La Guardia civil accuse la Marine royale marocaine d’aider les trafiquants de drogue

20 mars 2024 - 12h00 - Espagne - Ecrit par : P. A

Des patrouilleurs de la Marine royale marocaine collaboreraient avec des narcotrafiquants dans le détroit de Gibraltar pour faire entrer du haschisch en Espagne.

Des images fournies par la Guardia civile et auxquelles El Español a eu accès, montrent le pont d’un patrouilleur marocain chargé de ballots de haschisch destiné aux narcotrafiquants qui l’introduisent ensuite en Espagne sur des bateaux semi-rigides. Ces photos ont été obtenues dans le cadre d’une enquête menée en 2020 par l’Organe de coordination du trafic de drogue (OCON-Sud) et le commandement spécial de la Garde civile en charge de la lutte contre le trafic de drogue dans le détroit, qui n’existe plus depuis 2022, précise-t-on.

À lire : Maroc : des gendarmes, trafiquants de drogue, arrêtés à Skhirat

Les enquêteurs ont eu ces images après avoir mis sur écoute et analysé le téléphone de l’un des trafiquants de drogue arrêtés ces dernières années. Ces informations ont permis de prouver que ce patrouilleur de la Marine royale marocaine « servait de bateau-mère aux narco-bateaux espagnols et aux bateaux de plaisance » dédiés au trafic de stupéfiants, détaille le rapport d’enquête. Cette collaboration entre les patrouilleurs marocains et les narcotrafiquants « n’avait été jamais prouvée. C’est une découverte inédite », ont assuré des enquêteurs.

À lire : Course-poursuite en mer pour arrêter des trafiquants de drogue (vidéo)

Le narcotrafiquant à qui appartient le téléphone sur lequel ces images ont été trouvées, a confirmé aux enquêteurs, lors d’un interrogatoire, qu’il s’agissait bien d’un bateau de la Marine royale marocaine et que les agents devaient assurer leur « couverture ». Le Maroc renouvelle souvent ses agents déployés dans les zones côtières pour éviter toute complicité avec les trafiquants de drogue. Mais le phénomène persiste. « Ce commerce est très lucratif et il est facile de corrompre le personnel travaillant dans la région », souligne-t-on.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Enquête - Photos - Trafic - Marine Royale Marocaine - Haschich

Aller plus loin

Maroc : des gendarmes, trafiquants de drogue, arrêtés à Skhirat

Les éléments de la police judiciaire de la région de Skhirat-Témara ont arrêté à Skhirat trois gendarmes de la gendarmerie mobile de Fès, en flagrant délit de possession d’une...

Course-poursuite en mer pour arrêter des trafiquants de drogue (vidéo)

La Garde civile et les responsables de la surveillance douanière de l’administration fiscale ont démantelé un réseau de trafic de haschich par bateau entre le Maroc et La Línea...

L’un des plus gros trafiquants de haschich marocain arrêté en Espagne (vidéo)

La Garde civile a arrêté mardi à Séville JMV, 32 ans, surnommé « El Lana », considéré comme le chef de l’organisation de trafic de haschisch « la plus importante et la plus...

L’Espagne mène la vie dure aux trafiquants de haschich marocain

Face à la pression de plus en plus forte de la police, les trafiquants de drogue recherchent de nouvelles voies pour introduire le haschich du Maroc en Andalousie.

Ces articles devraient vous intéresser :