Pegasus : un parti espagnol dédouane le Maroc

4 mai 2022 - 19h20 - Espagne - Ecrit par : P. A

Le porte-parole de Podemos au Congrès, Pablo Echenique, a déclaré mercredi qu’il est possible que le Maroc ne soit pas derrière l’espionnage des téléphones de Pedro Sanchez et de Margarita Robles, soulignant qu’« il pourrait y avoir plus d’un acteur ».

« Quel intérêt le Maroc a-t-il à espionner les gens du mouvement indépendantiste en Espagne ? », s’est demandé Pablo Echenique dans un entretien à TVE rapporté par Europa Press, soulignant que l’espionnage est un acte « très grave », quel qu’en soit l’auteur.

À lire : Pegasus : l’Espagne évite d’accuser le Maroc

Le porte-parole de Podemos n’espère rien de la comparution devant le Congrès de Margarita Robles, la ministre de la Défense, au sujet de cette affaire. Il a appelé les responsables des services de renseignement à assumer leurs responsabilités politiques pour restaurer la confiance des citoyens en les institutions. « Je ne vais pas citer de noms, mais tout le monde sait qui est responsable », a-t-il insisté.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Espionnage

Aller plus loin

L’Espagne refuse la nationalité à un « agent des renseignements marocains »

La justice a refusé en 2020 la nationalité espagnole à un Marocain résidant à Las Palmas de Gran Canaria pour ses relations supposées avec les services de renseignement...

Pegasus : l’Espagne évite d’accuser le Maroc

Les autorités espagnoles soupçonnent le Maroc d’être derrière le piratage des téléphones de Pedro Sanchez et de Margarita Robles à l’aide du logiciel Pegasus, mais évitent de...

Pegasus : 15 000 documents et 1 000 photos volés sur le téléphone de Pedro Sanchez

Le piratage via Pegasus aurait permis le vol de 15 000 documents et 1 000 photos du téléphone du Président du gouvernement Pedro Sanchez. La presse espagnole accuse ouvertement...

Espionnage : un parti espagnol demande de reconsidérer les relations avec le Maroc

Le président du groupe parlementaire de Podemos au Congrès, Jaume Asens, a proposé ce jeudi « de revoir l’accord avec le Maroc » s’il est établi que c’est le royaume qui a...

Ces articles devraient vous intéresser :