L’étoile d’or du FIFM décernée à "Out of bounds"

12 décembre 2011 - 11h51 - Culture - Ecrit par : J.L

Le film Danois "Out of bounds", de la réalisatrice Frederikke Aspöck, a remporté samedi l’étoile d’or de la onzième édition du Festival international du film de Marrakech (FIFM).

Sorti en 2011, "Out of bounds" est le plus court long métrage en compétition au FIFM 2011. Le film raconte l’histoire d’un jeune couple danois vivant dans une solitude totale avec pour seule compagnie leur chien de race Labrador.

Le prix du jury a lui été attribué au film "Snowtown" (Les Crimes de Snowtown) du réalisateur Australien Justin Kurzel.

Le festival, dont le jury comprenait l’Iranienne Leïla Hatami, la Française Nicole Garcia, le Marocain Abdelkader Lagtâa et l’Indienne Aparna, a été présidé cette année par le réalisateur serbe Emir Kusturica.

En 2010, l’Étoile d’or du FIFM avait été remportée par le film Sud Coréen "The Journals of Musan" du réalisateur Park Jungbum.

Le festival qui a rendu hommage au cinéma mexicain, est en passe de devenir l’un des sept meilleurs festivals au monde, d’après le magazine américain spécialisé dans l’industrie du spectacle, "Variety Magazine".

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Marrakech - Cinéma - Festival - Festival International du Film de Marrakech - Danemark

Aller plus loin

Un grand nom du cinéma est Présidente du Jury du festival de Marrakech

Le Jury de la 18ème édition du Festival international du Film de Marrakech (FIFM) sera présidé par l’actrice écossaise, Tilda Swinton. Cette grand-messe du 7ème art se tiendra...

Ces articles devraient vous intéresser :

Buzz, fric et clashs : La (mauvaise) recette des artistes marocains

De plus en plus d’artistes marocains se tournent vers les réseaux sociaux, notamment Instagram et TikTok, pour interagir avec leur public et générer des revenus. Cette tendance suscite toutefois des critiques, certains pointant du doigt le recours à...

Game of thrones : une actrice garde un mauvais souvenir du tournage au Maroc

À l’origine, Tamzin Merchant était celle qui devait épouser Khal Drogo dans « Game of thrones » qui a été tourné au Maroc. Mais l’actrice a fini par abandonner le projet, sans que personne en comprenne la raison.

Une série documentaire sur Alexandre le Grand en tournage au Maroc

La plateforme de streaming Netflix prépare une série documentaire sur la vie de l’ancien roi de Macédoine, Alexandre le Grand, dont le tournage se déroule au Maroc.

Jamel Debbouze lance "Terminal", 25 ans après "H"

L’humoriste franco-marocain Jamel Debbouze retrouve son confrère Ramzy Bedia dans le cadre d’un nouveau projet pour Canal+. Le duo est connu pour son rôle dans la série à succès H (1998-2002).

Combien gagne Nora Fatehi ?

L’actrice, productrice et danseuse maroco-canadienne, Nora Fatehi figure parmi les grosses pointures du cinéma indien. À combien s’élève la fortune de la plus indienne des Marocaines ?

Nicole Kidman dans l’adaptation du livre « Chanson douce » de Leïla Slimani

Un thriller basé sur le roman de l’écrivaine franco-marocaine Leïla Slimani, intitulé La nounou parfaite (chanson douce, titre original) devrait être produit par l’actrice et réalisatrice australo-américaine Nicole Kidman. HBO développera La nounou...

Jamel Debbouze très fier de sa maman

L’humoriste franco-marocain Jamel Debbouze a fait une déclaration d’amour à sa maman, qui fait une apparition à ses côtés dans son nouveau film « Le Nouveau Jouet ».

Gladiator 2 en tournage au Maroc dévoile son casting

Le casting de Gladiator 2 qui sera bientôt en tournage à Ouarzazate, au Maroc et dont la sortie est prévue le 22 novembre 2024, vient d’être dévoilé.

Malade, Aïcha Mahmah expulsée par une clinique

Grâce à l’intervention du ministère de la Culture, de la Jeunesse et de la Communication, l’actrice marocaine Aïcha Mahmah a été admise à l’hôpital mardi pour recevoir un traitement et subir une opération.

Gad Elmaleh évoque « le modèle marocain de fraternité judéo-musulmane »

À l’occasion de la sortie de son film « Reste un peu » qui sort le 16 novembre, l’humoriste marocain Gad Elmaleh revient sur la richesse spirituelle du Maroc, « une terre de fraternité judéo-musulmane » dont le modèle n’existe « nulle part ailleurs ».