Le Maroc aurait découvert l’arrivée de Ghali en Espagne grâce au logiciel Pegasus

9 août 2021 - 14h00 - Espagne - Ecrit par : A.P

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

L’accueil de Brahim Ghali, le chef du Front Polisario, dans un hôpital de Logroño en Espagne sous une fausse identité, aurait été découvert par le Maroc grâce au logiciel d’espionnage israélien Pegasus.

« Le voyage d’Algérie en Espagne du président Brahim Ghali et son admission sous une fausse identité dans un hôpital de Logroño accompagné de Salem Labsir auraient été découverts grâce au logiciel d’espionnage israélien Pegasus », indiquent des médias sahraouis. « Le leader du Front Polisario a été transféré dans un avion officiel du gouvernement algérien vers un aéroport de Saragosse pour être ensuite admis à l’hôpital de San Pedro de Logroño après avoir contracté le coronavirus », rappellent ces médias qui attestent, sans preuves, que le Maroc a eu l’information grâce au logiciel d’espionnage Pegasus.

À lire : Pegasus : le Maroc saisit la justice espagnole

« Aujourd’hui, à la lumière de cette affaire [Pegasus], il est plus que probable que l’information provienne en fait d’un téléphone appartenant à l’un des hommes de main de Brahim Ghali et qui a été infecté par Pegasus », avancent-ils, ajoutant que l’opération a été rendue possible grâce à l’infiltration du Front Polisario par un agent de la Direction générale des études et de la documentation (DGED), l’agence de contre-espionnage marocaine dirigée par l’ami d’enfance du roi, Yassine Mansouri.

À lire : Le Maroc a imposé ses conditions dans le départ de Brahim Ghali

Selon la presse proche du Polisario, « tous les téléphones des responsables sahraouis et des dirigeants du Front Polisario ont été espionnés à l’aide du logiciel israélien Pegasus. Des hauts fonctionnaires aux chefs de divisions ou aux représentants de la société civile et aux journalistes sahraouis, sans oublier tout l’appareil de sécurité et de documentation de la RASD (Renseignement sahraoui) et le corps diplomatique sahraoui, ont été également espionnés ».

L’arrivée de Ghali en Espagne, révélée par les médias Jeune Afrique et La Razón, et son admission à l’hôpital San Pedro de Logroño sous une fausse identité ont provoqué une grave crise diplomatique avec le Maroc. L’Espagne travaille à une reprise rapide de la coopération avec le royaume.

Sujets associés : Espagne - Polisario - Espionnage - Brahim Ghali

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Le Maroc aurait-il espionné le téléphone de Pedro Sanchez avec Pegasus ?

Les téléphones du président Pedro Sanchez et de la ministre de la Défense, Margarita Robles, ont été piratés à l’aide du logiciel israélien Pegasus en mai et juin dernier. Le Maroc...

L’Espagne confirme l’hospitalisation de Brahim Ghali sous une fausse identité

Le gouvernement Sanchez confirme l’admission du chef du Polisario, Brahim Ghali dans un hôpital espagnol. L’Algérie lui avait adressé une demande dans ce...

« The Guardian » accuse le Maroc d’espionnage

Le Maroc serait l’auteur d’espionnage à l’aide de Pegasus sur plus de 200 téléphones portables espagnols en 2019, selon un rapport du réseau de journalistes Forbidden Stories publié...

L’Espagne ne veut pas brouiller ses relations avec le Maroc, malgré l’affaire « Pegasus »

Malgré les soupçons qui pèsent sur le Maroc quant au piratage du téléphone de Pedro Sanchez à l’aide du logiciel Pegasus, le gouvernement espagnol tient à maintenir de bonnes...

Nous vous recommandons

Espagne

Vox demande une délimitation claire des eaux territoriales à Ceuta et Melilla

Le parti Vox a présenté une proposition de loi au Congrès pour demander au gouvernement de prendre les mesures nécessaires pour procéder au tracé des frontières à Ceuta et Melilla afin de délimiter correctement les eaux territoriales espagnoles dans ces zones...

Décès d’un douanier lors d’une course poursuite dans le Détroit de Gibraltar

José Luis Dominguez Iborra, un responsable du Service de sécurité des douanes d’Algésiras, est décédé dimanche après que l’hélicoptère dans lequel il se trouvait s’est écrasé dans la mer lors d’une course...

Drame de Melilla : l’Algérie charge le Maroc

Amar Belani, envoyé spécial chargé de la question du Sahara occidental et des pays du Maghreb au ministère algérien des Affaires étrangères accuse le Maroc d’être responsable du drame de Melilla et réclame l’ouverture d’une enquête indépendante et...

L’Espagne va lancer des travaux aux frontières de Sebta et Melilla

Le ministère de l’Intérieur espagnol a prévu d’allouer un budget de 720 000  euros pour l’entretien et la maintenance des frontières de Ceuta et Melilla au cours des deux prochaines années.

