Recherche

La détresse des Marocains restés bloqués à l’étranger

© Copyright : DR

14 janvier 2022 - 22h20 - Maroc - Par: S.A

Bon nombre de Marocains sont restés bloqués à l’étranger, notamment aux États-Unis et au Canada, après la suspension par les autorités marocaines des liaisons aériennes. Certains d’entre eux vivent mal cette situation et déplorent « la passivité et le mutisme » du gouvernement face à leurs doléances.

La propagation rapide du nouveau variant du virus du Covid-19, Omicron, notamment en Europe et en Afrique a poussé les autorités marocaines à suspendre le 29 novembre 2021 les vols au départ et à destination du Maroc jusqu’au 31 décembre. Une suspension qui a été prolongée par la suite jusqu’au 31 janvier 2022. Dans la foulée, des vols de rapatriement en provenance du Portugal, de la Turquie et des Émirats arabes Unis ont été autorisés. Alors que 5 760 Marocains bloqués à l’étranger ont été rapatriés depuis ces trois pays, bon nombre de Marocains restés bloqués à l’étranger.

À lire : Bloqués aux États-Unis, des Marocains appellent à l’aide

Parmi eux, des Marocains coincés aux États-Unis qui ont demandé un vol New-York/Casablanca pour rentrer au royaume. Une doléance restée insatisfaite. « Déjà, je ne comprends pas le choix des trois pays. Il s’agirait, selon les autorités, de hubs régionaux d’où les Marocains pourraient rentrer au pays. Mais pour mon cas, je dois me rendre jusqu’à Istanbul pour prendre un autre avion à destination de Casablanca. Ça me reviendra extrêmement cher, plus que le double du prix d’un billet New York-Casablanca. Pire, dès la fermeture des frontières marocaines, les prix des vols spéciaux ont explosé », s’indigne un Marocain auprès de Maroc Hebdo.

À lire : Près de 6 000 Marocains bloqués à l’étranger déjà rapatriés

En attendant l’ouverture des frontières, il loge chez un membre de sa famille. Tous n’ont pas eu cette chance. D’autres Marocains sont devenus des sans domicile fixe (SDF), et n’ont ni argent ni nourriture. « Quand on appelle le consulat marocain, personne ne répond. Et quand on nous répond, on nous demande seulement d’inscrire notre nom sur la liste des futurs rapatriés. Nous ne bénéficions d’aucune aide ou de soutien. Nous sommes désemparés, se lamente un Marocain bloqué à Montréal. Heureusement que des MRE nous accompagnent dans ce calvaire, mais jusqu’à quand  ?  ».

Mots clés: États-Unis , Canada , Liaison aérienne , Conseil de gouvernement

Bladi.net

Bladi.net - 2022 - - A Propos - Contact