Narco-hélicoptères entre le Maroc et l’Espagne : 150 000 euros par voyage

1er avril 2024 - 16h30 - Espagne - Ecrit par : P. A

Les réseaux de trafic de haschich depuis le Maroc vers l’Espagne via le détroit de Gibraltar, transportent désormais la drogue, non seulement par voie maritime, mais aussi par voie aérienne à l’aide d’avions légers ou d’hélicoptères.

Il y a une semaine, la Guardia Civil a démantelé un réseau de trafic de haschich par hélicoptères depuis le Maroc vers l’Espagne. En tout, cinq membres, dont le pilote, Vitor Blaha, d’origine ukrainienne, ont été arrêtés. Ce dernier effectuait la nuit plusieurs vols à basse altitude avec un hélicoptère reconditionné pour introduire clandestinement d’importantes cargaisons de haschich en Espagne depuis le Maroc, fait savoir El Español.

Le 15 janvier dernier, la Garde civile de Malaga et la Gendarmerie royale marocaine ont suivi l’itinéraire d’un narco-vol qui est entré dans l’espace aérien du Maroc, y est resté quelques minutes avant de revenir en Espagne où il a été intercepté à son atterrissage dans une ferme située dans la ville de Chiclana de la Frontera (Cadix). Le pilote venait de convoyer du Maroc 30 ballots de haschisch pesant 795 kilos, que les autres membres s’apprêtaient à décharger dans trois voitures. La drogue, ainsi que les véhicules, ont été saisis.

À lire : Espagne-Maroc : l’hélicoptère, nouvelle arme des trafiquants de drogue

Selon les enquêteurs de la Garde civile, Vitor Blaha et les autres personnes arrêtées sont des experts en vols de nuit à basse altitude. Ils sont sollicités pour leur expertise par les réseaux de trafic de drogues pour acheminer du haschich depuis le Maroc par voie aérienne. Les enquêteurs ont commencé à surveiller Vitor Blaha depuis mi-2023, après que les services compétents marocains ont alerté la Guardia Civil d’un accident d’hélicoptère dans la région de Tanger.

Les enquêteurs ont découvert que le pilote ukrainien possède des propriétés sur la Costa del Sol et était chargée d’effectuer des narco-vols dans le détroit de Gibraltar au profit d’une organisation criminelle qui disposait de deux hélicoptères, l’un caché dans une ferme à Séville et l’autre dans une ferme à Cadix. Selon des sources du département antidrogue du ministère de l’Intérieur, les pilotes comme Blaha pouvaient gagner jusqu’à 150 000 euros par voyage, lequel dure à peine une heure.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Malaga - Séville - Cadix - Trafic - Haschich

Aller plus loin

Verdict : l’hélicoptère avec 200 kilos de haschich marocain saisi à Malaga

La justice espagnole a confirmé les peines d’un à cinq ans prononcées par le tribunal provincial de Malaga contre trois individus accusés d’avoir transporté par hélicoptère 200...

Espagne : démantèlement d’un réseau de trafic de drogue par hélicoptère

La Garde civile, en collaboration avec l’unité anti-drogue de la police française (OFAST) et Europol, a démantelé une organisation criminelle spécialisée dans le trafic de...

Plusieurs arrestations pour trafic de drogue par hélicoptère entre le Maroc et le Portugal

La brigade nationale des investigations judiciaires, relevant du haut commandement de la gendarmerie royale a réussi à interpeller quatre barons et un agent des forces...

Espagne-Maroc : l’hélicoptère, nouvelle arme des trafiquants de drogue

La Garde civile et la Gendarmerie royale marocaine ont démantelé une organisation criminelle spécialisée dans le trafic de haschich depuis le Maroc vers l’Espagne via des...

Ces articles devraient vous intéresser :