Pegasus : Il est impossible de connaître les documents volés sur les téléphones de Sanchez et des ministres

9 août 2022 - 11h40 - Espagne - Ecrit par : A.P

La ministre de la Défense espagnole, Margarita Robles, a indiqué que, selon les rapports techniques du Centre national de cryptologie (CCN) relevant du Centre national de renseignement (CNI), il est « impossible » de savoir quelles données ont été extraites des téléphones portables du président Pedro Sanchez et des ministres, piratés à l’aide de Pegasus entre mai et juin 2021.

Dans un entretien à Europa Press, Robles affirme n’avoir « aucune idée » sur les 9 mégaoctets de données extraites de son téléphone qui a été piraté à l’aide de Pegasus. Selon l’Exécutif espagnol, 2,6 gigaoctets et 130 mégaoctets de données ont été extraites du téléphone de Sanchez et plus de 6 gigaoctets de données de celui du ministre de l’Intérieur, Fernando Grande-Marlaska.

À lire : Le Maroc aurait-il espionné le téléphone de Pedro Sanchez avec Pegasus ?

Le ministre de la Présidence, Félix Bolaños, a décliné toute responsabilité dans cette affaire, assurant que son département n’établit pas de protocoles de sécurité pour les téléphones portables des membres du gouvernement. Robles, pour sa part, avait précisé que la sécurité des téléphones portables des membres du gouvernement est « transversale » et que plusieurs agences sont chargées d’y veiller.

« Je pense qu’en ce moment, l’important est de savoir qui a piraté les téléphones. Nous ne devons pas nous écarter du problème », a souligné Robles, espérant que la justice pourra résoudre cette affaire.

À noter que les soupçons se sont dirigés dès le début vers le Maroc. Les dates des piratages des téléphones coïncident avec la crise migratoire durant laquelle plusieurs milliers de Marocains, principalement des mineurs, ont forcé le poste-frontière pour entrer clandestinement à Sebta.

Sujets associés : Espagne - Espionnage

Aller plus loin

Le Maroc aurait-il espionné le téléphone de Pedro Sanchez avec Pegasus ?

Les téléphones du président Pedro Sanchez et de la ministre de la Défense, Margarita Robles, ont été piratés à l’aide du logiciel israélien Pegasus en mai et juin dernier. Le...

Pegasus : l’Espagne évite d’accuser le Maroc

Les autorités espagnoles soupçonnent le Maroc d’être derrière le piratage des téléphones de Pedro Sanchez et de Margarita Robles à l’aide du logiciel Pegasus, mais évitent de...

Le ministre de l’Intérieur espagnol espionné avec Pegasus, en pleine crise avec le Maroc

L’analyse du téléphone du ministre de l’Intérieur espagnol, Fernando Grande-Marlaska, a révélé qu’il a été espionné avec Pegasus les 7 et 26 juin 2021, en pleine crise avec le...

Pegasus : 15 000 documents et 1 000 photos volés sur le téléphone de Pedro Sanchez

Le piratage via Pegasus aurait permis le vol de 15 000 documents et 1 000 photos du téléphone du Président du gouvernement Pedro Sanchez. La presse espagnole accuse ouvertement...

Ces articles devraient vous intéresser :