Antisémitisme : prison avec sursis requise pour l’imam de Toulouse

1er juillet 2021 - 14h40 - Monde - Ecrit par : G.A

Mohamed Tataiat, imam de la Grande Mosquée de Toulouse, est poursuivi depuis janvier dernier, pour « provocation à la haine raciale  ». Il lui est reproché d’avoir relayé en arabe un hadith qui inciterait les musulmans à tuer les juifs, lors d’un prêche datant de décembre 2017.

Mardi 29 juin, le parquet de Toulouse a requis six mois de prison avec sursis contre l’imam accusé d’antisémitisme. Mais le cadre religieux a toujours clamé son innocence, affirmant que ses propos ont été sortis de leur contexte. Devant le tribunal, il est resté fidèle à sa déclaration.

À lire : Toulouse : un imam devant le tribunal correctionnel pour « incitation à la haine raciale »

« Le sens est différent de celui qui a été compris. Il s’agit d’une prophétie présente dans la littérature apocalyptique et il faut tenir compte de l’actualité de l’époque : l’ambassade des États-Unis a été déplacée de Tel-Aviv à Jérusalem. […] Je ne cite pas le Juif en tant que religion. Il y a plus de choses qui me relient à cette religion que de choses qui m’en séparent. […] Depuis 1987, je suis en guerre intellectuelle contre l’extrémisme », a-t-il souligné. En réponse à une question posée par le président du tribunal, il ajoute : « Aucun musulman ne reconnaîtra le sens, la signification que vous avez donnée à mes propos ».

Mais pour Simon Cohen, avocat du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF), partie civile dans cette affaire, l’imam joue sur les mots. « Si tu vois un Juif derrière moi, tue-le : est-ce que cela mérite d’être interprété ? Non […] Que l’on se réfère à des hadiths, on peut ! Que l’on se réfère à des pensées doctorales, provocatrices, voire belliqueuses, on peut ! Mais pas devant n’importe quel auditoire », a déclaré l’avocat.

À lire : Le Maroc s’engage dans la lutte contre l’antisémitisme et l’antisionisme

Le Parquet de Toulouse est du même avis. Il a estimé que l’accusé avait opéré « un glissement sémantique qui conduit à une stigmatisation des juifs. Il ne se borne pas à critiquer l’État d’Israël. […] Cet argument est un prétexte. C’est l’élément constituant à l’exhortation à l’appel à la haine. Les mots ont un sens et sa parole a une portée importante vis-à-vis de son auditoire  ». Le ministère public précise qu’au cours de l’audience, Il n’y a pas eu de réponse claire, de regrets et qu’il doute de la capacité de l’accusé à se remettre en question .

En plus des six mois de prison avec sursis requis contre l’imam, le parquet a demandé l’affichage du jugement par la mosquée d’Empalot. Mohamed Tataiat bénéficie, pour le moment, d’un non-lieu partiel concernant les poursuites liées à la diffusion du prêche sur les réseaux sociaux.

Sujets associés : Religion - Racisme - Toulouse - Procès

Aller plus loin

L’imam de la mosquée de Toulouse rejugé en appel

Accusé d’antisémitisme, l’Imam de la mosquée de Toulouse a été rejugé en appel, pour « provocation à la haine raciale », le 30 mai dernier. Le procureur général a requis six...

Maroc : un Toulousain en prison pour avoir acheté un masque volé

Un Toulousain en fin de séjour au Maroc, a été arrêté le 11 novembre dernier à l’aéroport de Rabat. Il avait en sa possession un masque qu’il s’était procuré, mais qui se trouve...

Le Maroc s’engage dans la lutte contre l’antisémitisme et l’antisionisme

L’Association marocaine Mimouna a signé vendredi, un accord avec le Département d’État américain, pour lutter contre l’antisémitisme et l’antisionisme. Après le Bahreïn en...

Belgique : Unia déplore le manque de chiffres sur la discrimination et le racisme

Unia constate qu’il y a un manque de données sur les inégalités et la discrimination en Belgique. Elle recommande une approche coordonnée pour la collecte et le développement de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Les Morchidates, des enseignantes de la religion et des militantes de l’égalité des sexes au Maroc

Bouchra el Korachi est l’une des centaines de « Morchidates » ou prédicatrices désignées par le ministère marocain des Affaires islamiques pour enseigner le Coran, la Charia et le « fiqh », la loi islamique, dans les différentes mosquées du royaume....

Ramadan 2023 : la durée de la journée de jeûne selon les pays

Le premier jour du ramadan correspond au 23 mars au Maroc et dans de nombreux pays à travers le monde. Les heures de jeûne durant ce mois sacré pour les musulmans varient d’un pays à l’autre.

Gad Elmaleh évoque « le modèle marocain de fraternité judéo-musulmane »

À l’occasion de la sortie de son film « Reste un peu » qui sort le 16 novembre, l’humoriste marocain Gad Elmaleh revient sur la richesse spirituelle du Maroc, « une terre de fraternité judéo-musulmane » dont le modèle n’existe « nulle part ailleurs ».

Le ramadan débutera jeudi en France

Le ramadan débutera officiellement le jeudi 23 mars en France, annonce le recteur de la Grande Mosquée de Paris, Chems-Eddine Hafiz.

Aïd El Fitr en France : annonce importante de la Mosquée de Paris

Les fédérations musulmanes de France se réuniront ce jeudi 20 avril 2023 à 18 heures à la Grande Mosquée de Paris en présence de leur commission religieuse ainsi que des imams du Conseil National des Imams (CNI). Cette réunion a pour objectif de fixer...

Quand débute le ramadan au Maroc ?

Le ministère des Habous et des Affaires islamiques va annoncer courant la semaine prochaine, la date de l’observation du croissant lunaire au Maroc, prévue le dimanche 29 Chaabane 1445 H après le coucher du soleil, correspondant au 10 mars 2024. Ainsi,...

Université Paris-Dauphine : propos racistes envers une étudiante voilée

Une étudiante voilée a été victime de propos racistes de la part d’une intervenante du jury lors d’une soutenance de fin d’année à l’Université Paris-Dauphine.

Le hijab sur les podiums, témoignage de Mariah Idrissi

La Londonienne d’origine pakistanaise et marocaine Mariah Idrissi, premier mannequin en hijab à prendre part à une campagne publicitaire, se dit persuadée que malgré certaines pressions, la mode pudique va continuer à se développer.

Quand débute le ramadan au Maroc ?

La date de début du ramadan au Maroc est désormais connue. Le Centre international d’astronomie vient de faire ses prédictions.

Chaâbane débute mercredi, le ramadan dans un mois

Le premier jour du mois de Chaâbane de l’année 1444 de l’hégire correspond au mercredi 22 février 2023, a annoncé hier le ministère des Habous et des Affaires Islamiques dans un communiqué.