Rajae Maouane accusée d’incitation à la « haine antisémite »

14 mai 2021 - 16h00 - Belgique - Ecrit par : J.K

La Ligue Belge contre l’Antisémitisme (LBCA) a accusé mercredi, la Belge d’origine marocaine Rajae Maouane, d’incitation à la « haine antisémite » pour avoir partagé une photo accompagnée d’une chanson à propos du conflit israélo-palestinien. Faux ! rétorque la co-présidente d’Ecolo « profondément heurtée ».

En Belgique, les partis politiques ne sont pas restés indifférents aux actes de violence de ces derniers jours, opposant Israéliens et Palestiniens. Plusieurs partis de la coalition ont condamné Israël, allant jusqu’à appeler à des sanctions contre cet État, pour la spoliation de biens appartenant à des Palestiniens, fait part 7 sur 7, précisant que la photo dénoncée, postée mardi en « story » en pleine tension entre Israéliens et Palestiniens, représente un combattant palestinien faisant tournoyer un lance-pierre, accompagnée de la chanson « Wein Al Malayeen », un succès de la chanteuse libanaise Julia Boutros, connue comme proche du Hezbollah, et qui exhorte le peuple arabe à la lutte armée contre les « fils de Sion ».

« Cette incitation au passage à l’acte endossée par la co-présidente d’Ecolo est le point d’orgue d’un dévoiement antisémite constaté depuis plusieurs années dans le chef du parti des Verts », fustige l’association, faisant référence à un député anti-Israël élu en 2019 et instigateur en Belgique du mouvement «  BDS  » (Boycott, Désinvestissement et Sanctions), prônant le boycott d’Israël. Aussi, demande-t-elle aux Verts, l’exclusion de Maouane, et aux partis démocratiques, la ferme condamnation de « ces dérives extrêmement dangereuses et potentiellement criminelles d’un parti membre de la coalition gouvernementale ».

La réplique de Rajae Maouane n’a pas tardé : « Je suis profondément heurtée que l’on puisse me prêter des intentions antisémites alors que je n’ai eu de cesse, dans mon engagement politique et associatif, de rapprocher les deux communautés. Le respect, le dialogue et la valorisation des cultures sont au cœur de mon engagement politique », a-t-elle réagi, poursuivant : « Je regrette qu’une lutte aussi essentielle et actuelle que celle contre l’antisémitisme puisse être instrumentalisée pour disqualifier et salir celles et ceux qui en appellent à la justice et au droit international pour en finir avec ce conflit qui n’a que trop duré. » « En accompagnant cette photo d’un court extrait d’une chanson, mon intention n’était nullement de heurter qui que ce soit. Si tel est le cas, je le regrette », a-t-elle confessé.

Sujets associés : Belgique - Israël - Palestine - Guerre - Affrontements

Aller plus loin

Israël : l’urgence d’une paix durable avec ses voisins arabes

Face aux problèmes de fond, Israël doit faire l’option du réalisme, en tournant le dos à la diplomatie tactique qui l’a toujours caractérisé. Pour l’ex-ambassadeur...

Le roi Mohammed VI félicité pour son soutien au peuple palestinien

Le Président palestinien, Mahmoud Abbas, a mis en avant, samedi à Amman, le rôle joué par le Royaume du Maroc, sous la conduite du roi Mohammed VI, président du Comité Al Qods,...

Antisémitisme : prison avec sursis requise pour l’imam de Toulouse

Mohamed Tataiat, imam de la Grande Mosquée de Toulouse, est poursuivi depuis janvier dernier, pour « provocation à la haine raciale ». Il lui est reproché d’avoir relayé en...

Le roi Mohammed VI s’entretient avec le président palestinien

Le roi Mohammed VI a eu jeudi un entretien téléphonique avec le président palestinien, Mahmoud Abbas, lors duquel, le Souverain marocain a fait part de son échange avec le...

Ces articles devraient vous intéresser :