Depuis Tétouan, un Marocain expulse son fils de son appartement en Espagne

8 novembre 2023 - 20h00 - Espagne - Ecrit par : P. A

Mourad El Yassini, 53 ans, a été expulsé mardi de la maison de son père à Palma de Majorque où il réside depuis treize ans. C’est ce dernier vivant à Tétouan au Maroc qui a engagé depuis un an la procédure d’expulsion contre son fils.

Mourad vit à Palma depuis 22 ans. Mais ces 13 dernières années, il a résidé dans la maison de son père située à Pere Garau. Le père, âgé d’environ 80 ans et basé à Tétouan, tente depuis un an de l’expulser pour récupérer la propriété. Mardi, une vingtaine d’agents de la police nationale se sont rendus à l’appartement et ont procédé à l’expulsion de Mourad, relate Ultima Hora.

Lors de l’expulsion, la femme de Mourad s’est blessée à la main alors qu’elle tentait de bloquer la porte de l’appartement. Son mari l’a conduite à l’hôpital. Le couple prévoit d’engager des poursuites contre les agents. « Nous sommes dévastés. Je n’aurais jamais imaginé que mes parents pourraient faire ça. J’ai vécu beaucoup de choses dans ma vie, mais rien de tel. Je suis dépassé », a déclaré au téléphone Mourad, encore sous le choc.

À lire : Depuis le Maroc, un Italien tente d’expulser les squatteurs de sa propriété

Pour le moment, Mourad réside avec sa femme enceinte et son plus jeune fils chez un ami. Cette situation est due à un problème familial « très complexe », explique-t-il, précisant que ce conflit avec ses parents dure depuis environ quatre ans qu’il leur a présenté sa femme. « C’est là que les problèmes ont commencé. Mes parents ne voulaient pas d’elle parce qu’elle n’était pas fortunée », a-t-il détaillé.

Depuis quatre ans, Mourad n’a eu aucun contact avec ses parents, ni ses frères. Avant, il payait 2 000 ou 3 000 euros à son père chaque fois qu’il lui rendait visite à Tétouan. Mais il n’avait pas de contrat de location pour cet appartement de Palma acheté par son père en 2011, souligne-t-il, précisant que ce dernier était même prêt à mettre ledit appartement en son nom. Maintenant qu’il est expulsé, Mourad ne sait quoi faire : rester à Palma, ou partir.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Tétouan - Famille - Expulsion - Palma de Majorque - MRE

Aller plus loin

Depuis le Maroc, un Italien tente d’expulser les squatteurs de sa propriété

Alors qu’il a mis sa propriété de plusieurs millions d’euros en vente, un Italien est surpris d’apprendre qu’un groupe de personnes l’occupent. Face à l’impossibilité de la...

Expulsé de la France, un Marocain refuse de monter dans l’avion

Escorté à l’aéroport de Roissy, un Marocain qui fait l’objet d’une obligation de quitter le territoire, a refusé de monter dans l’avion. La police l’a finalement ramené dans un...

Molenbeek : Khadija Chaou ne sera pas expulsée de son logement

La Molenbeekoise d’origine marocaine, Khadija Chaou, sous la menace d’une expulsion, pourra rester avec ses quatre enfants dans son logement social à Molenbeek-Saint-Jean,...

Un Marocain atteint d’un cancer expulsé de son domicile à Séville

Le tribunal de première instance de Séville a ordonné vendredi l’expulsion d’un Marocain atteint d’un cancer, après avoir rejeté la demande de son avocat de suspendre la...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc mise sur ses compétences à l’étranger

Le Maroc veut impliquer davantage ses compétences à l’étranger à son processus de développement. Dans ce sens, un mécanisme est en cours d’élaboration pour accompagner les talents marocains à l’étranger, conformément aux orientations royales.

Enseignement supérieur : le Maroc attend la compétence MRE

Le ministère de l’Enseignement supérieur, en collaboration avec le Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME) et le Centre national de la recherche scientifique et technique (CNRST), a organisé samedi à Rabat, l’Assise de la 13ᵉ Région...

Immobilier au Maroc : les MRE en première ligne

L’apport considérable des Marocains résidant à l’étranger (MRE) devrait contribuer à booster le marché de l’immobilier au Maroc au troisième trimestre 2023.

Marhaba 2023 : le dispositif exceptionnel d’accueil des MRE commence aujourd’hui

C’est ce lundi 5 juin que débutera l’opération Marhaba 2023 dédiée aux Marocains résidant à l’étranger. La Fondation a activé le dispositif d’accueil au niveau du Maroc, la France, l’Italie et l’Espagne, composé 24 sites d’assistance et...

Eurovision : triomphe de Loreen, doigt d’honneur pour la Zarra (photo)

La Suédoise Loreen a triomphé au Concours de l’Eurovision de la Chanson avec sa mélodie intitulée “Tattoo”, inscrivant ainsi une nouvelle page dans les annales du concours. La chanteuse d’origine marocaine a remporté la compétition pour la deuxième...

Les transferts de fonds des MRE augmentent de 46,3 % à fin janvier 2023

Les transferts de fonds effectués par les Marocains résidant à l’étranger (MRE) ont connu une hausse significative de 46,3 % à fin janvier 2023, atteignant plus de 9,22 milliards de dirhams, selon les données publiées par l’Office des changes. Cette...

Tanger Med s’est refait une beauté pour mieux accueillir les MRE

Le port Tanger Med est sur le point d’accueillir les Marocains résidant à l’étranger dans le cadre de l’opération « Marhaba 2023 », selon Kamal Lakhmas, le directeur du port. Une somme avoisinant 80 millions de dirhams a été consacrée à l’amélioration...

Contrôle douanier : Fouzi Lekjaâ rassure les MRE

Suite aux rumeurs sur un supposé renforcement du contrôle douanier des Marocains résidant à l’étranger (MRE), le ministre délégué chargé du budget, Faouzi Lekjaâ a apporté un démenti formel. Ce contrôle n’intervient que dans les transactions...

La force économique des MRE se reflète à la Bourse de Casablanca

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) et les investisseurs étrangers détiennent à, eux seuls, plus du quart de la capitalisation boursière de la Bourse des valeurs de Casablanca (BVC).

Une famille marocaine au tribunal de Beauvais pour un mariage blanc

Une famille marocaine est jugée devant le tribunal de Beauvais pour association de malfaiteurs dans le but d’organiser un mariage blanc. Le verdict est attendu le 12 janvier 2023.