Recherche

Les Marocains utilisent de moins en moins le chèque

© Copyright : DR

21 octobre 2019 - 05h13 - Economie

Le paiement par chèque est de moins en moins utilisé par les Marocains, si l’on en croit un rapport qui vient d’être publié par Bank Al-Maghrib.

Son utilisation ne représenterait en fin 2018 que 14% alors qu’une année auparavant, elle était de 24%.

Selon le Rapport annuel sur les Infrastructures des marchés financiers, les moyens de paiement, leur surveillance et les initiatives d’inclusion financière, établi par Bank Al-Maghrib (BAM), l’utilisation du chèque est en nette régression.

Une situation qui, selon Medias24, a permis au virement de maintenir sa première place, pour la troisième année consécutive, avec 40% des échanges contre 35%, en 2017. Le virement est suivi bien évidemment par la carte bancaire avec 29% des échanges (contre 26% en 2017).

Même les prélèvements ont également dépassé les chèques dans l’ensemble des échanges en nombre (15% en 2018 contre 12% en 2017).

Si, en 2017, les chèques demeuraient prépondérants, avec 47% des montants échangés, ils régresseront en 2018 et passent à 36%, alors que les virements ont connu une hausse pour atteindre 50% des échanges.

Les prélèvements et les transactions de paiement par carte restent, quant à eux, constants avec des parts respectives de 5% et d’1% des opérations, les cartes étant essentiellement utilisées pour des règlements de faibles montants, indique le Rapport de BAM.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact