L’Espagne ne veut pas brouiller ses relations avec le Maroc, malgré l’affaire « Pegasus »

4 mai 2022 - 12h00 - Ecrit par : A.S

Malgré les soupçons qui pèsent sur le Maroc quant au piratage du téléphone de Pedro Sanchez à l’aide du logiciel Pegasus, le gouvernement espagnol tient à maintenir de bonnes relations avec le royaume, mais dans la prudence.

Les autorités espagnoles affirment ne pas connaître, pour le moment, l’auteur de l’espionnage du téléphone de Pedro Sanchez. Et même si elles finissaient par le découvrir et qu’il s’agit du Maroc, elles ne dévoileraient jamais cette information qui provoquerait à coup sûr une nouvelle « crise majeure ». C’est une « hypothèse » comme toute autre et l’Exécutif préfère « ne pas spéculer » sur un sujet aussi sérieux, croit savoir EFE.

L’Espagne a changé de position sur le Sahara pour mettre fin à la longue et grave crise diplomatique avec le royaume et ne souhaiterait pas ouvrir un nouveau conflit dans la nouvelle étape de la relation entre les deux pays. La normalisation des relations avec le Maroc a permis la réouverture des frontières maritimes et la préparation de l’Opération Marhaba 2022. Les négociations sont également en cours pour la réouverture prochaine des frontières à Ceuta et Melilla.

À lire : Le Maroc aurait-il espionné le téléphone de Pedro Sanchez avec Pegasus ?

La déclaration commune ayant sanctionné la rencontre entre Sanchez et Mohammed VI à Rabat le 7 avril, a annoncé la reprise du trafic des personnes et des biens à ces frontières, « de manière ordonnée » et l’installation de postes de contrôle douanier appropriés ». Pour l’Espagne, ce paragraphe est la preuve de l’engagement du Maroc de respecter l’intégrité territoriale de l’Espagne, en acceptant de rouvrir la douane commerciale à Melilla, fermée par le Maroc en 2018, et d’en créer une nouvelle à Sebta.

De son côté, le Maroc n’a pas la même compréhension de ce bout de texte, assurent des sources consultées qui précisent que la question sera débattue lors de la rencontre prévue ce jeudi à Rabat entre les délégations espagnole et marocaine. Déjà, les ministres espagnols de l’Intérieur et des Affaires étrangères ne s’accordent pas sur le sujet. L’un souhaitant la réouverture des frontières avec ou sans douane commerciale, l’autre considérant que la création de la douane commerciale est déterminante.

Tags : Espagne - Espionnage - Diplomatie

Aller plus loin

Arancha Gonzales Laya aurait été espionnée en pleine crise avec le Maroc

En plus des téléphones portables du président du gouvernement, Pedro Sanchez, et de la ministre de la Défense, Margarita Robles, celui de l’ancienne ministre des Affaires...

L’Espagne refuse la nationalité à un « agent des renseignements marocains »

La justice a refusé en 2020 la nationalité espagnole à un Marocain résidant à Las Palmas de Gran Canaria pour ses relations supposées avec les services de renseignement marocains,...

Le Maroc aurait-il espionné le téléphone de Pedro Sanchez avec Pegasus ?

Les téléphones du président Pedro Sanchez et de la ministre de la Défense, Margarita Robles, ont été piratés à l’aide du logiciel israélien Pegasus en mai et juin dernier. Le Maroc...

Le ministre de l’Intérieur espagnol espionné avec Pegasus, en pleine crise avec le Maroc

L’analyse du téléphone du ministre de l’Intérieur espagnol, Fernando Grande-Marlaska, a révélé qu’il a été espionné avec Pegasus les 7 et 26 juin 2021, en pleine crise avec le Maroc, et...

Nous vous recommandons

Tentative d’évasion manquée de Marocains à l’aéroport de Barcelone

Une bagarre a éclaté entre deux passagers marocains ivres lors d’un vol Casablanca-Istanbul, obligeant le commandant à atterrir d’urgence à l’aéroport El Prat de Barcelone. Alors que les deux passagers étaient interpelés par les gardes civils, onze autres...

Affaire Hamza Mon bb : Soukaina Glamour sort de prison

Condamnée le 11 février 2020 à deux ans de prison pour son implication dans l’affaire Hamza Mon bb, la youtubeuse Soukaina Glamour est sortie de prison jeudi 14 octobre 2021. Hamza mon bb est une affaire de chantage, d’extorsion liée à un compte anonyme...

Le chirurgien Hassan Tazi visé par de nouvelles plaintes

De nouvelles plaintes ont été déposées contre le propriétaire de la clinique Chifaa El Hassan Tazi, célèbre chirurgien esthétique casablancais, en détention provisoire à la prison d’Oukacha pour notamment traite d’êtres humains et abus de...

Aziz Akhannouch justifie la démission de Nabila Rmili

Après la nomination de Khalid Ait Taleb au ministère de la Santé en remplacement de Nabila Rmili, maire de Casablanca, le chef du gouvernement était appelé à se prononcer. Aziz Akhannouch a déclaré qu’en démissionnant de son poste de ministre de la Santé,...

Nora Fatehi interrogée dans une affaire de blanchiment d’argent

Nora Fatehi a été à nouveau convoquée par la Direction de l’application de la loi (ED) de l’Inde, agence de lutte contre la criminalité financière. Citée dans une affaire de blanchiment d’argent, la célèbre actrice de Bollywood est soumise à un interrogatoire...

Fouzi Lekjaa promet un accueil royal à l’Équipe d’Algérie à Marrakech

À la veille du match Burkina Faso – Algérie comptant pour les éliminatoires de la Coupe du Monde 2022 et qui va se jouer le 7 septembre à Marrakech, la Fédération royale marocaine de football (FRMF) entend réserver un accueil royal aux Algériens, sans tenir...

Belgique : des révélations sur le parcours de Brahim Abdeslam

Le parcours de Brahim Abdeslam avant les attentats de Paris et Saint-Denis en août 2015, a été révélé vendredi par un enquêteur belge.

Soufiane El Bahri gracié par le roi Mohammed VI

Soufiane El Bahri, l’administrateur d’une page Facebook qui reprend les photos privées du roi Mohammed VI, a été gracié par le souverain. Le tribunal de première instance de Salé l’avait condamné à un an de prison ferme en juin...

Ryanair contrainte d’annuler des vols vers le Maroc

La compagnie aérienne Ryanair se voit contrainte de suspendre trois liaisons aériennes entre sa base à Lisbonne Humberto Delgado, et les aéroports de Tours-Val de Loire en France, Oujda-Angads au Maroc et Bari-Karol Wojtyla en Italie. Et pour cause, TAP...

Au Maroc, la rage tue encore

La rage tue encore au Maroc. Malgré toutes les mesures prises pour éliminer le risque rabique, cette infection mortelle continue de sévir, se désolent les spécialistes qui appellent à un plan d’élimination totale d’ici...