Le Maroc aurait-il espionné le téléphone de Pedro Sanchez avec Pegasus ?

2 mai 2022 - 13h32 - Espagne - Ecrit par : P. A

Les téléphones du président Pedro Sanchez et de la ministre de la Défense, Margarita Robles, ont été piratés à l’aide du logiciel israélien Pegasus en mai et juin dernier. Le Maroc pourrait être accusé d’être derrière cet espionnage.

Le téléphone de Sanchez a été piraté en mai et juin 2021, et celui de Robles, en juin de la même année. Une importante quantité de données, soit 2,6 Go en mai et 130 Mo en juin, a été extraite du téléphone du chef du gouvernement espagnol, et 9 Mo de celui de la ministre de la Défense, fait savoir El Pais. Pour le moment, le gouvernement n’a aucune idée sur les informations piratées ni sur leur degré de sensibilité.

À lire : Le Maroc aurait découvert l’arrivée de Ghali en Espagne grâce au logiciel Pegasus

Le ministre de la Présidence, Félix Bolaños, a dénoncé cet espionnage à l’aide du logiciel israélien Pegasus, sans toutefois accuser un État ou une organisation, soulignent simplement qu’il s’agit d’« intrusions extérieures, c’est-à-dire étrangères aux agences de l’État et illégales, c’est-à-dire réalisées sans autorisation judiciaire ». Mais en réalité, les regards pourraient être tournés vers le Maroc qui était accusé, dans un passé récent, d’espionnage de plusieurs personnalités comme le président français, Emmanuel Macron. De plus, cela est arrivé dans les pires moments des relations entre les deux pays.

À lire : Pegasus : le Maroc saisit la justice espagnole

Le bureau du procureur général a déposé ce lundi une plainte contre X auprès de la Haute cour nationale. Le gouvernement assure que, selon le dernier rapport du Centre national de cryptologie (CCN) relevant du CNI qui garantit la sécurité des communications des hauts fonctionnaires, les téléphones de Sanchez et Robles n’ont plus été piratés depuis juin dernier. Néanmoins, le gouvernement espagnol a décidé de renforcer ses systèmes de sécurité.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Espionnage

Aller plus loin

José Manuel Albares : « L’Espagne n’acceptera le chantage de personne »

Le ministre des Affaires étrangères, José Manuel Albares, a déclaré vendredi que l’Espagne ne cède au chantage de personne, répondant à la possibilité que le Maroc fasse chanter...

Le Maroc aurait découvert l’arrivée de Ghali en Espagne grâce au logiciel Pegasus

L’accueil de Brahim Ghali, le chef du Front Polisario, dans un hôpital de Logroño en Espagne sous une fausse identité, aurait été découvert par le Maroc grâce au logiciel...

Espionnage : Pedro Sanchez fait analyser le téléphone de son épouse

À la demande de Pedro Sanchez, le Centre national de renseignement (CNI) continue d’analyser les téléphones des membres du gouvernement, mais aussi de l’épouse du président du...

Pegasus : le juge espagnol convoque les ministres de l’Intérieur et de la Défense

Le juge José Luis Calama en charge de l’affaire Pegasus, a cité à comparaître en tant que témoins la ministre de la Défense, Margarita Robles, et son collègue de l’Intérieur,...

Ces articles devraient vous intéresser :