Polémique autour d’une fiction sur l’opposant marocain Ben Barka

26 septembre 2007 - 12h59 - Monde - Ecrit par : L.A

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Jean-Pierre Sinapi ne décolère pas : "Ce qui se passe me désole." Réalisateur, pour France 2, d’un téléfilm intitulé L’Affaire Ben Barka, du nom de l’opposant marocain enlevé à Paris en 1965, et dont le corps n’a jamais été retrouvé, il est convoqué, lundi 24 septembre, par le juge d’instruction qui, en France, instruit toujours l’affaire. "A travers le film, je voulais rendre hommage à Mehdi Ben Barka. Je me retrouve devant la justice comme "témoin" dans une affaire "d’homicide volontaire et de complicité d’homicide volontaire"", déplore-t-il.

La convocation renvoie aux déclarations du réalisateur lors de la présentation de son oeuvre au Festival de La Rochelle, à la mi-septembre. M. Sinapi avait assuré que le film était le premier réalisé en France en disposant "de tous les éléments" de l’affaire. "Les faits évoqués dans le film sont vrais", avait-il ajouté selon l’AFP.

Le film (le troisième réalisé à ce jour sur l’affaire) est très précis lorsqu’il évoque la mort de Mehdi Ben Barka, dont on voit la dépouille mortelle rapatriée au Maroc pour y être plongée dans une cuve d’acide. Or ce scénario n’a jamais été confirmé. C’est celui d’un Marocain, Ahmed Boukhari, qui jure avoir appartenu aux services secrets du royaume.

Témoignage variable

Dans un livre, Le Secret (Michel Lafon), il raconte la disparition de l’opposant marocain. Mais son témoignage, variable selon les versions de son manuscrit, est sujet à caution. "Embarquer l’opinion publique sur cette version, c’est la tromper, affirme Bechir Ben Barka, fils de l’ancien opposant. Boukhari n’est jamais venu témoigner en France. Il prétexte toujours un empêchement pour ne pas se rendre aux convocations de la justice. Veut-on imposer à la famille et à l’opinion une idée de la disparition de mon père, et ainsi montrer que la poursuite d’une instruction est inutile ?"

"Mon film est une fiction. Le spectateur est prévenu par une bande-annonce. On ignore comment Ben Barka a été tué. L’histoire horrible de la cuve est une métaphore. Il fallait faire ressentir au téléspectateur la violence de cette disparition", nuance aujourd’hui le réalisateur, contacté par Le Monde.

La polémique touche aussi au choix délibéré des deux scénaristes, Jacques Labib et Philippe Madral, de ne pas contacter la famille Ben Barka (l’épouse de Mehdi est toujours vivante), qu’ils mettent pourtant en scène. "Comment peuvent-ils prétendre posséder tous les éléments de l’affaire sans avoir pris contact avec la famille", s’interroge Bechir Ben Barka.

Le fils du dirigeant marocain devait assister, lundi, à la projection du film consacré à la fin tragique de son père. "Je verrai alors si une suite judiciaire s’impose ou non", dit-il.

Le Monde - Armelle Cressard et Jean-Pierre Tuquoi

Sujets associés : Cinéma - Mehdi Ben Barka - Procès

Suivez Bladi.net sur Google News

Nous vous recommandons

Cinéma

Fête de la Pessah : le message de Serge Berdugo à la communauté israélite du Maroc

Cette année, la Pâque juive ou Pessah sera célébrée du 27 mars au 4 avril 2021. Serge Berdugo, profitant de cette journée marquant le début de cette fête, souhaite une très belle fête à toute la communauté israélite...

Clap de fin pour Standing Up, série préférée des Marocains

Alors que la saison 2 de Standing Up (connu sous le nom de Drôle en France), une série ayant figuré dans le top 10 au Maroc se prépare, Netflix a décidé de l’annuler.

Jamel Debbouze : « J’ai le même âge que mes enfants »

Quatre ans après son dernier rôle au cinéma, l’acteur marocain Jamel Debbouze est de retour dans une nouvelle comédie intitulée « Le nouveau jouet », un film inspiré du « Jouet », de Pierre Richard. Invité dans l’émission Matin Première de RTBF, l’humoriste est...

