Recherche

Najat El Ouafi innocentée dans l’affaire de l’adultère

© Copyright : DR

16 mars 2021 - 18h20 - Société - Par: G.A

La comédienne Najat El Ouafi et le réalisateur Saïd Khallaf ont été lavés de tout soupçon par le tribunal de première instance de Casablanca. Déjà en septembre 2019, la comédienne avait été innocentée de l’accusation d’adultère portée contre elle par son époux.

C’est en 2019 que l’époux de Najat El Ouafi a déposé une plainte accusant le réalisateur et la comédienne d’incitation à la débauche et d’adultère. La police a procédé à l’arrestation de ces derniers, dans un appartement à Casablanca. En réponse à cette plainte, Najat El Ouafi a quant à elle réagi en portant plainte à son tour contre son mari, qu’elle accuse de diffamation, a déclaré Tayeb Alami El Edlouni, l’avocat de l’actrice.

Après plusieurs mois de procès, c’est finalement le 15 mars que les deux accusés ont été innocentés par la justice. Le tribunal n’a pas trouvé convaincants les arguments avancés et qui accusent les deux amis des faits qui leur sont reprochés. La preuve, Najat El Ouafi a été innocentée pour le premier chef d’inculpation en septembre 2019. L’actrice et le réalisateur ont passé une nuit seuls dans un appartement à Gauthier surveillé par quatre éléments de la police suite à la plainte déposée par l’époux. Une autre équipe a pris le relais tard dans la nuit et c’est elle qui a tenté d’interpeller les deux accusés vers 7h du matin. Mais sur place, il n’y avait aucune preuve confirmant la thèse de l’adultère.

Au cours du procès pour adultère, les deux accusés ont été confrontés aux messages extraits de leurs téléphones sur lesquels une expertise a été menée. En tout, il y aurait au moins 300 messages échangés entre les deux présumés amants, dont certains incluant des expressions explicites. L’actrice et le réalisateur avaient affirmé aux enquêteurs qu’ils n’entretiennent qu’une relation professionnelle, dans le but de préparer un film où l’actrice devait également être assistante du réalisateur.

Après un procès qui aura duré trois mois, le parquet a finalement décidé d’innocenter Najat El Ouafi, en rejetant le principal chef d’accusation qui pesait contre elle, à savoir le fait qu’elle se soit rendue coupable d’adultère. Avec le verdict du lundi dernier concernant le deuxième chef d’accusation, c’est la fin d’une affaire qui aura duré plus près de deux ans.

Mots clés: Casablanca , Procès , Najat El Ouafi

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - - A Propos - Contact