Trois Marocains morts brûlés en Croatie

5 juillet 2015 - 13h30 - Monde - Ecrit par : J.L

Trois ressortissants marocains sont morts brûlés dans leur cellule dans un centre de détention en Croatie, où ils avaient été placés après être entrés clandestinement dans le pays.

L’information a été révélée par un quatrième marocain qui se trouvait dans la même cellule et qui a survécu à l’incendie. Le centre de détention a complètement disparu sous les flammes, raconte le frère de l’une des victimes au site d’informations Hespress.

L’accident est survenu fin mars dernier. Les victimes et le rescapé devaient passer un mois dans cette cellule avant d’être refoulés vers le Maroc, raconte le survivant, mais les autorités croates n’ont pas informé les médias des circonstances de cet incendie.

Les jeunes marocains s’étaient rencontrés en Grèce, où ils ont travaillé pendant 7 mois, avant de passer huit mois dans les prisons grecques. Ils décident alors d’entrer clandestinement en Macédoine puis en Bulgarie. Ils passent ensuite en Serbie, avant d’arriver en Croatie, d’où ils comptaient rejoindre l’Italie.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Immigration clandestine - Italie - Grèce - Bulgarie - Serbie - Croatie

Aller plus loin

Un Marocain retrouvé brûlé dans un bac à ordures en Italie

Un Marocain a été sauvé de justesse cette semaine par des pompiers à Rome, en Italie, alors qu’il était coincé dans un bac à ordures dévoré par les flammes, dans le quartier de...

Mort après avoir été brûlé, Youssef Akantayou sera rapatrié au Maroc

L’autopsie pratiquée sur le corps de Youssef Akantayou, retrouvé grièvement brûlé dans une aire de repos dans le sud de la France, confirme la piste accidentelle de ce drame....

Une Marocaine condamnée à mort pour avoir brûlé vif son mari violent

Victime de violences conjugales depuis des années, une femme a fini par brûler vif son mari. Cette semaine, le tribunal d’El Jadida l’a condamnée à mort.

Le corps d’un Marocain retrouvé carbonisé en Allemagne

Le corps carbonisé d’un français d’origine marocaine a été retrouvé la semaine dernière en Allemagne. Brahim Ajaoun, 31 ans, présentait des traces de blessures par armes à feu.

Ces articles devraient vous intéresser :

Ouverture exceptionnelle de la frontière entre le Maroc et l’Algérie

La frontière entre l’Algérie et le Maroc a été exceptionnellement ouverte cette semaine pour permettre de rapatrier le corps d’un jeune migrant marocain de 28 ans, décédé par noyade en Algérie.

Des soldats marocains accusés d’avoir tiré à balles réelles sur des migrants

L’Espagne a ouvert une enquête concernant des allégations de tirs sur des migrants tentant de rejoindre les îles Canaries depuis le Maroc. Une association caritative affirme que des soldats marocains auraient ouvert le feu sur ces migrants,...

Les Marocains parmi les plus expulsés d’Europe

Quelque 431 000 migrants, dont 31 000 Marocains, ont été expulsés du territoire de l’Union européenne (UE) en 2022, selon un récent rapport d’Eurostat intitulé « Migration et asile en Europe 2023 ».

Forte augmentation de demandeurs d’asile marocains en Europe

L’Union européenne a enregistré en 2022 un nombre record de demandes d’asile. Parmi les demandeurs, de nombreux Marocains dont le nombre a bondi.

Des Marocains à la rue : la détresse d’une famille en Espagne

Un couple marocain et ses trois filles mineures âgées de 12, 8 et 5 ans sont arrivés clandestinement à Pampelune en provenance du Maroc il y a un mois, cachés dans une remorque chargée de légumes. Sans ressources ni aide, ils sont à la rue depuis...

Éric Ciotti met en avant les liens « très puissants » entre le Maroc et la France

Le président du parti Les Républicains, Éric Ciotti, a plaidé pour la réparation des erreurs passées et critiqué le manque de considération envers le Maroc. Dans une déclaration à la presse, M. Ciotti a souligné l’importance des liens « très puissants...

En réponse au Qatargate, le Maroc ne respecte plus les accords de renvoi des déboutés d’asile

Depuis l’éclatement du scandale de corruption connu sous le nom de « Qatargate », les difficultés pour renvoyer les Marocains déboutés de leur demande d’asile vers leur pays d’origine se sont accrues.