« Bestseller Boy », du Néerlando-marocain Mano Bouzamour, adapté au cinéma

« Bestseller Boy » est la première série néerlandaise de CBS Studios basée sur le roman éponyme à succès de l’écrivain et chroniqueur néerlando-marocain, Mano Bouzamour.

Report de la sortie d’Indiana Jones 5, film tourné au Maroc

Prévue le 27 juillet 2022, la sortie de la série « Indiana Jones » dont le cinquième volet a été tourné en partie à Fès, au Maroc, a été reportée à 2023.

Mehdi Ben Barka

Disparition de Mehdi Ben Barka : 55 ans après, le mystère demeure entier

29 octobre 1965, c’était la dernière fois qu’était vu Mehdi Ben Barka, à Paris. La France et le Maroc n’ont jamais expliqué les circonstances de l’enlèvement et de la disparition du principal opposant d’Hassan II, dont le centenaire de naissance et en...

Un ancien juge d’instruction accuse le Maroc d’être derrière ses ennuis judiciaires

Patrick Ramaël, ancien juge d’instruction dans l’affaire Mehdi Ben Barka, le chef de file du mouvement tiers-mondiste, et plus célèbre opposant aux rois Mohammed V et Hassan II, disparu dans des circonstances mystérieuses en France, est poursuivi devant la...

Mehdi Ben Barka était-il un espion ?

56 ans après son décès, de troublantes révélations ont été faites sur le militant anticolonialiste Mehdi Ben Barka, chef de file du mouvement tiers-mondiste, et plus célèbre opposant aux rois Mohammed V et Hassan...

Accusations d’espionnage : de nouvelles révélations sur Mehdi Ben Barka

Suite au démenti de Bachir Ben Barka, fils de Mehdi Ben Barka, chef de file du mouvement tiers-mondiste, le chercheur tchèque Jan Koura, professeur adjoint à l’Université Charles de Prague fait de nouvelles révélations sur le plus célèbre opposant aux rois...

Réaction de la famille de Mehdi Ben Barka suite aux accusations d’espionnage

Les accusations d’espionnage contre le militant anticolonialiste Mehdi Ben Barka, chef de file du mouvement tiers-mondiste ont fait réagir sa famille. L’ex-opposant marocain est accusé d’avoir été un espion qui fournissait des renseignements aux services...

Procès

Agadir : le procès de la « mendiante au 4x4 » reporté

Le procès de la fausse mendiante apparue récemment dans une vidéo à bord d’une voiture de luxe dans la capitale de Souss est une fois encore reporté. Ce renvoi qui est le troisième, est prévu pour le 25...

Assassinat de Samira Bekkar en 2008 : la justice rouvre le dossier

Le parquet veut juger en cour d’assises l’homme d’affaires Wim Beckmann, principal suspect du meurtre de Samira Bekkar, 27 ans, une Marocaine dont le corps sans vie a été retrouvé en 2008 dans la propriété de ce dernier, près...

Souleiman Raissouni maintenu en détention

Souleiman Raissouni, rédacteur en chef du quotidien Akhbar Al Yaoum, poursuivi pour « viol » d’un jeune homme et de sa « séquestration » restera en détention. Ainsi en a décidé la chambre criminelle de première instance près la cour d’appel de Casablanca, qui...

Attentats de Paris : les craintes de l’avocat de Mohamed Abrini

Stanislas Eskenazi, l’avocat du belgo-marocain Mohamed Abrini craint que « les vivants » paient « pour les morts » dans le cadre du procès historique des attentats de Paris.

Justice pour Mohamed Hammas, abattu d’une balle sur un parking

Plus de huit ans après l’assassinat de Mohamed Hammas, les accusés de ce crime crapuleux risquent 15 à 18 ans de prison. C’est la peine requise, jeudi dernier, par le ministère public à l’encontre de Nabil S. et Soufyan...