Recherche

Massacre de chiens errants à Tanger

© Copyright : DR

26 juin 2019 - 19h00 - Société

La Mairie de Tanger procèderait, actuellement, à l’exécution de nombreux chiens errants, en utilisant des balles réelles et des morceaux de viande empoisonnés. Ainsi, les habitants de la ville du Détroit, possédant des animaux de compagnie, ne devraient plus les laisser sortir seuls.

A peu près 80 chiens errants ont été abattus ou empoisonnés. Les photos prises, de ce carnage, sont d’une atrocité sans nom. Selon le média Le360, « cette activité » de la Mairie a été réalisée par les services du Bureau municipal d’Hygiène (BMH), qui dépendent d’elle. Une partie de la population serait hors d’elle-même, devant cette inhumanité.

Cependant, les choses ne s’en arrêtent pas à ce niveau. Le360 écrit : « Les habitants encourent, de plus, un risque sanitaire et sécuritaire du fait de l’usage de ce poison, dissimulé dans des bouts de viande, et l’usage de balles réelles ». Le média énumère plusieurs quartiers de la ville où cette purge est réalisée : Mesnana, Malabata, Souani et la Corniche. La liste n’en est pas exhaustive.

La Mairie avait même enclenché d’autres options qui laissaient presque croire que ces usages, d’un autre âge, étaient révolus. En effet, il n’y a pas si longtemps, courant 2018, la municipalité et une ONG ont signé une convention permettant à cette structure d’héberger les chiens errants et de les stériliser. La Mairie a même financé l’opération, à hauteur de 300.000 dirhams. Et, voilà que les coups de feu et les empoisonnements recommencent, comme si l’unanimité avait été faite autour de cette stratégie. Beaucoup de citoyens de la ville ne trouvent pas cela normal. Ils condamnent fortement ce genre de chose.

Ceci n’est pas sans rappeler le massacre, par le feu, de 40 chats, dans la ville de Safi, par un individu, récemment. Cela a amené une partie de la population et des ONG à protester contre cet acte, d’une rare barbarie. Une plainte a même été déposée, à ce propos.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact