Un MRE impliqué dans une vaste affaire de blanchiment d’argent

6 juillet 2024 - 11h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Aidée par l’Autorité Nationale du Renseignement Financier (ANRF), une banque a réussi à démasquer un blanchiment d’argent à la suite d’un virement depuis l’île de Nauru, un paradis fiscal très réputé situé dans le Pacifique. Le bénéficiaire est un Marocain résidant à l’étranger (MRE), propriétaire d’une agence de voyage au Maroc, qui souhaitait investir l’énorme somme reçue dans un projet touristique du nord du royaume.

Tout est parti du virement d’un million de dollars (environ 10 millions de dirhams) depuis une banque sise dans l’île de Nauru, un pays classifié comme « à haut risque » au profit d’un MRE, client d’un établissement bancaire national. La provenance de l’argent a poussé le responsable bancaire au Maroc à lancer une enquête sur l’opération. L’enquête a révélé que le bénéficiaire est propriétaire d’une agence de voyage au Maroc et compte investir l’argent reçu dans un projet touristique, rapporte Assabah. Un projet qu’il mettra en œuvre avec un partenaire étranger dans l’une des villes de la côte méditerranéenne.

À lire :Blanchiment d’argent : Le Maroc serre la vis et ça paye

La banque a noté que l’investisseur potentiel marocain a bien déposé un dossier auprès de la banque, avec un message SWIFT, ainsi que des documents relatifs au projet touristique et a même déclaré que ce virement d’un million de dollars sera suivi d’autres opérations. Mais cela est insuffisant pour rassurer le responsable de la banque chargé de traiter ce dossier. Celui-ci a déclaré la transaction à l’Autorité Nationale du Renseignement Financier (ANRF), comme l’exige la loi en vigueur. Cette dernière qui a mené des investigations découvre qu’il n’existe aucune relation commerciale ou économique claire entre le bénéficiaire et l’émetteur du virement. Ce dernier est d’ailleurs lié à une société déjà impliquée dans un scandale de blanchiment d’argent dans le secteur immobilier au Maroc. L’hypothèse du blanchiment d’argent semble donc confirmée.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : MRE - Blanchiment d’argent - Banques - Tourisme

Aller plus loin

Suisse : un MRE soupçonné de blanchiment d’argent

Un richissime homme d’affaires marocain résidant en Suisse est soupçonné de trafic de drogue et blanchiment d’argent. Il est sous enquête judiciaire et porte constamment un...

Blanchiment d’argent : des notaires, avocats et adouls marocains sanctionnés

Des campagnes d’inspection et de contrôle menées par un comité spécial du ministère de la Justice ont révélé l’implication de notaires, d’avocats et d’adouls dans des réseaux de...

Immobilier au Maroc : Face au blanchiment d’argent, l’État riposte

Des transactions immobilières suspectes à Tanger, Kénitra, Bouznika et Casablanca alertent l’Autorité Nationale de Renseignement Financier (ANRF). Face à l’afflux de « fonds...

Du blanchiment d’argent dans les casinos marocains ?

Les casinos sont dans le viseur des autorités marocaines. Seraient-ils devenus des lieux bénis pour le blanchiment d’argent ?

Ces articles devraient vous intéresser :

Le tourisme au Maroc : une nouvelle feuille de route ambitieuse pour 2023-2026

Le Chef du Gouvernement marocain a présidé une cérémonie de signature pour le déploiement d’une feuille de route stratégique pour le tourisme 2023-2026. Celle-ci a pour objectif d’attirer 17,5 millions de touristes, d’atteindre 120 milliards de...

Evincée, Salima Belabbas retrouve sa place sur RTL

Écartée de la présentation du JT de 19h sur RTL en janvier, Salima Belabbas revient en force en tant qu’animatrice de deux émissions phares de la chaîne privée.

Entre droits des MRE et échange de renseignements fiscaux : le dilemme du gouvernement marocain

Le gouvernement d’Akhannouch revient sur les deux projets de loi sur l’échange de renseignements fiscaux et de données des Marocains résidant à l’étranger (MRE). Par la voix de son porte-parole, Mustapha Baïtas, il rassure une fois de plus les MRE.

Le Maroc renforce le contrôle des locations Airbnb

En collaboration avec les ministères du Tourisme et de l’Intérieur, les services de contrôle de l’Office des changes mènent un vaste audit des transferts internationaux pour la location de résidences touristiques via la plateforme Airbnb.

MRE et l’OCDE : l’heure de la renégociation fiscale

Le gouvernement marocain affirme vouloir préserver les intérêts des six millions de Marocains résidant à l’étranger (MRE). Il entend engager dans les prochains jours des négociations avec l’OCDE pour revoir les conventions relatives à l’échange des...

Marhaba 2023 (MRE) : un record dans les ports marocains

L’opération « Marhaba 2023 », visant à faciliter le passage des Marocains résidant à l’étranger (MRE), a enregistré un flux record cette année, avec près de 2,84 millions de passagers et 642 000 véhicules ayant transité par les ports marocains entre le...

Un milliardaire marocain a de grandes ambitions en Afrique

Le milliardaire américain d’origine marocaine Marc Lasry, président directeur général d’Avenue Capital Group, investit depuis une dizaine d’années dans le domaine du sport. Après avoir été copropriétaire de l’équipe de basketball des Milwaukee Bucks de...

Les MRE, sauveurs de l’économie marocaine ?

En 2023, les envois de fonds des Marocains résidant à l’étranger ont atteint 11,8 milliards de dollars, soit une augmentation de 5,2 % par rapport à l’année précédente. Ce chiffre positionne le Maroc comme le deuxième plus grand récipiendaire d’envois...

« J’ai visité le Maroc - voici pourquoi je n’y retournerai jamais »

Sur la toile, des tiktokeurs et Youtubeurs – dont des Américains – déconseillent à leurs followers de se rendre au Maroc et en évoquent les raisons. Ils disent ne plus avoir l’intention de retourner dans le royaume.

Tourisme : Le Maroc vise le Top 10 mondial

L’Office national marocain du tourisme (ONMT) a présenté son plan d’action ambitieux pour la période 2023-2026 lors d’une nouvelle édition des « Tourism Marketing Days » qui s’est tenue à Rabat le 4 avril. Intitulé « Light In Action », ce plan d’action...