Marseille : la petite Asma morte à cause d’une erreur de diagnostic

26 janvier 2021 - 20h00 - Ecrit par : G.A

Lorsque la petite Asma fêtait ses 7 ans, ses parents étaient loin de se douter qu’ils perdraient leur enfant au détour d’une péritonite mal diagnostiquée et mal soignée. Dans un récit poignant, une proche de la famille d’Asma décrit les dernières 48 heures les plus douloureuses d’une petite fille qui s’est accrochée de toutes ses forces à la vie sans y parvenir.

La scène insoutenable a eu lieu à Marseille, plus précisément dans le 3ᵉ arrondissement. Après avoir passé une belle journée à l’école, elle rentre et juste après le dîner, elle a commencé par se plaindre de maux de ventre suivis de vomissements. Sa mère affolée prend contact avec le SAMU aux environs de 22h. Elle est immédiatement mise en contact avec le médecin qui la réfère vers le centre médical d’urgence le plus proche de chez elle et lui conseille de s’y rendre sans tarder.

Une fois sur les lieux, le médecin lui pose les questions d’usage et finit par conclure que les douleurs de la petite fille seraient peut-être dues à ce qu’elle a pris au dîner. Il lui prescrit Vogalène et Spasfon et indique sur la demande de la maman, la pharmacie de garde la plus proche. En sortant du Centre médical, Asma était fatiguée, et pouvait à peine tenir sur ses jambes. Sa mère a dû la porter au dos jusqu’à la maison. Immédiatement mise sous le traitement prescrit, la petite fille passera une très mauvaise nuit. A force de vomir, elle a perdu assez de force et s’est affalée sur le canapé de ses parents. Vers 15 h, Asma supplie pour retourner voir le médecin.

Aux environs de 17h, la petite et sa mère étaient déjà dans la salle d’attente de l’hôpital. Elles seront reçues par une étudiante en médecine qui, après de nombreuses questions, finit par demander à la petite fille de situer la douleur. Mais tellement mal en point, elle n’a pas su répondre aux questions comme il le fallait. « J’ai mal, j’ai mal », est tout ce qu’elle pouvait réussir à dire. Vers 1h du matin, elle demande à boire à de nombreuses reprises. Sa mère lui fait une tisane qu’elle se dépêche de boire sans broncher. Aux environs de 2h du matin, Asma se blottit contre sa mère, la serre contre elle. Quelques minutes après, sa mère la regarde pour s’assurer qu’elle se porte bien. Elle avait le regard fixe, ne bougeait, ni ne répondait plus.

La maman affolée contacte alors le SAMU, et leur dit : « Venez vite, elle nous quitte. » Elle sentait la vie l’abandonner. Le médecin lui demande si elle respirait encore. Elle a répondu, qu’elle ne croyait pas et il lui a dit de l’allonger et lui a donné des instructions pour la réanimer, car il y avait un petit signe de pouls au cou. C’est une mère désespérée que l’équipe du SAMU est venue trouver 40 minutes plus tard. Après plusieurs tentatives de réanimation, les secouristes finissent pas abandonner, n’ayant pas eu gain de cause. Asma rend l’âme après avoir été réanimée pendant plus de 50 minutes. La police est restée sur place jusqu’à l’arrivée des médecins légistes chargés de transporter le corps d’Asma.

Tags : Marseille - Santé - Décès

Aller plus loin

Victime d’une erreur médicale, une maman a été sauvée in extremis

Les médecins du service de gynécologie obstétrique de l’hôpital de Benguerir ont oublié de retirer un pansement du ventre d’une jeune maman, lors d’une césarienne effectuée le...

Maroc : une clinique paye cher une erreur médicale

Le tribunal de première instance de Casablanca a condamné une clinique privée à verser 1 million de dirhams aux parents d’un enfant très lourdement handicapé à la suite d’une erreur...

Sète : mort d’une fillette après une erreur médicale

Sur Facebook, l’histoire d’une fillette de 11 ans, tombée dans le coma après son admission au centre hospitalier de Sète pour une gastro, lundi 25 mai, émeut la toile. Sa sœur...

Belgique : une Marocaine décède d’une tumeur, son médecin suspecté d’homicide involontaire

Rachida, une Marocaine de 41 ans, est décédée des suites d’une tumeur et d’un mauvais diagnostic. Son médecin, Farid Alsaïd, un radiologue controversé, déjà condamné à plusieurs...

Nous vous recommandons

Agadir : un MRE arrêté pour polygamie

Un Marocain résidant en France a été arrêté pour s’être remariée avec une jeune femme demeurant dans la région de Taliouine, sans l’autorisation de son épouse.

Brahim Ghali menace le Maroc

Le président de la «  République arabe sahraouie démocratique (RASD)  », Brahim Ghali, a assuré samedi que l’armée sahraouie, « bien formée et pleinement opérationnelle », serait prête à infliger des « défaites amères » à l’armée...

Miss Univers 2021 : Kawtar Benhalima veut défendre les couleurs du Maroc

Quatre jours après son élection en tant que représentante du Maroc au prestigieux concours de beauté dénommé Miss Univers, Fatima-Zahra Khayat, à cause d’une foulure à la cheville, a été obligée de remettre la couronne à sa première dauphine Kawtar Benhalima,...

Gad Elmaleh parle de son fils Raphaël et de son ex-épouse Charlotte Casiraghi

L’humoriste canado-marocain Gad Elmaleh évoque les racines de son fils Raphaël qu’il a eu avec Charlotte Casiraghi, membre de la famille princière de Monaco. Il souligne « un mélange monakech », faisant ainsi référence à Monaco et...

Alerte à la neige au Maroc

Le royaume enregistrera une baisse des températures cette fin de semaine, provoquant des averses orageuses localement fortes et des flocons de neige.

Espagne : le prix du gaz a augmenté de 50 % en un mois

Un mois après la fermeture du gazoduc Maghreb-Europe traversant le Maroc, le prix du gaz naturel liquéfié (GNL) a enregistré une hausse de 50 % en Espagne, atteignant 100 euros/MWh à fin novembre contre 66 euros/MWh un mois...

Ukraine : des balles contenant de la graisse de porc destinées à tuer des soldats musulmans

Suite à l’annonce de Ramzan Kadyrov, fidèle allié du président russe Vladimir Poutine dans la guerre contre l’Ukraine, des soldats ukrainiens ont mis de la graisse de porc dans des balles destinées à tuer des soldats tchétchènes...

Des confidences sur la participation de Jamel Debbouze à la série culte H

La comédienne française Catherine Benguigui a fait des confidences sur la série H diffusée sur Canal+ de 1998 à 2002, dans laquelle elle, son confrère l’humoriste franco-marocain Jamel Debbouze et bien d’autres comédiens ont joué des...

Le dirham se stabilise face à l’euro

La devise marocaine est restée presque stable face à l’euro et au dollar américain, au cours de la période allant du 11 au 18 août 2021. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib...

Ursula Von der Leyen s’exprime sur les relations Maroc - Union européenne

Les relations stratégiques entre le Maroc et l’Union européenne sont d’une grande importance, a affirmé samedi, la présidente de la Commission européenne. Ursula Von der Leyen a notamment souligné la considération mutuelle et le respect des engagements...