Les Marocains parmi les plus expulsés d’Europe

3 février 2024 - 10h00 - Maroc - Ecrit par : A.P

Quelque 431 000 migrants, dont 31 000 Marocains, ont été expulsés du territoire de l’Union européenne (UE) en 2022, selon un récent rapport d’Eurostat intitulé « Migration et asile en Europe 2023 ».

Les pays membres de l’UE ont ordonné l’expulsion de 31 000 migrants marocains de leurs territoires en 2022, soit une hausse de 27 % par rapport à 2021, relève le rapport, faisant savoir que la France a ordonné 136 000 expulsions, ce qui représente 31 % du total des expulsions de l’UE, contre 44 000 (10 %) pour l’Allemagne, 41 000 pour la Croatie (9 %) et 34 000 pour la Grèce (8 %).

Par nationalité, les Algériens (34 000) viennent en tête des migrants, non-ressortissants de l’UE, expulsés du territoire d’un pays membre. Ils sont suivis par les Marocains (31 000), les Pakistanais (25 000), les Albanais (9 500), les Géorgiens (7 500) et les Turcs (4 000). Le plus grand nombre vient de la France et de la Suède avec 8 600 expulsions chacune, ce qui représente 12 % du total, suivi par l’Allemagne (7 700), soit 11 %.

À lire : Politique d’expulsion : Le Maroc s’aligne avec la France

Eurostat indique aussi dans son rapport que près d’1,1 million de ressortissants non-UE étaient en situation irrégulière en 2022, soit une augmentation significative de 65 % par rapport à 2021. Les chiffres les plus élevés ont été enregistrés en Hongrie, avec 223 000 individus (20 % du total de l’UE), l’Allemagne avec 198 000 (18 %) et l’Italie avec 138 000 (12 %). Les migrants étaient pour la plupart des Syriens (197 000), des Afghans (114 000) et des Marocains (60 000).

En ce qui concerne les autorisations de rester sur le territoire, le rapport révèle que 421 000 permis pour des études et des projets de recherche ont été délivrés aux non-ressortissants de l’UE, dont 132 000 par l’Allemagne (31 % du total des permis dans l’UE), 110 000 par la France (26 %) et 53 000 par l’Espagne (13 %). Les principaux bénéficiaires sont des ressortissants chinois (42 000, soit 10 %), indiens (40 000, soit 10 %), américains (21 000, soit 5 %) et marocains (20 000, soit 5 %).

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Immigration clandestine - Union européenne - Expulsion - Immigration

Aller plus loin

Un Marocain très apprécié menacé d’expulsion en France

Alors qu’il se trouve en France depuis plusieurs années, Alae Eddine Ennaimi est menacé d’expulsion. Le jeune homme de 24 ans a été arrêté par la police après un contrôle dans...

Pays-Bas : la police confisque 32 000 euros à un Marocain

Un vendeur de journaux de rue marocain, arrêté fin février en possession de près de 32 000 euros en espèces, va récupérer une partie de son argent. La police lui avait saisi la...

Rouen : un lycéen marocain menacé d’expulsion

Une trentaine d’élèves, d’enseignants et militants d’associations se sont réunis mardi au lycée Pierre-Corneille à Rouen pour soutenir Anass Ajgou, un lycéen marocain de 18 ans,...

Ancien Gilet jaune, Abdel Zahiri menacé d’expulsion au Maroc

Abdel Zahiri, un Marocain de 44 ans, a récemment reçu une obligation de quitter le territoire français de la part de la préfecture de Vaucluse. Fiché S, il avait auparavant été...

Ces articles devraient vous intéresser :

Combien de Marocains ont émigré à l’étranger cette année ?

À fin septembre dernier, plus de 26 000 Marocains ont émigré à l’étranger pour s’y installer et travailler, d’après le ministère chargé de l’Inclusion économique, de la Petite entreprise, de l’Emploi et des Compétences.

Le Polisario s’oppose à tout à accord de pêche entre le Maroc et l’Europe

Faisant référence à l’accord de pêche qui expire ce lundi 17 juillet, le Front Polisario a déclaré dimanche qu’il rejettera tout accord entre l’Union européenne et le Maroc qui affecte « le sol, la mer territoriale ou l’espace aérien » du Sahara...

Un agriculteur espagnol attaque la famille royale marocaine

Le Tribunal de l’Union européenne a entendu mardi les arguments de l’entreprise Eurosemillas, spécialisée dans la production de semences sélectionnées, qui demande l’annulation de la protection communautaire des obtentions végétales pour la variété...

Accord de pêche Maroc - UE : inquiétude en Andalousie

Alors que l’accord de pêche entre l’Union européenne et le Maroc, essentiel pour la province andalouse de Cadix, approche de son terme le 17 juillet, l’angoisse grandit au sein des équipages de pêche andalous. Ces derniers, qui dépendent des eaux...

Ouverture exceptionnelle de la frontière entre le Maroc et l’Algérie

La frontière entre l’Algérie et le Maroc a été exceptionnellement ouverte cette semaine pour permettre de rapatrier le corps d’un jeune migrant marocain de 28 ans, décédé par noyade en Algérie.

Les exportations marocaines d’habillement vers l’Europe en forte croissance

Les exportations marocaines d’habillement vers l’Union européenne (UE) connaissent une forte augmentation.

Décès de Malika El Aroud, « La Veuve noire du Jihad »

Malika El Aroud, condamnée pour terrorisme en 2008, est décédée à l’âge de 64 ans. Cette femme, qui avait la double nationalité belge et marocaine, avait été déchue de sa nationalité belge en 2017 pour avoir « gravement manqué à ses devoirs de...

Le Maroc déterminé à renouveler l’accord de pêche avec l’UE

Réagissant au sujet de l’accord de pêche avec l’Union européenne qui expire le 17 juillet, le ministre marocain de l’Agriculture et de la pêche, Mohamed Sadiki, a assuré mercredi que le Maroc « est prêt à tout scénario » et utilisera « une autre règle...

Des soldats marocains accusés d’avoir tiré à balles réelles sur des migrants

L’Espagne a ouvert une enquête concernant des allégations de tirs sur des migrants tentant de rejoindre les îles Canaries depuis le Maroc. Une association caritative affirme que des soldats marocains auraient ouvert le feu sur ces migrants,...

Éric Ciotti (Les Républicains) en visite au Maroc

Une délégation du parti Les Républicains, menée par Éric Ciotti, a annoncé sa visite au Maroc du 3 au 5 mai prochains dans le but de poursuivre « une relation de fraternité et de responsabilité » avec le royaume.