Covid-19 : les mesures d’assouplissement seront actualisées chaque deux semaines

11 juin 2021 - 15h40 - Maroc - Ecrit par : J.D

Les mesures d’assouplissement adoptées seront actualisées chaque deux semaines, a fait savoir jeudi, le chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani, mettant l’accent sur la nécessité d’adopter un processus d’allègement graduel et avec assurance.

L’actualisation sera faite sur la base de l’évolution de la situation épidémiologique nationale et internationale, de la classification du ministère de la Santé, des données officielles de l’Organisation mondiale de la Santé ainsi que des bilans sanitaires communiqués par les États concernés, les mesures seront actualisées, a fait savoir le chef de l’exécutif, lors du conseil de gouvernement.

Il convient, explique El Otmani, de procéder ainsi pour permettre au pays d’éviter toute décision non calculée qui risquerait d’exacerber la situation et contraindre le gouvernement à revenir sur certaines mesures d’allègement.

À cet effet, l’assouplissement doit prendre en considération les dangers liés à la pandémie, a-t-il soutenu avant d’évoquer la question de la reprise, à partir du 15 juin 2021, des vols de et vers le Maroc, dans le cadre d’autorisations exceptionnelles. À l’en croire, cette mesure vise la relance des métiers du tourisme et des autres secteurs économiques, mais pourra également faciliter la mobilité des Marocains bloqués à l’étranger et désireux de rentrer chez eux.

À ce sujet, le patron de l’exécutif a salué les efforts des ministères de la Santé, des Affaires étrangères et de l’Intérieur qui ont travaillé avec rigueur et en synergie en vue de définir les étapes de cet assouplissement tout en protégeant la santé et la sécurité des citoyens.

Pour lui, l’assouplissement des mesures exige de mobiliser des moyens aériens et maritimes et de réunir les conditions d’un bon contrôle. «  Les autorités concernées prennent les mesures qui s’imposent pour protéger notre pays et nos citoyens  »,a relevé Saad Dine El Otmani, assurant que le Maroc est conscient des défis qu’imposent les choix opérés.

Sujets associés : Transport aérien - Santé - Transport ferroviaire - Saâdeddine El Othmani - Vol - Conseil de gouvernement - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Maroc : allègement imminent des mesures et réouverture des cités universitaires

Le Maroc s’avance vers l’assouplissement des mesures restrictives. Ce n’est plus qu’une question d’heures, selon le ministre de l’Éducation nationale qui a souligné que les...

Le test PCR n’est plus obligatoire pour les voyageurs vaccinés arrivant au Maroc

Les voyageurs vaccinés en provenance des pays de la liste A n’ont plus besoin de présenter un test PCR de moins 48 heures à leur arrivée au Maroc. C’est ce qu’indique le nouveau...

Covid-19 : possible allègement des mesures au Maroc

Après l’Aid El Fitr, le Maroc pourrait commencer à desserrer l’étau sanitaire. Avec l’amélioration de la situation épidémiologique et le bon déroulement de la campagne de...

Maroc : paiement obligatoire des frais de confinement pour les voyageurs de la liste B

Le paiement des 10 jours de confinement en hôtel est désormais obligatoire pour les voyageurs arrivant d’un pays de la liste B au Maroc. C’est ce qu’il convient de retenir après...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : construction de nouveaux terminaux pour plusieurs aéroports

Le conseil d’administration de l’Office national des aéroports (ONDA) s’est réuni en session ordinaire pour discuter du projet de construction de terminaux dans plusieurs aéroports du Maroc, afin de rationaliser les coûts d’exploitation pour l’ONDA et...

Du nouveau pour le TGV Marrakech-Agadir

Dans le cadre de son accord avec l’Office national des chemins de fer (ONCF), le gouvernement marocain va continuer à financer les études et l’acquisition de biens immobiliers liés à l’extension du réseau de ligne à grande vitesse (LGV) vers les villes...

Maroc : plus de mariages, moins de divorces

Le Haut-commissariat au plan (HCP) vient de livrer les dernières tendances sur l’évolution démographique, le mariage, le divorce et le taux de procréation par rapport à 2020, année de la survenue de la crise sanitaire du Covid-19.

Maroc : plusieurs aéroports seront rénovés

Dans le cadre de son plan d’investissement dénommé Envol 2025, visant à accompagner l’essor du secteur touristique, l’Office national des aéroports (ONDA) va mobiliser un montant de 4 milliards de dirhams en 2023 pour soutenir la croissance de...

Le jeûne du ramadan est-il compatible avec le diabète ?

Quel est l’impact du jeûne de ramadansur la santé d’un fidèle diabétique et quels sont les risques encourus ? Abdul Basit et Yakoob Ahmedani, tous deux médecins, donnent leur avis sur cette question qui préoccupe de nombreux fidèles musulmans.

Le Maroc teste un système de santé intelligent

Le Maroc prévoit d’installer un « système de santé intelligent » dans les centres de santé des régions de Rabat-Salé-Kénitra (16), Fès-Meknès (15), Beni Mellal-Khénifra (11) et Draâ-Tafilalet (11). Cette première phase du projet devrait nécessiter un...

Maroc : remaniement ou pas remaniement ?

L’éventualité d’un remaniement ministériel agite l’opinion publique marocaine. Aziz Akhannouch prépare-t-il un réajustement de son équipe ?

Le prince Moulay Rachid a contracté le Covid-19

Ayant contracté le Covid-19, le prince Moulay Rachid n’a pas pu accompagner le roi Mohammed VI, vendredi 14 octobre 2022, à l’occasion de l’ouverture de la première session de la deuxième année législative de la onzième législature.

Maroc : vers une hausse des taxes sur la chicha et les cigarettes électroniques

Le Maroc entend augmenter les taxes sur la chicha et les cigarettes électroniques. Une décision motivée, dit-on, par le souci de préserver la santé des consommateurs, notamment les jeunes Marocains.

Les biscuits “Gerblé” avec de la drogue ne sont pas commercialisés au Maroc

L’Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires (ONSSA) affirme que les lots de biscuits de la marque française “Gerblé”, contaminés par la drogue “burundanga”, ne sont pas entrés ni vendus sur le marché marocain.