La BAD accorde un don au Maroc pour dynamiser son intégration sur le continent africain

23 juin 2019 - 21h00 - Economie - Ecrit par : I.L

Un accord de don de 500.000 dollars a été signé entre la Banque africaine de Développement (BAD) et la Confédération générale des Entreprises du Maroc (CGEM). Celui-ci a pour objectif de renforcer le secteur privé marocain et de dynamiser l’intégration du Royaume sur le continent.

Le Maroc, deuxième investisseur africain sur le continent, a concentré environ 80% de ses Investissements directs étrangers (IDE) sur l’Afrique, par rapport à la période 2013-2017, pour une valeur globale de près de 3,7 milliards de dollars US. C’est ce qui justifie, d’ailleurs, cet accord, qui est une première sur le continent, afin de soutenir véritablement le développement des entreprises marocaines en Afrique subsaharienne et de développer, d’ici 2020, une cartographie des échanges économiques et commerciaux intra-africains.

Il faut reconnaître que ledit accord vient en appui à la feuille de route, définie par la Commission "Diplomatie économique, Afrique et Sud-Sud" de la CGEM. Pour Leila Farah Mokaddem, Représentante résidente de la BAD au Maroc, c’est une fierté pour la Banque de renforcer la coopération sus-sud. A l’en croire, la Banque se félicite de ce partenariat et de la qualité de la relation. Le Président de la CGEM, Salaheddine Mezouar, a, pour sa part, insisté sur l’importance de l’accord dans l’aide aux PME de son pays. Il n’a pas manqué de revenir sur le rôle important du secteur privé.

Sujets associés : Prêt - Banque africaine de développement (BAD) - Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM)

Aller plus loin

Maroc : un prêt de la BAD pour la protection sociale

204 millions de dollars. C’est le montant du prêt accordé par la Banque africaine de développement (BAD) au Maroc pour le financement du Programme d’appui à l’amélioration de la...

Ces articles devraient vous intéresser :

Un nouveau campus pour 2000 étudiants à Rabat

Le Groupe OCP a annoncé avoir obtenu le soutien de l’Agence multilatérale de garantie des investissements (MIGA), organisme du groupe de la Banque mondiale, pour la garantie des prêts finançant un nouveau campus UM6P à Rabat.

Maroc : bonne nouvelle pour les salariés

Le projet de décret concernant une révision du salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) et du salaire minimum agricole garantie (SMAG) a été validé par le conseil de gouvernement.

Le FMI va accorder un important prêt au Maroc

Le Fonds monétaire international (FMI) s’apprête à débloquer, à partir du nouveau fonds fiduciaire pour la résilience et la durabilité, un énorme prêt au Maroc, afin de renforcer la résistance du pays aux catastrophes liées au climat.

Couverture sociale : un prêt de 3,1 MMDH de la BAD au Maroc

Le Maroc et la banque africaine de développement (BAD) ont signé deux accords de prêt pour le financement d’un projet de céréaliculture et la généralisation de la couverture sociale, portant sur un montant de plus de 3,1 milliards de dirhams.

Maroc : statut auto-entrepreneur ou fraude fiscale ?

Les auto-entrepreneurs, statut lancé en 2015, sont peu nombreux à déclarer leurs chiffres d’affaires à la Direction des impôts. Une situation qui préoccupe les patrons marocains et à laquelle pourrait remédier le Projet de loi de finance (PLF) 2023.

Succès d’une nouvelle émission obligataire lancée par le Maroc

Le Maroc clôture avec succès un emprunt obligataire sur les marchés financiers internationaux d’un montant global de 2,5 milliards de dollars. L’opération fait suite à un Roadshow auprès de la communauté des investisseurs internationaux.

La Banque mondiale accorde un prêt pour le Nord-Est du Maroc

Un accord de prêt d’un montant de 236,7 millions d’euros a été signé lundi par la ministre de l’Économie et des Finances, Nadia Fettah Alaoui et le Directeur du Département Maghreb et Malte au Bureau régional du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord...

Norme « Euro 6 » : le patronat marocain demande un moratoire à l’Europe

Dans une demande formulée depuis juillet, la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) demande du temps avant la mise en application de la norme antipollution dénommée « Euro 6 » déjà en vigueur en Europe et qui sera appliquée à partir de...