Le meilleur boulanger de Paris est Maghrébin

27 septembre 2021 - 14h20 - France - Ecrit par : S.A

Makram Akrout, 42 ans, s’est vu attribuer le prix de la « meilleure baguette de Paris » samedi dernier. Une consécration pour cet ancien sans-papier tunisien et fils de boulanger.

La boulangerie n’a pas de secret pour Makram Akrout. Samedi, il a remporté le prix de la « meilleure baguette de Paris » parmi 122 baguettes, et ce, grâce à sa recette : une croûte bien dorée, une mie aérée et à l’odeur de la fermentation… À l’annonce des résultats du concours, c’est la ruée vers la boulangerie du boulevard de Reuilly dans le 12ᵉ arrondissement de Paris. « Le plus dur, ce n’est pas la récompense, ce sont les années de travail », témoigne-t-il. Désormais, il va livrer le palais de l’Élysée tous les matins.

À lire : Qui est Taieb Sahal, le meilleur boulanger de Paris ?

Ce fils de boulanger tunisien est arrivé en France il y a 19 ans à l’âge de 23 ans. « J’ai tout de suite pensé que c’est ici que j’avais de l’avenir », dit-il. Il travaille six ans comme apprenti boulanger, sans-papiers. Il avait travaillé notamment dans la boulangerie lauréate en 2019, à quelques pas de la boutique qu’il a ouverte il y a seulement six mois. « C’est une belle histoire gorgée d’espoir, pour celles et ceux qui arrivent en France, pour ces personnes qui ont de l’or dans les doigts, un savoir-faire valorisé, une histoire qui fait modèle, qui doit nous interroger sur l’accueil et que nous devons chouchouter », dira Emmanuelle Pierre-Marie, maire (EELV) du XIIᵉ, « hyper fière » de la consécration de son boulanger.

« J’aime la France. Ce pays m’a donné et aujourd’hui, je donne au pays », se réjouit Makram. Cet homme originaire de Gabès, grande ville du Sud-Est de la Tunisie a partagé la bonne nouvelle avec sa famille. « Je fais le pain depuis que je suis tout petit !, confie-t-il. Enfant, je faisais le boulanger. Je jouais au marchand, avec du faux pain, du pain imaginaire ! » À l’âge de 10 ans, « j’allais voir mon papa qui travaillait dans une boulangerie. Je le regardais pétrir, façonner, mettre au four. C’est lui qui m’a appris. Aujourd’hui, ils sont fiers de moi ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Paris - Tunisie

Aller plus loin

Qui est Taieb Sahal, le meilleur boulanger de Paris ?

Taieb Sahal est sacré meilleur boulanger de Paris 2020. De déménageur à boulanger, la vie semble sourire à ce jeune Tunisien de 26 ans.

Le débat sur le danger du pain pour la santé reprend au Maroc

Le débat sur la qualité du pain marocain s’anime avec en toile de fond la polémique entretenue par deux fédérations de professionnels de boulangerie et de pâtisserie. Alors que...

Le pain consommé par les Marocains est dangereux pour la santé

La qualité du pain, considéré comme l’aliment de base au Maroc, est en cause. Dans un communiqué, la Fédération marocaine des droits du consommateur (FMDC), a alerté sur le...

Nouvelle consécration pour la Marocaine Najat Kaanache

Encore une reconnaissance internationale pour les talents de la cheffe cuisinière d’origine marocaine Najat Kaanache. Le magazine espagnol ELLE vient de lui décerner le prix «...

Ces articles devraient vous intéresser :