Recherche

Les Marocains bloqués à l’étranger désespèrent

© Copyright : DR

23 décembre 2021 - 20h00 - Monde - Par: A.P

De nombreux Marocains bloqués à l’étranger sont désespérés après la décision des autorités marocaines de prolonger la suspension des vols au 31 décembre, en raison de la propagation rapide du variant Omicron en Europe.

Le Maroc a fermé son espace aérien le 29 novembre et ce pour deux semaines, bloquant ainsi sur son territoire des milliers d’étrangers, et empêchant ses nombreux ressortissants à l’étranger de rentrer au pays. Ces derniers sont dépassés par la situation, surtout après la prorogation de la mesure au 31 décembre. Omar, 30 ans, devait rejoindre Casablanca le 4 décembre dernier, après neuf ans d’études en pharmacologie en Espagne. Il avait acheté son billet depuis deux mois, mais il est bloqué à Séville, fait savoir TV5 Monde.

À lire : Les Marocains bloqués à l’étranger vont être rapatriés

Le Maroc a autorisé le 13 décembre, les Marocains bloqués à l’étranger à rentrer depuis le Portugal, la Turquie ou les Émirats arabe unis. « Cette opération (...) concerne exclusivement les citoyens marocains qui résident effectivement au Maroc et qui ont quitté récemment le territoire national », a indiqué le Comité de veille anti-Covid dans un communiqué.

À lire : La galère des Marocains bloqués à l’étranger

Omar a contacté le consulat pour lui expliquer sa situation. Sans succès. Il a aussi joint Royal Air Maroc sans pouvoir obtenir gain de cause. « J’essaie de minimiser mes frais, mais je ne sais pas combien de jours je vais tenir. Mes parents m’envoyaient des transferts d’argent via la banque, mais je n’ai plus aucune preuve que je suis étudiant, car j’ai fini mes études, la banque bloque donc tous les transferts », explique-t-il.

À lire : Les Marocains bloqués en France seront rapatriés

Malika, son mari et leur fille de 6 ans, ont quitté Casablanca pour Paris le 21 novembre. Leur vol retour était prévu le 10 décembre. Avec la suspension des vols, ils sont bloqués dans la capitale française. « Ma fille est scolarisée au Maroc, elle rate ses cours de CP, alors que c’est une année importante. Nous sommes désemparés », lance-t-elle. Le nombre de nouveaux cas a augmenté de 50 % en une semaine au Maroc, avertit le ministère marocain de la Santé, soulignant que « le risque d’une reprise de l’épidémie est très probable ». Ce qui laisse planer l’incertitude sur la reprise des vols après le 31 décembre.

Mots clés: Marocains bloqués à l’étranger , Coronavirus au Maroc (Covid-19) , Espagne , France

Bladi.net

Bladi.net - 2022 - - A Propos - Contact