Prison avec sursis pour le journaliste marocain Omar Radi

18 mars 2020 - 05h00 - Maroc - Ecrit par : K.B

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Interpellé fin décembre pour "outrage à magistrat", le journaliste marocain Omar Radi vient d’être condamné à la prison avec sursis par la Cour pénale d’Ain Sebaa à Casablanca.

Ce mardi 17 mars, le verdict est tombé pour celui qui avait dénoncé sur Twitter la lourde condamnation des détenus du Hirak du rif. Le mis en cause a écopé d’une peine de 4 mois de prison avec sursis, assortie d’une amende de 500 dirhams.

Dans une déclaration à l’AFP, Omar Radi a confié : "Je m’attendais à ce que les poursuites soient annulées. Ce procès n’a pas lieu d’être, c’est une atteinte à ma liberté d’expression".

Les tribunaux étant fermés au Maroc depuis lundi, dans le cadre des mesures préventives mises en place pour endiguer l’épidémie du Coronavirus, le journaliste a été informé du verdict par le biais de son avocat.

Sujets associés : Casablanca - Hirak - Manifestations à Al hoceima - Omar Radi

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Message poignant de la mère d’Omar Radi à son fils, en prison

Au nombre des réactions qui viennent de toutes parts pour soutenir le journaliste Omar Radi, en détention depuis quelques jours, celle de sa mère est la plus poignante. Dans un...

Encore des ennuis judiciaires pour le journaliste Omar Radi

La police a interpellé puis placé en garde à vue le journaliste et militant des droits humains, Omar Radi, dimanche 5 juillet à Casablanca. Motif de son arrestation : "ivresse...

Affaire Omar Radi : un témoin à décharge dans de sales draps

Alors qu’il est appelé à témoigner en faveur de son confrère et militant des droits humains Omar Radi, visé par une plainte pour viol, un journaliste se retrouve dans un ennui...

Le prince Moulay Hicham réagit à l’arrestation du journaliste Omar Radi

C’est sur Facebook que le prince Moulay Hicham a donné son avis sur l’arrestation du journaliste Omar Radi. Le cousin du roi rappelle que "la liberté d’expression et de publication...

Nous vous recommandons

Casablanca

Maroc : démantèlement d’un réseau de trafic de faux visas

La police judiciaire de Casablanca, en coordination avec la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST) a démantelé un réseau de falsification de visas et d’immigration clandestine. En tout, cinq individus dont un mineur ont été...

Immobilier : voici les tendances des prix à Casablanca

Grâce à l’indice des prix des actifs immobiliers (IPAI) du deuxième trimestre 2020, publié par Bank Al Maghrib, on en sait un peu plus sur la situation de l’immobilier à Casablanca.

Casablanca : où en sont les travaux du tramway ?

Les projets de construction de nouvelles lignes de tramway et de busway à Casablanca se sont poursuivis de façon progressive en 2021. Cette année, l’essentiel des travaux sera consacré à la plateforme voie...

Covid-19 au Maroc : les cliniques continuent de ponctionner les morts

Les cliniques privées continuent d’imploser leur loi, malgré les plaintes des familles. Après le scandale de Casablanca, une autre clinique à Rabat vient de facturer 160 000 dirhams à un malade décédé des suites du...

Casablanca : arrêté pour avoir tenté de corrompre un commissaire

Une enquête a été ouverte à Casablanca à l’encontre d’un homme soupçonné d’être impliqué dans une affaire d’exploitation d’un café offrant la chicha sans autorisation et pour tentative de corruption d’un commissaire de...

Hirak - Manifestations à Al hoceima

Nawal Benaissa parle de son exil aux Pays-Bas

Figure de proue du mouvement de contestation du Hirak, Nawal Benaissa s’est exilée aux Pays-Bas, où elle parle de son combat contre l’injustice. Elle a longtemps participé à des manifestations pacifiques pour faire valoir les droits de la population de la...

Offense à Mohammed VI : un militant du Rif écope de quatre ans de prison

Le militant rifain, Rabia Ablaq, a été condamné à quatre ans de prison par le tribunal de première instance d’Al Hoceima pour avoir manqué de respect au roi Mohammed VI dans plusieurs publications sur les réseaux...

Maroc : sept militants du Hirak du Rif émigrent clandestinement en Espagne

Sept anciens prisonniers et militants du mouvement du Hirak, qui avaient participé aux manifestations sociales dans la région du Rif en 2017, ont émigré en Espagne. Ils ont rejoint les côtes du Grenade au sud de l’Espagne à bord de deux...

Nouvel appel au roi Mohammed VI

66 organisations nationales et internationales, dont plusieurs organisations européennes de défense des droits de l’homme, se sont jointes à l’Association andalouse des droits de l’homme (APDHA) pour demander la libération des 110 personnalités politiques...

Une proposition de loi pour amnistier les détenus du Hirak du Rif

Les députés vont bientôt examiner une nouvelle proposition de loi relative aux détenus du Hirak du Rif. Le texte déposé par la secrétaire générale du Parti socialiste unifié (PSU), Nabila Mounib, propose de leur accorder l’amnistie...

Omar Radi

Affaire Omar Radi : le Maroc met la pression sur Amnesty International

Aucune preuve qui étaye les allégations. C’est la position du gouvernement marocain qui se dit être toujours dans l’attente d’éléments scientifiques et concrets qui démontrent les graves accusations à l’encontre du Maroc dans le dossier « Omar Radi ...

Malade, Omar Radi suspend sa grève de la faim

Le journaliste Omar Radi a suspendu vendredi sa grève de la faim entamée, il y a 21 jours, pour des raisons de santé, a annoncé sa famille.

RSF appelle à l’arrêt du harcèlement d’Omar Radi

Reporters sans frontières réagit à l’interpellation du journal Omar Radi. Pour RSF, les autorités marocaines doivent mettre fin au harcèlement du journaliste.

Omar Radi placé placé en détention pour "viol et attentat à la pudeur"

Le journaliste et militant des droits de l’homme, Omar Radi, vient d’être placé en détention préventive. La décision a été prise par le procureur général du Roi près la Cour d’appel de Casablanca.

Maroc : deux journalistes en grève de la faim

Deux journalistes marocains, en détention préventive depuis huit et dix mois, dans l’attente de leur jugement, observent une grève de la faim. Ils espèrent ainsi obtenir leur libération provisoire, ont annoncé leurs avocats...