Les Marocains bloqués à l’étranger désespèrent

23 décembre 2021 - 20h00 - Espagne - Ecrit par : A.P

De nombreux Marocains bloqués à l’étranger sont désespérés après la décision des autorités marocaines de prolonger la suspension des vols au 31 décembre, en raison de la propagation rapide du variant Omicron en Europe.

Le Maroc a fermé son espace aérien le 29 novembre et ce pour deux semaines, bloquant ainsi sur son territoire des milliers d’étrangers, et empêchant ses nombreux ressortissants à l’étranger de rentrer au pays. Ces derniers sont dépassés par la situation, surtout après la prorogation de la mesure au 31 décembre. Omar, 30 ans, devait rejoindre Casablanca le 4 décembre dernier, après neuf ans d’études en pharmacologie en Espagne. Il avait acheté son billet depuis deux mois, mais il est bloqué à Séville, fait savoir TV5 Monde.

À lire : Les Marocains bloqués à l’étranger vont être rapatriés

Le Maroc a autorisé le 13 décembre, les Marocains bloqués à l’étranger à rentrer depuis le Portugal, la Turquie ou les Émirats arabe unis. « Cette opération (...) concerne exclusivement les citoyens marocains qui résident effectivement au Maroc et qui ont quitté récemment le territoire national », a indiqué le Comité de veille anti-Covid dans un communiqué.

À lire : La galère des Marocains bloqués à l’étranger

Omar a contacté le consulat pour lui expliquer sa situation. Sans succès. Il a aussi joint Royal Air Maroc sans pouvoir obtenir gain de cause. « J’essaie de minimiser mes frais, mais je ne sais pas combien de jours je vais tenir. Mes parents m’envoyaient des transferts d’argent via la banque, mais je n’ai plus aucune preuve que je suis étudiant, car j’ai fini mes études, la banque bloque donc tous les transferts », explique-t-il.

À lire : Les Marocains bloqués en France seront rapatriés

Malika, son mari et leur fille de 6 ans, ont quitté Casablanca pour Paris le 21 novembre. Leur vol retour était prévu le 10 décembre. Avec la suspension des vols, ils sont bloqués dans la capitale française. « Ma fille est scolarisée au Maroc, elle rate ses cours de CP, alors que c’est une année importante. Nous sommes désemparés », lance-t-elle. Le nombre de nouveaux cas a augmenté de 50 % en une semaine au Maroc, avertit le ministère marocain de la Santé, soulignant que « le risque d’une reprise de l’épidémie est très probable ». Ce qui laisse planer l’incertitude sur la reprise des vols après le 31 décembre.

Sujets associés : France - Espagne - Coronavirus au Maroc (Covid-19) - Marocains bloqués à l’étranger

Aller plus loin

Vous pouvez prendre l’avion au Maroc ... en y mettant le prix !

Les autorités marocaines maintiennent leur espace aérien fermé aux vols réguliers, mais autorisent l’atterrissage d’avions privés. Toutefois, il faut y mettre le prix.

Les Marocains bloqués à l’étranger vont être rapatriés

Le Maroc a annoncé l’organisation de vols spéciaux, pour favoriser le retour au pays de ses ressortissants ayant voyagé récemment et qui résident effectivement dans le Royaume.

Près de 6 000 Marocains bloqués à l’étranger déjà rapatriés

Quelque 5 760 Marocains bloqués à l’étranger ont déjà été rapatriés depuis les Émirats arabes unis, le Portugal et la Turquie, a indiqué Mustapha Baitas, le ministre délégué...

Les Marocains bloqués en France seront rapatriés

Les Marocains bloqués en France, en Espagne, en Turquie et en Mauritanie, après la décision du gouvernement de fermer son espace aérien, seront rapatriés le 7 décembre.

Ces articles devraient vous intéresser :

Au Maroc, les agences de voyage retrouvent le sourire

Après deux ans de perturbations en raison de la crise de Covid-19, les agences de voyages marocaines retrouvent le sourire, tant les réservations de voyages explosent.

Nouvelle fiche sanitaire pour entrer au Maroc

Tous les voyageurs souhaitant accéder au territoire marocain devront désormais remplir les mêmes conditions. Qu’importe le moyen de transport, la fiche sanitaire du pays a été actualisée, simplifiée et uniformisée.

Covid-19 : les Marocains désertent les centres de vaccination

Au Maroc, ce n’est plus la grande affluence dans les centres de vaccination. La stabilité de la situation épidémiologique semble expliquer ce désintérêt des Marocains pour la vaccination contre le Covid-19.

Le Maroc met fin à la fiche sanitaire

Quelques jours après avoir annoncé la fin de l’état d’urgence sanitaire, les autorités marocaines portent à la connaissance des voyageurs que la fiche sanitaire n’est plus une obligatoire pour accéder au territoire.

Royal air Maroc relance une ligne vers le Portugal

La compagnie aérienne Royal Air Maroc (RAM) a annoncé la reprise de la liaison Casablanca-Porto. Cette ligne est restée suspendue depuis le début de la pandémie de Covid-19.

Le Maroc met fin au PCR et pass vaccinal pour les voyageurs

Bonne nouvelle pour les touristes et les MRE souhaitant se rendre au Maroc. Les autorités sanitaires viennent de mettre fin à la présentation du PCR ou du pass vaccinal à l’entrée du territoire.

Les banques marocaines ont résisté à la crise sanitaire

Les banques marocaines ont été résilientes pendant la crise sanitaire liée au Covid-19, selon un rapport de la Banque centrale du royaume.

Le prince Moulay Rachid a contracté le Covid-19

Ayant contracté le Covid-19, le prince Moulay Rachid n’a pas pu accompagner le roi Mohammed VI, vendredi 14 octobre 2022, à l’occasion de l’ouverture de la première session de la deuxième année législative de la onzième législature.

Le Roi Mohammed VI annule toutes les festivités de la fête du Trône

Toutes les activités, festivités et cérémonies prévues à l’occasion du 23ᵉ Anniversaire de l’accession du Roi Mohammed VI viennent d’être reportées, selon un communiqué du Palais Royal.

Maroc : plus de mariages, moins de divorces

Le Haut-commissariat au plan (HCP) vient de livrer les dernières tendances sur l’évolution démographique, le mariage, le divorce et le taux de procréation par rapport à 2020, année de la survenue de la crise sanitaire du Covid-19.