Attentats de Casablanca : Procès en appel ce lundi à Paris

11 février 2008 - 13h50 - France - Ecrit par : L.A

Le procès en appel de membres de la cellule de soutien aux auteurs des attentats de Casablanca, qui ont fait 45 morts en 2003, s’ouvre lundi à Paris pour trois d’entre eux, condamnés en juillet à des peines de six à huit ans de prison.

Au total, le tribunal correctionnel de Paris avait condamné le 11 juillet, les huit prévenus à des peines allant d’un an de prison avec sursis à 10 ans d’emprisonnement ferme.

Ils étaient tous accusés d’appartenir à une cellule implantée en France du Groupe islamiste combattant marocain, un mouvement lié à Al-Qaïda et soupçonné d’avoir participé aux attentats de Casablanca ainsi qu’à ceux de Madrid.

Cinq d’entre eux ont fait appel de ce jugement, dont deux se sont par la suite désistés. Ils seront donc finalement trois à comparaître lundi devant la cour d’appel : Rachid Aït el Hadj, condamné à huit ans de prison, Attila Turk et Redouane Aberbri, condamnés tous les deux à six ans de prison ferme pour des activités de financement de réseau terroriste.

Parmi ceux qui se sont finalement désistés, figure Mustapha Baouchi, un Marocain de 32 ans, qui avait écopé de la peine la plus lourde (10 ans), assortie d’une interdiction définitive du territoire français. L’accusation considérait qu’il avait assuré la pérennité de la cellule française du Groupe islamiste combattant marocai. Hassan Boutani, 40 ans, condamné 5 ans en juillet, a également finalement renoncé à faire appel.

Les huit hommes condamnés avaient été interpellés au printemps 2004 dans la banlieue parisienne.

Les attentats de Casablanca perpétrés par 15 kamikazes dans le centre de la capitale économique marocaine ont fait 45 morts et une centaine de blessés le 16 mai 2003. La justice française s’est déclarée compétente, car trois Français figurent parmi les victimes.

AFP

Sujets associés : France - Paris - Casablanca - Terrorisme - Procès - Attentats de Casablanca

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc renforce son dispositif légal de lutte contre le terrorisme

Afin de lutter efficacement contre le terrorisme, le Maroc a décidé de renforcer son dispositif national en se dotant d’un centre national de traitement des informations relatives aux passagers et aux vols aériens.

Décès de Malika El Aroud, « La Veuve noire du Jihad »

Malika El Aroud, condamnée pour terrorisme en 2008, est décédée à l’âge de 64 ans. Cette femme, qui avait la double nationalité belge et marocaine, avait été déchue de sa nationalité belge en 2017 pour avoir « gravement manqué à ses devoirs de...

Projet d’attentat déjoué au Maroc : Treize individus arrêtés par le BCIJ

Treize personnes ont été arrêtées par le Bureau Central d’Investigations Judiciaires (BCIJ), jeudi dernier. Soupçonnés d’être partisans de l’organisation terroriste « État islamique », les individus ont été arrêtés lors d’opérations menées dans...

Latifa Ibn Ziaten : « J’ai réussi à sauver beaucoup de jeunes, de familles… »

11 ans après l’assassinat de son fils, le maréchal des logis-chef Imad, une des victimes du terroriste Mohammed Merah, la militante franco-marocaine Latifa Ibn Ziaten poursuit son combat pour la paix et la promotion du dialogue et du respect mutuel.

Le Maroc renforce le contrôle dans les aéroports

Le Maroc a décidé de renforcer son système de contrôle des passagers dans les aéroports. Cette procédure sera désormais complétée par l’analyse de données électroniques envoyées avant l’arrivée à destination des passagers.

Au Maroc, la lutte contre le blanchiment d’argent rapporte

Le Maroc mène efficacement la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. En tout, près de 11 milliards de dirhams ont été saisis en 2022.

Terrorisme au Maroc : une lutte permanente depuis 2003

L’extrémisme islamiste au Maroc a été marqué par cinq moments forts, dont notamment les attentats de Casablanca en 2003 et 2007, le printemps arabe en 2011, et la création de l’État islamique (EI) en 2014. Pour lutter contre le phénomène, les autorités...

Latifa Ibn Ziaten : « Les jeunes ne sont pas nés terroristes, mais on les pousse à l’être »

Depuis 2012, la militante franco-marocaine Latifa Ibn Ziaten, mère du maréchal des logis-chef Imad, une des victimes du terroriste Mohammed Merah, travaille avec les familles et les communautés pour empêcher les jeunes de tomber dans le piège de...

Le Maroc, bon élève en matière de lutte antiterroriste

Le Maroc affiche l’un des niveaux de sécurité antiterroriste les plus élevés au monde. Avec un score de 0,757, le royaume est classé 83ᵉ dans la catégorie des pays les plus épargnés des actes terroristes, selon l’édition 2023 de l’Indice mondial du...

Une cellule préparant des attentats au Maroc démantelée

Le Bureau central des investigations judiciaires (BCIJ), se basant sur des informations fournies par la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), a annoncé le démantèlement d’une cellule terroriste liée à l’organisation Daech. Cette...