Maroc : un retour imminent sur le marché financier international ?

24 mai 2024 - 18h00 - Economie - Ecrit par : S.A

Depuis mars 2023, le Maroc n’a plus fait d’incursion sur le marché financier régional. Nadia Fettah, ministre de l’Économie et des Finances, évoque l’éventualité de son retour sur ce marché.

Le Trésor marocain revient-il sur le marché financier international ? « Nous surveillons constamment les marchés internationaux… Nous déciderons en temps utile en fonction des conditions du marché », a fait savoir Nadia Fettah dans une déclaration aux médias en marge des réunions annuelles conjointes des institutions financières arabes, qui se tiennent ce mercredi 22 mai au Caire. Actuellement, la situation des finances publiques connaît une amélioration progressive. Côté inflation, la ministre assure qu’elle devrait se stabiliser cette année à 2,2 %, malgré la réduction des subventions du gaz butane. Selon ses explications, le Maroc a activé un ensemble complet de mesures, notamment le programme d’aide sociale directe aux ménages vulnérables, la généralisation de la couverture médicale, et l’accord social du 29 avril 2024 actant une revalorisation des salaires dans le secteur public et le secteur privé, pour maîtriser l’inflation avant cette décision.

À lire :Le Maroc parmi les pays les plus endettés auprès du FMI

En mars 2023, le Maroc avait émis un emprunt obligataire d’un montant total de 2,5 milliards de dollars, réparti en deux tranches de 1,25 milliard chacune. « Le Maroc est le pays d’Afrique le mieux noté avec des eurobonds en circulation. La qualité de son crédit s’est améliorée, l’écart sur la dette publique en dollars ayant été réduit de plus de moitié depuis qu’il a atteint son plus haut niveau depuis près de 20 ans en juillet 2022 », note l’agence Bloomberg. Celui-ci ajoutera : « Ce pays d’Afrique du Nord, où les subventions ont augmenté en raison des retombées économiques de la guerre en Ukraine, s’efforce de réorienter une grande partie de son soutien vers les ménages les plus vulnérables, conformément aux recommandations du Fonds monétaire international visant à renforcer sa résilience aux chocs extérieurs ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Nadia Fettah Alaoui - Ministère de l’Economie et des Finances - Fonds

Aller plus loin

Maroc : forte hausse de la dette publique

En 2021, l’encours de la dette publique a connu une augmentation de 117 milliards, s’établissant à 1180 milliards de dirhams (MMDH), ce qui représente un ratio au Produit...

Le Maroc fait-il son retour sur le marché international de la dette ?

Le Maroc prévoit de revenir sur le marché international de la dette cette année. Il pourrait lever 25 milliards de dirhams.

Maroc : la dette du Trésor frôle les 1000 MMDH

Pour le compte de l’année 2022 qui s’achève, la dette du Trésor tournerait autour de 958 milliards de dirhams (MMDH), alors qu’en 2021, elle était de 885 MMDH, selon Attijari...

Le Maroc 79è dans l’indice du secret financier

Le Maroc se classe 79ᵉ dans l’indice du secret financier 2022 établi par l’ONG Tax Justice Network basée au Royaume-Uni.

Ces articles devraient vous intéresser :

Flexibilité du dirham : le Maroc fait une pause

Le Maroc ne compte pas modifier pour le moment sa bande de change de devise, a affirmé la ministre des Finances Nadia Fettah Alaoui lundi. Depuis 2018, le Royaume a entrepris des réformes graduelles du marché des changes mais n’a apporté aucun...

Le paradoxe de la Caisse de compensation au Maroc : une aide pour les riches

Le ministre délégué auprès de la ministre de l’Économie et des finances, en charge du Budget, Fouzi Lekjaa, a révélé lors d’un débat général sur le Projet de loi de finances 2024 à la Chambre des représentants que la caisse de compensation profitait...

Le prix du phosphate à l’international profite aux exportations marocaines

La hausse des exportations marocaines de phosphates et dérivés, observées depuis le début de l’année, se poursuit. À fin septembre dernier, les recettes ont fortement progressé de 66,6%, au lieu de 45,4% un an auparavant, indique la Direction des...

Impôts : des procédures simplifiées pour les MRE

La simplification des procédures administratives pour les Marocains résidant à l’étranger (MRE) a permis à ces derniers de se mettre à jour vis-à-vis de l’administration fiscale, a déclaré Nadia Fettah, ministre de l’Économie et des finances.

Maroc : la réforme des retraites divise

La réforme des retraites donne du fil à retordre à l’Exécutif marocain. De leur côté, les syndicats s’inquiètent de sa mise œuvre dans un contexte économique marqué par l’inflation, exprimant des craintes quant à l’avenir des retraités.

Flexibilité du dirham : le Maroc franchit une nouvelle étape

Nadia Fettah, ministre de l’Économie et des finances, salue la réforme en cours du régime de change marocain, affirmant qu’une étape importante est en train d’être franchie pour améliorer la flexibilité du dirham.

Très difficile d’envoyer de l’argent aux étudiants marocains en Russie

Le gouvernement a apporté des clarifications concernant la loi de change en vigueur, notamment le mode opératoire des transferts d’argent pour les étudiants marocains à l’étranger. Les mères de familles marocaines peuvent toujours soutenir leurs...

Le tourisme de montagne, un potentiel inexploité au Maroc

Le tourisme de montagne au Maroc est un secteur à fort potentiel qui est inexploité, selon Nadia Fettah Alaoui, la ministre marocaine du Tourisme, de l’artisanat, du transport aérien et de l’économie sociale.

Données bancaires des MRE : le gouvernement rassure

Alors que la question de l’échange automatique des données sur leurs comptes bancaires, actions et biens détenus au Maroc avec l’OCDE refait surface, Nadia Fettah, ministre de l’Économie et des Finances, a tenu à rassurer les Marocains résidant...

Maroc : investissements publics records en 2024

L’investissement public au Maroc devrait s’élever à 335 milliards de dirhams (MMDH) l’année prochaine, d’après la note de présentation du Projet de loi de finances (PLF) 2024. Un effort qui contribuera à améliorer les conditions de vie des populations.