Recherche

Le Maroc aurait découvert l’arrivée de Ghali en Espagne grâce au logiciel Pegasus

© Copyright : DR

9 août 2021 - 14h00 - Monde - Par: A.P

L’accueil de Brahim Ghali, le chef du Front Polisario, dans un hôpital de Logroño en Espagne sous une fausse identité, aurait été découvert par le Maroc grâce au logiciel d’espionnage israélien Pegasus.

« Le voyage d’Algérie en Espagne du président Brahim Ghali et son admission sous une fausse identité dans un hôpital de Logroño accompagné de Salem Labsir auraient été découverts grâce au logiciel d’espionnage israélien Pegasus », indiquent des médias sahraouis. « Le leader du Front Polisario a été transféré dans un avion officiel du gouvernement algérien vers un aéroport de Saragosse pour être ensuite admis à l’hôpital de San Pedro de Logroño après avoir contracté le coronavirus », rappellent ces médias qui attestent, sans preuves, que le Maroc a eu l’information grâce au logiciel d’espionnage Pegasus.

À lire : Pegasus : le Maroc saisit la justice espagnole

« Aujourd’hui, à la lumière de cette affaire [Pegasus], il est plus que probable que l’information provienne en fait d’un téléphone appartenant à l’un des hommes de main de Brahim Ghali et qui a été infecté par Pegasus », avancent-ils, ajoutant que l’opération a été rendue possible grâce à l’infiltration du Front Polisario par un agent de la Direction générale des études et de la documentation (DGED), l’agence de contre-espionnage marocaine dirigée par l’ami d’enfance du roi, Yassine Mansouri.

À lire : Le Maroc a imposé ses conditions dans le départ de Brahim Ghali

Selon la presse proche du Polisario, « tous les téléphones des responsables sahraouis et des dirigeants du Front Polisario ont été espionnés à l’aide du logiciel israélien Pegasus. Des hauts fonctionnaires aux chefs de divisions ou aux représentants de la société civile et aux journalistes sahraouis, sans oublier tout l’appareil de sécurité et de documentation de la RASD (Renseignement sahraoui) et le corps diplomatique sahraoui, ont été également espionnés ».

L’arrivée de Ghali en Espagne, révélée par les médias Jeune Afrique et La Razón, et son admission à l’hôpital San Pedro de Logroño sous une fausse identité ont provoqué une grave crise diplomatique avec le Maroc. L’Espagne travaille à une reprise rapide de la coopération avec le royaume.

Mots clés: Brahim Ghali , Espagne , Polisario , Espionnage

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - - A Propos - Contact