Recherche

Le Maroc propose de rapatrier ses mineurs clandestins à condition que l’Espagne finance leur éducation

Des mineurs marocains à Melilla

23 octobre 2018 - 19h30 - Société

C’est une demande qui peut paraître étrange mais elle aurait été formulée par le ministre de l’Intérieur marocain Abdelouafi Laftit en visite la semaine dernière en Espagne.

Le responsable marocain aurait proposé à l’Espagne de rapatrier la majorité des mineurs marocains en situation irrégulière à condition que les autorités espagnoles mettent la main à la poche et financent leurs études mais aussi leur formation jusqu’à leur majorité. Cette proposition a été faite à Madrid au ministre de l’Intérieur espagnol Fernando Grande-Marlaska, rapporte Diario de Sevilla.

Les autorités espagnoles auraient déjà sorti la calculatrice pour en évaluer les coûts mais il semble que les dépenses pourraient être plus élevées que prévu, affirme le journal, qui déplore que des accords similaires signés avec le Maroc dans le passé n’aient pas été respectés.

En 2007, plusieurs régions espagnoles ont construit des centres pour les mineurs au Maroc mais les autorités marocaines ont rechigné, explique le journal, à reconnaître les mineurs et à retrouver leurs familles au royaume. De plus, beaucoup d’enfants sont partis clandestinement en Espagne sans avoir prévenu leurs parents et n’éprouvent aucune envie de retourner dans leur pays.

Actuellement, quelque 10.000 mineurs Marocains sont pris en charge par les différents centres de protection en Espagne, principalement en Andalousie (40%), Melilla, Madrid, la Catalogne, le Pays Basque et Sebta.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact