Vous pouvez prendre l’avion au Maroc ... en y mettant le prix !

19 janvier 2022 - 11h40 - Ecrit par : A.P

Les autorités marocaines maintiennent leur espace aérien fermé aux vols réguliers, mais autorisent l’atterrissage d’avions privés. Toutefois, il faut y mettre le prix.

Le Maroc a fermé son espace aérien le 29 novembre dernier pour limiter la propagation du nouveau variant du Covid-19, Omicron, bloquant ainsi de nombreux Marocains à l’étranger et de résidents étrangers et touristes sur son territoire. Mais certains voyageurs bloqués dans les métropoles européennes ont pu trouver une issue de secours. Ils s’enregistrent sur des vols privés à destination de Casablanca ou de Marrakech, pouvant accueillir entre 8 et 13 passagers, en achetant un billet qui peut coûter jusqu’à 2 000 euros, fait savoir El País.

Un homme d’affaires espagnol vivant au Maroc, qui a requis l’anonymat, a pu voyager la semaine dernière de Malaga à Casablanca sur un de ces vols assuré par la compagnie d’aérotaxi marocaine, Sarah Airways, basée à Casablanca. « Je devais venir au Maroc de toute urgence. J’ai appris que le vol coûtait l’équivalent de 1 500 euros… J’ai payé un tiers du montant au début du processus et le reste, cinq jours plus tard, quand ils ont confirmé l’endroit », explique-t-il.

À lire : Maroc : des vols privés depuis l’Europe opèreraient en secret

« Nous étions 13 sur le vol. La plupart sont des entrepreneurs du secteur textile et agricole », ajoute l’homme d’affaires, précisant que les autorités marocaines ont exigé un test PCR négatif effectué 48 heures avant le vol et un autre test antigénique à l’arrivée à Casablanca. « Si l’un des passagers était testé positif à l’antigène, nous devrions passer une quarantaine de 10 jours dans un hôtel, à notre charge. Sur le vol, nous portions tous des masques, sauf le pilote, le copilote et l’hôtesse », détaille-t-il.

L’homme d’affaires dénonce toutefois la surenchère sur ces vols « secrets » face à la demande qui devient forte. Il espère que le Maroc rouvrira bientôt ses frontières, même s’il maintient « des restrictions sanitaires très difficiles ». Car, estime-t-il, cette situation « met en danger les investissements étrangers dans le pays » et crée de sérieux préjudices aux professionnels du tourisme, de l’hôtellerie, de l’agriculture et de l’industrie automobile.

Tags : Coronavirus au Maroc (Covid-19) - Liaison aérienne

Aller plus loin

Un ferry pour le retour des Français bloqués au Maroc

Suite à la prolongation des liaisons aériennes et maritimes par les autorités marocaines jusqu’au 31 janvier 2022, l’ambassade de France au Maroc a annoncé sur Twitter, qu’un ferry...

La détresse des Marocains restés bloqués à l’étranger

Bon nombre de Marocains sont restés bloqués à l’étranger, notamment aux États-Unis et au Canada, après la suspension par les autorités marocaines des liaisons aériennes. Certains...

Maroc : des vols privés depuis l’Europe opèreraient en secret

Des jets privés transportant des passagers en provenance des métropoles européennes, parviendraient à entrer au Maroc, malgré la fermeture des frontières aériennes. Un commerce...

Les Marocains bloqués à l’étranger désespèrent

De nombreux Marocains bloqués à l’étranger sont désespérés après la décision des autorités marocaines de prolonger la suspension des vols au 31 décembre, en raison de la propagation...

Nous vous recommandons

Routiers marocains tués au Mali : l’Algérie et le Polisario pointés du doigt

Abdelilah Hifdi, président de la Fédération nationale du transport (FNT), également président du groupe CGEM à la chambre des conseillers accuse l’Algérie et le Polisario d’être derrière l’assassinat de deux chauffeurs marocains au...

Une attaque de chiens provoque la mort d’une Française au Maroc

Une touriste française est décédée après une attaque de chiens errants à El Argoub, dans la région de Dakhla.

Réouverture des frontières : « Rien n’a changé » à Melilla

La réouverture de la frontière de Melilla avec le Maroc n’a pas encore un impact significatif sur les entreprises de la ville, le trafic de marchandises n’ayant pas encore repris.

Voici les dates de début et de fin du mois de ramadan en France

En France, les dates de début et de fin du mois de ramadan sont désormais connues. Ce sera une fois de plus un mois de jeûne sous coronavirus.

Vague de chaleur dans plusieurs provinces marocaines (+48 degrés)

Une vague de chaleur, type Chergui, est attendue dans la majeure partie du Maroc à partir de vendredi 9 juillet, avec des températures qui connaîtront une hausse sensible. Cette hausse dépassera la normale mensuelle de 5 à 10...

L’hôtelier portugais Pestana s’installe à Tanger

Le groupe hôtelier portugais Pestana s’installe à Tanger, après Casablanca et Marrakech. La nouvelle unité ouvre ses portes demain, lundi 22 novembre.

L’Algérie réagit à l’adoption par la Ligue arabe d’une carte du Maroc intégrant le Sahara

Amar Belani, envoyé spécial chargé de la question du Sahara occidental et des pays du Maghreb, a réagi aux informations faisant état de l’adoption par la Ligue arabe d’une carte du Maroc intégrant le Sahara recommandée à ses organes et organisations. Il...

David Fischer se contruit une maison marocaine en Floride

David Fischer, ancien ambassadeur des États-Unis au Maroc et son épouse, ont acquis une demeure en Floride et envisagent de la transformer en adoptant un style mauresque et une architecture marocaine. Le couple a reçu l’approbation de la Commission...

Iran : Khamenei appelle le Maroc à rompre ses relations avec Israël

L’ayatollah Khamenei qualifie d’erreurs et de péché, la normalisation des relations avec Israël et appelle les pays arabes dont le Maroc à revenir sur leurs décisions. Le guide suprême iranien estime que les pays arabes n’ont rien à faire avec le «  régime...

Sahara : le Polisario dénonce le soutien de la France au Maroc

Oubbi Bouchraya, représentant en Europe et à l’Union européenne (UE) du Polisario, a dénoncé la politique française notamment son soutien au plan d’autonomie proposé par le Maroc sur le Sahara au détriment du référendum voulu par le mouvement...