladies (CDC), estiment que les personnes vaccinées n’ont plus à porter le masque à l’extérieur.

A lire : Maroc : le masque n’est pas obligatoire en voiture

Les pays ayant pris cette décision, comme les États-Unis, Israël, la France, et l’Espagne, seraient actuellement à des niveaux très avancés de vaccination de leur population, se rapprochant de l’objectif de 50 % avec un net recul de la pandémie.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Tourisme - États-Unis - Israël - Santé - Ministère de la Santé - Coronavirus au Maroc (Covid-19) - Vaccin anti-Covid-19

Aller plus loin

Le roi Mohammed VI ordonne la distribution gratuite de masques

Le Roi Mohammed VI a ordonné au ministère de l’Intérieur de procéder à la distribution, gratuite, de bavettes lavables aux populations défavorisées.

Covid-19 au Maroc : le rythme des vaccinations en baisse

Le Maroc qui entend immuniser 80 % de sa population est confronté à une baisse du rythme des vaccinations anti-Covid-19. Ce ralentissement est lié à la baisse des stocks de...

Les masques anti-Covid polluent les plages marocaines

Les masques de protection contre le Covid-19 polluent plusieurs plages du Nord du Maroc. C’est ce que révèle une étude menée par des chercheurs marocains de l’Université...

France : quid des conditions d’entrée et de sortie depuis le Maroc ?

Les voyages en provenance ou de retour du Maroc ou de la France sont soumis à des conditions. Le Maroc a annoncé la reprise des vols de et vers le royaume à compter du mardi 15...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc met fin à la fiche sanitaire

Quelques jours après avoir annoncé la fin de l’état d’urgence sanitaire, les autorités marocaines portent à la connaissance des voyageurs que la fiche sanitaire n’est plus une obligatoire pour accéder au territoire.

Près d’un tiers des Marocains ont connu une dépression

Le ministère de la Santé initie un projet dont la mise en œuvre permettra de répondre aux besoins des 48,9 % des Marocains âgés de plus de 15 ans qui connaissent, ou ont déjà connu, des signes de troubles mentaux et psychiques.

Le Maroc met de l’ordre dans les « Airbnb »

Après son adoption par le gouvernement marocain et sa publication au Journal Officiel, le décret définissant les procédures administratives relatives à l’ouverture des établissements touristiques et leur exploitation, est entré en vigueur.

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

Le prince Moulay Rachid a contracté le Covid-19

Ayant contracté le Covid-19, le prince Moulay Rachid n’a pas pu accompagner le roi Mohammed VI, vendredi 14 octobre 2022, à l’occasion de l’ouverture de la première session de la deuxième année législative de la onzième législature.

Maroc : en difficulté, les hôtels subventionnés par l’Etat

L’État va octroyer une nouvelle subvention aux établissements d’hébergement hôtelier qui présentent des « cas exceptionnels », afin de mettre à niveau leurs infrastructures. Les détails de cette opération ont été publiés. Le dépôt des demandes jusqu’au...

Nouvelle taxe pour l’hébergement chez l’habitant au Maroc

Le gouvernement marocain travaille à réglementer les hébergements alternatifs. Une nouvelle taxe pour l’hébergement chez l’habitant sera bientôt instaurée. Une manière pour lui d’encadrer le tourisme chez l’habitant.

Le Maroc met fin au PCR et pass vaccinal pour les voyageurs

Bonne nouvelle pour les touristes et les MRE souhaitant se rendre au Maroc. Les autorités sanitaires viennent de mettre fin à la présentation du PCR ou du pass vaccinal à l’entrée du territoire.

Le Maroc prolonge à nouveau l’état d’urgence sanitaire

Comme prévu, le gouvernement marocain vient d’annoncer la prorogation de l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national.

Maroc : des substances toxiques dans les emballages alimentaires

Une récente étude a révélé la présence de substances chimiques per – et polyfluoroalkylées (PFAS) dans certains emballages alimentaires à usage unique au Maroc.