La BAD accorde un don au Maroc pour dynamiser son intégration sur le continent africain

23 juin 2019 - 21h00 - Economie - Ecrit par : I.L

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Un accord de don de 500.000 dollars a été signé entre la Banque africaine de Développement (BAD) et la Confédération générale des Entreprises du Maroc (CGEM). Celui-ci a pour objectif de renforcer le secteur privé marocain et de dynamiser l’intégration du Royaume sur le continent.

Le Maroc, deuxième investisseur africain sur le continent, a concentré environ 80% de ses Investissements directs étrangers (IDE) sur l’Afrique, par rapport à la période 2013-2017, pour une valeur globale de près de 3,7 milliards de dollars US. C’est ce qui justifie, d’ailleurs, cet accord, qui est une première sur le continent, afin de soutenir véritablement le développement des entreprises marocaines en Afrique subsaharienne et de développer, d’ici 2020, une cartographie des échanges économiques et commerciaux intra-africains.

Il faut reconnaître que ledit accord vient en appui à la feuille de route, définie par la Commission "Diplomatie économique, Afrique et Sud-Sud" de la CGEM. Pour Leila Farah Mokaddem, Représentante résidente de la BAD au Maroc, c’est une fierté pour la Banque de renforcer la coopération sus-sud. A l’en croire, la Banque se félicite de ce partenariat et de la qualité de la relation. Le Président de la CGEM, Salaheddine Mezouar, a, pour sa part, insisté sur l’importance de l’accord dans l’aide aux PME de son pays. Il n’a pas manqué de revenir sur le rôle important du secteur privé.

Sujets associés : Prêt - Banque africaine de développement (BAD) - Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM)

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Maroc : un prêt de la BAD pour la protection sociale

204 millions de dollars. C’est le montant du prêt accordé par la Banque africaine de développement (BAD) au Maroc pour le financement du Programme d’appui à l’amélioration de la...

Nous vous recommandons

Prêt

Maroc : 500 000 ménages ont bénéficié de reports de crédit

À fin septembre 2020, le nombre de bénéficiaires du report des échéances des crédits bancaires immobiliers et à la consommation pour les personnes impactées par la crise sanitaire liée au Covid-19, mis en place le 19 mars dernier par le Comité de veille...

Maroc : des prêts sans intérêts au profit des auto-entrepreneurs

Lors d’une réunion en visioconférence, tenue lundi dernier, le Conseil de veille économique (CVE) a donné son accord pour l’octroi d’un prêt sans intérêts, à hauteur de 15 000 dirhams, au profit des auto-entrepreneurs.

"L’épicier-banquier" à la rescousse des ménages marocains

L’épicier-banquier, c’est ainsi qu’on peut qualifier celui du quartier qui, via le système du crédit, va à la rescousse de ses clients, dont la situation financière continue de se dégrader, du fait du confinement. On le voit même prêter de l’argent...

Voici les nouvelles conditions d’octroi de crédits aux particuliers en 2021

De nouvelles recommandations de Bank Al-Maghrib (BAM) sont attendues en début de l’année 2021. Elles concernent les conditions d’octroi de crédits par les banques et des sociétés de crédit à la consommation.

Maroc : une aide financière pour inciter les jeunes à se marier

Les parlementaires à la chambre des représentants ont suggéré une aide financière aux jeunes mariés marocains, s’appuyant sur le mécanisme «  comptes mariages  », mis en place par la Turquie depuis 2016.

Banque africaine de développement (BAD)

Mohamed Benchaâboun sacré meilleur ministre des finances de l’année

Mohamed Benchaâboun, Ministre de l’Économie, des Finances et de la Réforme de l’Administration, a été désigné, mercredi, Ministre des Finances de l’année du continent africain.

Agriculture : la BAD octroie un prêt de 114 millions d’euros au Maroc

Le Maroc et la banque africaine de développement (BAD) ont signé un accord de prêt pour le financement d’un programme agricole, portant sur un montant de plus de 114 millions d’euros.

La BAD compte sur le Maroc pour éviter une crise alimentaire en Afrique

Face à la famine qui guette l’Afrique à cause de la guerre en Ukraine, l’Office Chérifien des phosphates (OCP), géant marocain des phosphates et la Banque africaine de développement (BAD), discutent de l’approvisionnement d’urgence en engrais en Afrique de...

Couverture sociale : un prêt de 3,1 MMDH de la BAD au Maroc

Le Maroc et la banque africaine de développement (BAD) ont signé deux accords de prêt pour le financement d’un projet de céréaliculture et la généralisation de la couverture sociale, portant sur un montant de plus de 3,1 milliards de...

Le Maroc, deuxième actionnaire « régional » de la BAD

Le Maroc a effectué, le 27 novembre dernier, le premier versement de sa quote-part relative à l’augmentation de capital de la Banque africaine de développement (BAD). Alger et Abidjan effectueront également leur versement au cours de l’année 2021, à...

Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM)

Maroc : les chefs d’entreprise vont-ils imposer le passeport vaccinal aux employés ?

Le passeport vaccinal nourrit des débats au sein des entreprises marocaines. Les patrons vont-ils imposer le précieux sésame aux employés ?

Recrudescence des cas de Covid-19 à Fès : l’heure est à la fermeté

Face à la flambée des cas de contamination au coronavirus à Fès, les autorités de la ville jouent la carte de la fermeté. Elles ont rappelé aux opérateurs économiques (CGEM, Amith, CRT…) et représentants des différentes corporations de métiers (artisanat,...

Des hommes d’affaires israéliens bientôt au Maroc

Le président du conseil d’affaires Maroc-Israël, Steve O’Hana a annoncé la visite prochaine au Maroc, d’un groupe d’hommes d’affaires israéliens. Ils viennent en prospection en vue d’explorer les opportunités d’investissement et de commerce qu’offre le...

Maroc : le transport touristique en plein désarroi

La crise sanitaire liée à la pandémie du coronavirus a fortement impacté tous les maillons du secteur du tourisme au Maroc. Les sociétés de transport touristique font face à une situation difficile, avec des pertes qui vont de la chute du chiffre d’affaires...

Maroc : quid de l’application de la hausse du salaire minimum ?

Comme annoncé, la deuxième hausse de 5% du salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG), devait entrer en vigueur dès le mois de juillet 2020. Son application est-elle effective en ces temps de Covid-19...