Des Marocains perdent la nationalité française

19 novembre 2020 - 07h40 - France - Ecrit par : S.A

La Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH) a, mardi, rejeté la requête de quatre Franco-Marocains et d’un Franco-Turc déchus de leur nationalité française. Ceux-ci avaient été condamnés dans un dossier terroriste.

Ces amis d’enfance de quartiers populaires des Yvelines, devenus Français entre 1991 et 2001, avaient été condamnés en 2007 de six à huit ans de prison pour "participation à une association de malfaiteurs en vue de la préparation d’un acte terroriste". Il leur était reproché leurs liens avec le Groupe islamique combattant marocain, responsable des attentats de Casablanca du 16 mai 2003 qui avaient fait 45 morts, dont trois Français, et une centaine de blessés. Ils seront libérés en 2009 en 2010.

En octobre 2015, la France les avait déchus de leur nationalité française. Les magistrats de la CEDH avaient noté fin juin, en première instance que "les requérants ont déposé des demandes de cartes de séjour vie privée et familiale et disposent de récépissés leur permettant de vivre en France." "Il en résulte que la déchéance de nationalité qui touche les requérants n’est pas constitutive d’une ingérence dans l’exercice de leur droit au respect de leur vie familiale", avaient-ils ajouté, relevant qu’ils ont tous une seconde nationalité et ne sont donc pas devenus apatrides.

Les magistrats font observer que la capacité des requérants à rester en France est "fragilisée". Toutefois, les autorités françaises n’ont pris "aucune mesure d’éloignement", assurent-ils. "La violence terroriste constitue en elle-même une grave menace pour les droits de l’Homme », soulignait la Cour, affirmant qu’elle comprenait la décision des autorités françaises de faire preuve d’une fermeté renforcée à l’égard de personnes condamnées pour un crime ou un délit constituant un acte de terrorisme après les attentats de 2015.

Aux yeux de l’avocat des requérants, William Bourdon, les cinq hommes sont "des modèles d’intégration". "Les enfants sont scolarisés, la plupart travaillent, les foyers familiaux sont intégrés, ce qui devrait faire obstacle à leur expulsion", a-t-il estimé.

Sujets associés : France - Terrorisme - Turquie

Aller plus loin

Le combat de Laïla pour obtenir la nationalité française

Née à Maubeuge en France, il y a plus de 40 ans, Laïla a du mal à obtenir la nationalité française. Pourtant, la jeune femme marocaine semble remplir toutes les conditions pour...

Un Marocain risque de perdre sa nationalité française pour ... adultère

Un Franco-marocain, pourrait perdre sa nationalité française ce jeudi, si le tribunal judiciaire de Paris fait droit à la demande du parquet de le déchoir de cette nationalité...

148 Marocains obtiennent la nationalité espagnole à Ceuta

165 étrangers résidents à Ceuta sont devenus des citoyens espagnols en 2019. Parmi eux, figurent 148 marocains, selon les données diffusées par l’Institut national des...

Quatre Marocains perdent leur nationalité française

La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) a confirmé, jeudi, la déchéance des nationalités de 4 Franco-Marocains et d’un Franco-turc. Saisie par les mis en cause, la CEDH...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc, bon élève en matière de lutte antiterroriste

Le Maroc affiche l’un des niveaux de sécurité antiterroriste les plus élevés au monde. Avec un score de 0,757, le royaume est classé 83ᵉ dans la catégorie des pays les plus épargnés des actes terroristes, selon l’édition 2023 de l’Indice mondial du...

Une cellule préparant des attentats au Maroc démantelée

Le Bureau central des investigations judiciaires (BCIJ), se basant sur des informations fournies par la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), a annoncé le démantèlement d’une cellule terroriste liée à l’organisation Daech. Cette...

Terrorisme au Maroc : une lutte permanente depuis 2003

L’extrémisme islamiste au Maroc a été marqué par cinq moments forts, dont notamment les attentats de Casablanca en 2003 et 2007, le printemps arabe en 2011, et la création de l’État islamique (EI) en 2014. Pour lutter contre le phénomène, les autorités...

Le Maroc frappe un grand coup dans la lutte contre le terrorisme

Une cinquantaine d’individus ont été arrêtés mercredi au Maroc lors d’une importante opération visant des membres présumés de groupes djihadistes.

Latifa Ibn Ziaten : « J’ai réussi à sauver beaucoup de jeunes, de familles… »

11 ans après l’assassinat de son fils, le maréchal des logis-chef Imad, une des victimes du terroriste Mohammed Merah, la militante franco-marocaine Latifa Ibn Ziaten poursuit son combat pour la paix et la promotion du dialogue et du respect mutuel.

Décès de Malika El Aroud, « La Veuve noire du Jihad »

Malika El Aroud, condamnée pour terrorisme en 2008, est décédée à l’âge de 64 ans. Cette femme, qui avait la double nationalité belge et marocaine, avait été déchue de sa nationalité belge en 2017 pour avoir « gravement manqué à ses devoirs de...

Le Maroc renforce le contrôle dans les aéroports

Le Maroc a décidé de renforcer son système de contrôle des passagers dans les aéroports. Cette procédure sera désormais complétée par l’analyse de données électroniques envoyées avant l’arrivée à destination des passagers.

Au Maroc, la lutte contre le blanchiment d’argent rapporte

Le Maroc mène efficacement la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. En tout, près de 11 milliards de dirhams ont été saisis en 2022.

Maroc : l’agent immobilier associé à la lutte contre le blanchiment d’argent

Le Maroc veut impliquer la profession de l’agent immobilier dans la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. Mais sa réglementation s’avère avant tout urgente.

Latifa Ibn Ziaten : « Les jeunes ne sont pas nés terroristes, mais on les pousse à l’être »

Depuis 2012, la militante franco-marocaine Latifa Ibn Ziaten, mère du maréchal des logis-chef Imad, une des victimes du terroriste Mohammed Merah, travaille avec les familles et les communautés pour empêcher les jeunes de tomber dans le piège de...