Recherche

Maroc : ce que l’on sait des tirs de la Marine royale sur un go-fast

© Copyright : DR

25 septembre 2018 - 22h00 - Société

Une unité de la Marine Royale marocaine a ouvert le feu aujourd’hui sur un go-fast dont le conducteur, un ressortissant espagnol, a refusé d’obtempérer.

Selon des sources citées par la chaîne 2M, une dizaine de personnes se trouvaient à bord de cette embarcation et plusieurs d’entre elles ont été blessées, dont une femme qui est morte à son arrivée à l’hôpital de M’diq.

Tous les passagers qui se trouvaient à bord sont de nationalité marocaine, précise la même source, ajoutant que la Marine royale avait d’abord tenté d’intercepter ce go-fast qui se trouvait dans les eaux marocaines mais elle a dû faire « usage de la force » après « des sommations d’usage ».

Deuxième fois en moins d’une semaine

Dans la nuit de samedi à dimanche, la Marine royale a « procédé à la poursuite d’une embarcation de très grande vitesse, qui tentait de rejoindre la plage de Martil pour récupérer des candidats à l’émigration clandestine », indiquaient les Forces armées royales (FAR) dans un communiqué.

La coordination entre cette unité et deux embarcations rapides de la Gendarmerie royale l’ont contrainte à prendre la fuite vers le large, précisait le communiqué, ajoutant qu’aucun candidat à l’émigration clandestine n’a pu être embarqué.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact