Vous pouvez prendre l’avion au Maroc ... en y mettant le prix !

19 janvier 2022 - 11h40 - Maroc - Ecrit par : A.P

Les autorités marocaines maintiennent leur espace aérien fermé aux vols réguliers, mais autorisent l’atterrissage d’avions privés. Toutefois, il faut y mettre le prix.

Le Maroc a fermé son espace aérien le 29 novembre dernier pour limiter la propagation du nouveau variant du Covid-19, Omicron, bloquant ainsi de nombreux Marocains à l’étranger et de résidents étrangers et touristes sur son territoire. Mais certains voyageurs bloqués dans les métropoles européennes ont pu trouver une issue de secours. Ils s’enregistrent sur des vols privés à destination de Casablanca ou de Marrakech, pouvant accueillir entre 8 et 13 passagers, en achetant un billet qui peut coûter jusqu’à 2 000 euros, fait savoir El País.

Un homme d’affaires espagnol vivant au Maroc, qui a requis l’anonymat, a pu voyager la semaine dernière de Malaga à Casablanca sur un de ces vols assuré par la compagnie d’aérotaxi marocaine, Sarah Airways, basée à Casablanca. « Je devais venir au Maroc de toute urgence. J’ai appris que le vol coûtait l’équivalent de 1 500 euros… J’ai payé un tiers du montant au début du processus et le reste, cinq jours plus tard, quand ils ont confirmé l’endroit », explique-t-il.

À lire : Maroc : des vols privés depuis l’Europe opèreraient en secret

« Nous étions 13 sur le vol. La plupart sont des entrepreneurs du secteur textile et agricole », ajoute l’homme d’affaires, précisant que les autorités marocaines ont exigé un test PCR négatif effectué 48 heures avant le vol et un autre test antigénique à l’arrivée à Casablanca. « Si l’un des passagers était testé positif à l’antigène, nous devrions passer une quarantaine de 10 jours dans un hôtel, à notre charge. Sur le vol, nous portions tous des masques, sauf le pilote, le copilote et l’hôtesse », détaille-t-il.

L’homme d’affaires dénonce toutefois la surenchère sur ces vols « secrets » face à la demande qui devient forte. Il espère que le Maroc rouvrira bientôt ses frontières, même s’il maintient « des restrictions sanitaires très difficiles ». Car, estime-t-il, cette situation « met en danger les investissements étrangers dans le pays » et crée de sérieux préjudices aux professionnels du tourisme, de l’hôtellerie, de l’agriculture et de l’industrie automobile.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Liaison aérienne - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Un ferry pour le retour des Français bloqués au Maroc

Suite à la prolongation des liaisons aériennes et maritimes par les autorités marocaines jusqu’au 31 janvier 2022, l’ambassade de France au Maroc a annoncé sur Twitter, qu’un...

Maroc : des vols privés depuis l’Europe opèreraient en secret

Des jets privés transportant des passagers en provenance des métropoles européennes, parviendraient à entrer au Maroc, malgré la fermeture des frontières aériennes. Un commerce...

La détresse des Marocains restés bloqués à l’étranger

Bon nombre de Marocains sont restés bloqués à l’étranger, notamment aux États-Unis et au Canada, après la suspension par les autorités marocaines des liaisons aériennes....

Les Marocains bloqués à l’étranger désespèrent

De nombreux Marocains bloqués à l’étranger sont désespérés après la décision des autorités marocaines de prolonger la suspension des vols au 31 décembre, en raison de la...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc prolonge à nouveau l’état d’urgence sanitaire

Comme prévu, le gouvernement marocain vient d’annoncer la prorogation de l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national.

Le Maroc prolonge encore l’état d’urgence sanitaire

Réuni jeudi lors de sa séance hebdomadaire, le conseil de gouvernement a adopté le projet de décret portant prorogation, à nouveau, de l’état d’urgence sanitaire.

Le tourisme marocain connaît une embellie pendant les fêtes de fin d’année

Au Maroc, plusieurs établissements hôteliers ont fait le plein pendant les fêtes de fin d’année. Une embellie après deux ans difficiles de crise sanitaire liée au Covid-19.

Le Maroc proroge, à nouveau, l’état d’urgence sanitaire

Le Maroc a décidé de prolonger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 30 novembre 2022, afin de faire face à la propagation du Covid-19 dans le pays.

Royal air Maroc relance une ligne vers le Portugal

La compagnie aérienne Royal Air Maroc (RAM) a annoncé la reprise de la liaison Casablanca-Porto. Cette ligne est restée suspendue depuis le début de la pandémie de Covid-19.

Le Maroc met fin au PCR et pass vaccinal pour les voyageurs

Bonne nouvelle pour les touristes et les MRE souhaitant se rendre au Maroc. Les autorités sanitaires viennent de mettre fin à la présentation du PCR ou du pass vaccinal à l’entrée du territoire.

Le prince Moulay Rachid a contracté le Covid-19

Ayant contracté le Covid-19, le prince Moulay Rachid n’a pas pu accompagner le roi Mohammed VI, vendredi 14 octobre 2022, à l’occasion de l’ouverture de la première session de la deuxième année législative de la onzième législature.

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé encore d’un mois

Réuni en séance hebdomadaire ce jeudi 29 décembre 2022, le gouvernement a décidé de prolonger jusqu’au 31 janvier 2023, l’état d’urgence sanitaire.

Le Maroc met fin à l’état d’urgence sanitaire

Le gouvernement marocain a décidé de mettre fin à l’état d’urgence sanitaire en vigueur depuis l’apparition des premiers cas de contamination au coronavirus.

Atteint par le Covid-19, Noussair Mazraoui donne de ses nouvelles

L’international marocain Noussair Mazraoui a reçu le soutien de ses fans qui ont appris qu’il a attrapé le Covid-19 lors de sa participation à la coupe du monde Qatar 2022. À son tour, il leur a exprimé sa gratitude.