Maroc : très peu de personnes déclarent leur personnel domestique

28 août 2020 - 16h00 - Maroc - Ecrit par : I.L

Deux ans après l’entrée en vigueur de la loi 19-12, relative au contrat de travail, très peu d’employeurs de personnel domestique se conforment aux dispositions de cette législation en dépit des campagnes de sensibilisation. A la mi-juillet dernière, seuls 1877 contrats d’employés de maison ont été déposés à la direction du Travail.

Les dernières statistiques de la direction du travail, relevant du ministère de l’Emploi et de l’insertion professionnelle ont révélé qu’outre les 1 877 contrats de travail déposés jusqu’à la mi-juillet 2020 sur le plan national, 150 contrats étrangers ont été enregistrés au cours de la même période, lit-on sur le journal Aujourd’hui le Maroc.

La région de Marrakech-Safi se positionne à la 1ʳᵉ place avec 757 dossiers. Elle est suivie de Rabat-Salé-Kénitra (416), Casablanca-Settat (313) et Souss-Massa (172) contrats. Tanger-Tétouan-Al Hoceima (98) et Fès-Meknès (65) occupent respectivement la 5ᵉ et la 6ᵉ place. S’agissant des 56 contrats restants, ils sont répartis entre les régions de l’Oriental (27), Daraa-Tafilalet (13), Guelmim-Oued Noun (10), et Béni-Mellal-Khénifra (6).

Selon les mêmes statistiques, les 1329 employeurs ayant adhéré volontairement à la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) ont seulement déclaré 1 632 travailleurs domestiques. Grâce à cette adhésion, le personnel domestique peut bénéficier de toutes les prestations de sécurité sociale dont entre autres l’AMO, l’indemnité pour perte d’emploi, le congé de maternité, les indemnités journalières de maladie, le congé de maternité, les allocations familiales… Par ailleurs, des poursuites judiciaires pourraient être engagées contre tout travailleur qui ne respecte pas les dispositions de la loi 19-12.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Emploi - Ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle

Aller plus loin

Maroc : vers un congé menstruel pour les femmes ?

Le Maroc s’apprête-t-il à emboîter le pas à d’autres pays en octroyant aux femmes un congé menstruel ? Le sujet intéresse un groupe parlementaire qui a déjà déposé un projet de...

Maroc : la dure réalité des travailleuses domestiques en ces temps de coronavirus

La crise sanitaire liée au coronavirus a produit un impact négatif sur la vie des travailleuses domestiques. Celles-ci ne bénéficient pas d’une couverture sociale.

Ces articles devraient vous intéresser :

Voici le nombre de fonctionnaires civils au Maroc

Les données inscrites dans le rapport sur les ressources humaines accompagnant le projet de loi de finances (PLF) de l’année 2023 indiquent que le Maroc compte 565 429 fonctionnaires civils cette année.

La police marocaine recrute

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a annoncé un grand concours de recrutement de plusieurs grades au sein du corps de la police. Le concours aura lieu le 16 juillet à Rabat et dans d’autres villes si nécessaire. Au total, 6 607...

Investissements massifs au Maroc, 76,7 milliards de dirhams, 20 000 emplois

La Commission nationale des investissements a donné son aval à une série de 21 projets. L’investissement global de ces projets s’élève à 76,7 milliards de dirhams, l’équivalent de 6,98 milliards d’euros, selon un communiqué officiel du gouvernement.

La police marocaine recrute

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) annonce avoir programmé pour le mois de septembre, plusieurs concours en vue de recruter 6 000 agents de différents grades.

Statut d’auto-entrepreneur au Maroc : après l’euphorie, le flop ?

Lancé en 2015, le statut auto-entrepreneurs semble ne plus être une solution à l’informel et au chômage. Le bilan en est la parfaite illustration.

La stratégie du Maroc pour s’imposer dans la sous-traitance aéronautique

Depuis 25 ans, le Maroc travaille à s’imposer dans la sous-traitance aéronautique mondiale. Quelle stratégie a-t-il défini pour atteindre son objectif ?

Les Marocains partiront à la retraite plus tard

Le Maroc s’est engagé dans la voie de réforme de son système de retraite visant à rétablir l’équilibre financier des régimes. Et l’une des principales dispositions du nouveau texte est le relèvement de l’âge de départ à la retraite à 65 ans. La...

27 000 Marocains ont quitté le Maroc en 2022 pour travailler à l’étranger

Quelque 27 000 Marocains ont quitté le pays en 2022, selon le ministre de l’Inclusion économique, de la Petite entreprise, de l’Emploi et des Compétences, Younes Sekkouri. Ce sont des départs réguliers via des canaux officiels.

Combien de Marocains ont émigré à l’étranger cette année ?

À fin septembre dernier, plus de 26 000 Marocains ont émigré à l’étranger pour s’y installer et travailler, d’après le ministère chargé de l’Inclusion économique, de la Petite entreprise, de l’Emploi et des Compétences.

Une lettre particulière d’Amine et de Yasmine à Emmanuel Macron

Dans une correspondance, Amine et Yasmine, deux enfants de huit ans expriment des inquiétudes quant à l’avenir de Casino Saint-Étienne où travaillent leurs parents et demandent au président de la République française Emmanuel Macron de sauver le groupe.