Le Maroc va-t-il revenir sur sa normalisation avec Israël ?

17 octobre 2023 - 17h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

En réaction à la brutalité d’Israël lors de la seconde Intifada, qui a éclaté en 2000, et à la montée de l’opposition marocaine, le Maroc avait coupé les ponts avec l’État hébreu. Rabat va-t-elle une fois de plus rompre ses relations avec Tel Aviv après l’attaque surprise et spectaculaire du mouvement du Hamas et la riposte israélienne ?

Les mêmes causes produiront-elles les mêmes effets ? Depuis le déclenchement de la guerre entre Israël et le Hamas, nombreux sont les Marocains et les partis politiques qui apportent leur soutien à la Palestine et appellent par ailleurs le Maroc qui a rétabli ses relations diplomatiques avec l’État hébreu en décembre 2020 sous l’égide des États-Unis en échange de la reconnaissance américaine de la marocanité du Sahara à couper les ponts avec Tel Aviv comme le royaume l’avait fait en 2000 en réaction notamment à la brutalité d’Israël lors de la seconde Intifada. Dimanche, de milliers de Marocains se sont rassemblés devant le parlement marocain, où une marche nationale s’est muée en un référendum populaire, rapporte l’agence AP.

À lire : Des partis marocains célèbrent l’attaque du Hamas contre Israël

« Êtes-vous en faveur de la normalisation avec Israël ? » À l’unisson, ils ont répondu par la négative. « Ils ont maintenant leur réponse. Ceux qui soutiennent la normalisation avec l’entité israélienne sont une minorité discordante au sein de la société marocaine qui respire la cause palestinienne », a déclaré au journal The New Arab Abderrahim Chikhi, ancien chef du Mouvement de l’unicité et de la réforme. Ils ont également scandé des chants en faveur d’une « Palestine libre » et de la criminalisation de la normalisation avec « l’État d’apartheid d’Israël ». « Nous n’avons besoin de personne pour nous aider à résoudre nos problèmes nationaux. L’entité sioniste n’est venue ici que pour son propre bénéfice », a déclaré Nabila Mounib, chef du parti socialiste d’opposition lors de la manifestation, estimant que la normalisation est un échec.

À lire :Guerre Hamas-Israël : les États-Unis sollicitent l’aide du Maroc

Saâdeddine El-Othmani, ancien chef de gouvernement (2016 à 2021) et ancien patron du Parti de la Justice et du Développement (PJD) qui n’a pas participé à la manifestation nationale, a, dans des posts sur les réseaux sociaux, soutenu la résistance palestinienne pour libérer sa terre. L’année dernière, le parti islamiste qui a basculé dans l’opposition s’est excusé d’avoir signé la normalisation et a promis de faire pression pour l’annuler.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Rabat - Israël - Palestine - Normalisation Maroc Israël

Aller plus loin

Les consignes du Maroc à ses ressortissants en Israël

Suite à l’attaque spectaculaire du mouvement du Hamas palestinien, le bureau de liaison du Maroc en Israël a donné des consignes aux Marocains se trouvant sur le territoire...

Maroc : pressions pour rompre les relations avec Israël

Alors que Israël intensifie sa riposte contre le mouvement palestinien du Hamas, de nombreux Marocains multiplient les appels à rompre les relations diplomatiques entre le Maroc...

Contre vents et marées, le Maroc renforce ses relations avec Israël

Alors que de nombreux Marocains multiplient les appels à rompre les relations diplomatiques entre le Maroc et Israël après le déclenchement de la guerre entre l’État hébreu et...

Message d’Israël à ses citoyens voyageant au Maroc

Le Conseil national de sécurité israélien a émis un avertissement contre les voyages en Turquie et au Maroc. Le royaume demeure-t-il une destination sûre pour les Israéliens ?

Ces articles devraient vous intéresser :

Israël importe des étrogs marocains pour la fête de Souccot

Pour la célébration de la fête de Souccot cette année, les juifs d’Israël vont utiliser des étrogs marocains. Une grande quantité de ce fruit a été acheminée en Israël, en raison des restrictions liées à la loi juive et grâce à la normalisation des...

Maroc : pressions pour rompre les relations avec Israël

Alors que Israël intensifie sa riposte contre le mouvement palestinien du Hamas, de nombreux Marocains multiplient les appels à rompre les relations diplomatiques entre le Maroc et l’État hébreu. Au Maroc, de nouvelles manifestations ont été organisées...

Maroc : une pétition pour mettre fin aux relations avec Israël

Mustapha Baitas, porte-parole du gouvernement, s’est expliqué sur le refus d’accès à la présidence du gouvernement aux universitaires, juristes et des personnalités politiques venus mercredi pour déposer une pétition appelant à mettre fin à la...

Mémorandum d’entente entre l’ONEE et la société israélienne Mekorot

L’Office national de l’eau et de l’électricité (ONEE) et son homologue israélien Mekorot ont signé, jeudi à Marrakech, un mémorandum d’entente portant sur les projets de développement et d’assainissement de l’eau potable.