Le Maroc a mieux géré la crise du Covid que la France

À comparer la gestion de la pandémie dans le monde, le Maroc se trouve à la 68ᵉ place, devançant la France ou encore l’Espagne. Le constat est fait par le think-tank australien Lowy Institute, qui a réalisé son étude dans plus de 98 pays dans le...

Polisario

Le Polisario contre l’accord pétrolier entre le Maroc et Israël

La signature d’un accord portant sur l’exploration du bloc atlantique de la ville de Dakhla entre la compagnie israélienne Ratio Petroleum et l’Office national des Hydrocarbures et des Mines (ONHYM) n’est pas du goût de « l’autorité sahraouie du pétrole et...

Sahara : Christopher Ross charge à nouveau le Maroc

Après avoir accusé le Maroc d’être à l’origine de son départ de la Mission des Nations Unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara occidental (MINURSO) en 2017, le diplomate américain Christopher Ross revient à la charge. Il a toujours soutenu le...

Un activiste du Polisario, accusé de terrorisme, arrêté en Espagne

Un activiste du Polisario a été arrêté lundi, par la police espagnole. Il est accusé d’incitation au terrorisme contre les intérêts du Maroc en Espagne et à l’étranger.

Brahim Ghali de retour à Tindouf

Le leader du Front Polisario, Brahim Ghali, retournera dans les camps en septembre, après cinq mois d’absence pour raison sanitaire liée au Covid-19 et des complications qui ont nécessité une longue période de...

Omar Hilale recadre sèchement un diplomate algérien à l’ONU (vidéo)

L’ambassadeur et représentant permanent du Maroc auprès de l’ONU, Omar Hilale, a déconstruit les mensonges véhiculés par l’Algérie au sujet du Sahara, devant la quatrième Commission de l’Assemblée générale des Nations...

Espionnage

Pegasus : ouverture d’une enquête au Maroc suite aux accusations d’espionnage

Les accusations d’espionnage contre le Maroc donnent lieu à l’ouverture d’une enquête judiciaire sur de fausses allégations contenues dans des articles publiés par des journaux étrangers. La présidence du ministère public vient de donner des instructions au...

Pegasus : le Maroc réclame à nouveau des preuves à Amnesty International

Le Maroc revient à la charge pour réclamer à Amnesty International, des preuves et des arguments sur ses accusations, quant à la possession et l’utilisation malveillante du logiciel Pegasus contre des activistes de la société...

Affaire Pegasus : le Maroc rejette les accusations d’espionnage de journalistes

L’information selon laquelle un service de sécurité marocain aurait utilisé un logiciel-espion mis au point par une société israélienne pour viser une trentaine de journalistes est fausse selon les autorités marocaines. Le gouvernement dément et se réserve...

« Projet Pegasus » : Emmanuel Macron veut tout savoir

Le président français Emmanuel Macron a réuni, ce jeudi 22 juillet, un conseil de défense « exceptionnel dédié à l’affaire Pegasus et à la question de la cybersécurité ». L’annonce a été faite par Gabriel Attal, le porte-parole du...

Pegasus a été utilisé dans plusieurs pays européens

Le logiciel d’espionnage Pegasus développé par la société israélienne NSO, aurait été utilisé par au moins cinq pays de l’Union européenne. C’est en effet ce qu’a déclaré le groupe devant le comité du Parlement européen en charge de l’enquête sur le...

Brahim Ghali

Affaire Brahim Ghali : l’Espagne défend les intérêts de l’Algérie

La justice espagnole subirait de fortes pressions de la part de l’Exécutif pour rendre une décision en faveur de l’Algérie dans l’affaire Brahim Ghali, poursuivi pour « génocide, torture, viol et crimes de guerre », avec quatre généraux algériens et quelques...

Nasser Bourita dénonce l’attitude de l’Espagne

Le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a dénoncé mercredi, l’attitude du gouvernement espagnol visant à « européaniser une crise exclusivement bilatérale » qui perdure entre le Maroc et l’Espagne. Il s’agit pour le ministre d’une fuite...

La plainte pour génocide contre Brahim Ghali classée

La justice espagnole a décidé ce jeudi de classer la plainte pour « génocide » qui vise Brahim Ghali, le chef des séparatistes du Front Polisario qui a été convoqué par un juge début juin alors qu’il était hospitalisé. La plainte avait été déposée par...

Affaire Ghali : l’enquête reste ouverte encore pour six mois

L’enquête judiciaire sur l’affaire Ghali restera ouverte pendant encore au moins six mois. Ainsi en a décidé le juge d’instruction du tribunal de Saragosse, Rafael Lasala, après le non-lieu provisoire prononcé en ce qui concerne l’ancienne ministre, Arancha...

Le Maroc hausse le ton face à l’Espagne

Les tensions entre le Maroc et l’Espagne au sujet de l’hospitalisation de Brahim Ghali, chef du Polisario dans un hôpital de Logroño, non loin de Saragosse sous un nom d’emprunt de Mohamed Ben Battouche, de nationalité algérienne ne retombent pas. Nasser...