Le Maroc aurait découvert l’arrivée de Ghali en Espagne grâce au logiciel Pegasus

9 août 2021 - 14h00 - Ecrit par : A.P

L’accueil de Brahim Ghali, le chef du Front Polisario, dans un hôpital de Logroño en Espagne sous une fausse identité, aurait été découvert par le Maroc grâce au logiciel d’espionnage israélien Pegasus.

« Le voyage d’Algérie en Espagne du président Brahim Ghali et son admission sous une fausse identité dans un hôpital de Logroño accompagné de Salem Labsir auraient été découverts grâce au logiciel d’espionnage israélien Pegasus », indiquent des médias sahraouis. « Le leader du Front Polisario a été transféré dans un avion officiel du gouvernement algérien vers un aéroport de Saragosse pour être ensuite admis à l’hôpital de San Pedro de Logroño après avoir contracté le coronavirus », rappellent ces médias qui attestent, sans preuves, que le Maroc a eu l’information grâce au logiciel d’espionnage Pegasus.

À lire : Pegasus : le Maroc saisit la justice espagnole

« Aujourd’hui, à la lumière de cette affaire [Pegasus], il est plus que probable que l’information provienne en fait d’un téléphone appartenant à l’un des hommes de main de Brahim Ghali et qui a été infecté par Pegasus », avancent-ils, ajoutant que l’opération a été rendue possible grâce à l’infiltration du Front Polisario par un agent de la Direction générale des études et de la documentation (DGED), l’agence de contre-espionnage marocaine dirigée par l’ami d’enfance du roi, Yassine Mansouri.

À lire : Le Maroc a imposé ses conditions dans le départ de Brahim Ghali

Selon la presse proche du Polisario, « tous les téléphones des responsables sahraouis et des dirigeants du Front Polisario ont été espionnés à l’aide du logiciel israélien Pegasus. Des hauts fonctionnaires aux chefs de divisions ou aux représentants de la société civile et aux journalistes sahraouis, sans oublier tout l’appareil de sécurité et de documentation de la RASD (Renseignement sahraoui) et le corps diplomatique sahraoui, ont été également espionnés ».

L’arrivée de Ghali en Espagne, révélée par les médias Jeune Afrique et La Razón, et son admission à l’hôpital San Pedro de Logroño sous une fausse identité ont provoqué une grave crise diplomatique avec le Maroc. L’Espagne travaille à une reprise rapide de la coopération avec le royaume.

Tags : Espagne - Polisario - Espionnage - Brahim Ghali

Aller plus loin

Pegasus : le Maroc saisit la justice espagnole

Accusé d’avoir espionné les téléphones portables de plusieurs journalistes espagnols à l’aide du logiciel israélien Pegasus, le Maroc a mandaté le cabinet d’avocats Ernesto...

L’Espagne ne veut pas brouiller ses relations avec le Maroc, malgré l’affaire « Pegasus »

Malgré les soupçons qui pèsent sur le Maroc quant au piratage du téléphone de Pedro Sanchez à l’aide du logiciel Pegasus, le gouvernement espagnol tient à maintenir de bonnes...

L’Espagne confirme l’hospitalisation de Brahim Ghali sous une fausse identité

Le gouvernement Sanchez confirme l’admission du chef du Polisario, Brahim Ghali dans un hôpital espagnol. L’Algérie lui avait adressé une demande dans ce...

Le Maroc aurait-il espionné le téléphone de Pedro Sanchez avec Pegasus ?

Les téléphones du président Pedro Sanchez et de la ministre de la Défense, Margarita Robles, ont été piratés à l’aide du logiciel israélien Pegasus en mai et juin dernier. Le Maroc...

Nous vous recommandons

Fincantieri en négociations avec le Maroc, Naval Group se sent menacé

L’Italien Fincantieri discute avec le Maroc qui souhaite acquérir deux frégates multi-missions. Ces discussions sont vues comme une menace par l’industriel français Naval Group.

Maroc : plusieurs villes sous l’eau (vidéo)

Les fortes précipitations enregistrées dans la nuit du lundi à mardi dans plusieurs villes du Maroc ont causé d’énormes dégâts, surtout à Agadir, Tétouan et Chefchaouen.

Un navire de guerre espagnol arrive près des côtes marocaines

Le navire Mar Caribe de la Marine espagnole a démarré lundi sa première mission de soutien logistique (matériels et provisions de toutes sortes) de l’année aux forces de défense détachées dans les rochers de Vélez de la Gomera et Al Hoceima, et dans les îles...

Achraf Hakimi étincelant face à Reims (vidéo)

Titularisé au poste de latéral droit lors du match contre Reims, Achraf Hakimi s’est illustré encore une fois, dimanche 29 août. Une passe décisive qui fait toute la différence lors de la 4ᵉ journée de la Ligue...

L’extension de Medgaz en sursis après le changement de position de l’Espagne sur le Sahara

Le changement de position de l’Espagne sur le Sahara va retarder la finalisation des travaux d’extension de la capacité du Medgaz, le gazoduc qui relie l’Algérie à l’Espagne.

France : il se fait arnaquer par des faux proches de la famille royale marocaine

Un vigneron français s’est fait arnaquer à plusieurs reprises par trois individus qui se sont fait passer qui pour un policier, un indic et un acteur. La victime, complètement dépossédée, a porté plainte. Le procès s’est ouvert cette semaine au tribunal de...

Plus de la moitié des visas Schengen pour les Marocains délivrés par la France

La Direction des Études et des Prévisions Financières (DEPF), a récemment publié les chiffres sur les voyages des Marocains au titre de l’année 2019. Il ressort que le Maroc est le 5ᵉ pays en volume de visas Schengen...

La visite de l’ambassadeur d’Allemagne à Melilla irrite le Maroc

L’ambassadeur d’Allemagne en Espagne a effectué, jeudi, une visite dans la ville de Melilla. Un déplacement entrant dans le cadre, dit-on, de la coopération sécuritaire, mais mal aperçu par plusieurs observateurs notamment,...

"Tramdena" ou "mramden", phénomène du Ramadan au Maroc

Pendant les heures de jeûne du Ramadan, les bagarres font fureur dans les rues du Maroc. Cette année, cela a même dégénéré en meurtre dans certaines régions du pays. Ce phénomène est connu au Maroc sous le nom de "Tramdena". Quelqu’un de "mramden", est...

La France « reproche » à Gims de vivre au Maroc

Les vraies raisons pour lesquelles l’administration a refusé la nationalité française au chanteur Gims sont désormais connues. Il lui est notamment reproché « son incapacité à établir en France le centre de ses intérêts matériels » parce qu’il réside une bonne...