Le Maroc s’engage dans la lutte contre l’antisémitisme et l’antisionisme

19 janvier 2021 - 13h00 - Maroc - Ecrit par : I.L

L’Association marocaine Mimouna a signé vendredi, un accord avec le Département d’État américain, pour lutter contre l’antisémitisme et l’antisionisme. Après le Bahreïn en octobre dernier, le Maroc devient le deuxième pays arabe à s’engager dans cette lutte.

Cet accord a également reçu le soutien officiel du gouvernement, rapporte JTA. Signé par le président de l’Association Mimouna, El Mehdi Boudra, et Elan Carr, le représentant du département d’État pour la lutte contre l’antisémitisme, il marque l’ambition des accords d’Abraham de l’administration Trump, de normaliser l’acceptation non seulement d’Israël, mais aussi du sionisme, au sein des populations arabes.

Dans le texte de cet accord, les parties « entendent travailler ensemble pour partager et promouvoir les meilleures pratiques afin de combattre toutes les formes d’antisémitisme, y compris l’antisionisme et la délégitimisation de l’État d’Israël ». Elles s’engagent également à « combattre d’autres types d’intolérance et de haine, à l’instar de l’islamophobie ».

Pour l’ambassadrice du Maroc aux États-Unis, la princesse Lalla Joumala, cet accord consolide le partenariat profond et de longue date entre le Maroc et les États-Unis dans la lutte contre toutes les formes d’intolérance et la promotion de la paix et de la coexistence. Fondée en 2007 par des musulmans, l’association Mimouna milite pour la préservation de l’héritage juif du royaume.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : États-Unis - Bahreïn - Judaïsme marocain

Aller plus loin

"Les Juifs n’ont jamais été persécutés au Maroc"

Le représentant permanent du Maroc aux Nations Unies, Omar Hilale a affirmé que les juifs n’ont jamais été persécutés sur le territoire marocain.

Une avalanche de soutiens à Rajae Maouane après les accusations d’antisémitisme

La Ligue belge contre l’antisémitisme (LBCA) a accusé la co-présidente d’Écolo Rajae Maouane, auteure d’une publication polémique d’avoir incité à la haine antisémitisme....

Des conseils pour la communauté juive marocaine

Le Haut tribunal rabbinique du royaume du Maroc, a appelé la communauté juive mondiale à respecter les règles et les mesures préventives prises par chacun des pays dans lesquels...

Antisémitisme : prison avec sursis requise pour l’imam de Toulouse

Mohamed Tataiat, imam de la Grande Mosquée de Toulouse, est poursuivi depuis janvier dernier, pour « provocation à la haine raciale ». Il lui est reproché d’avoir relayé en...

Ces articles devraient vous intéresser :

Emmanuelle Chriqui : Une voix marocaine contre l’antisémitisme

À l’heure où la guerre fait rage entre Israël et le Hamas dans la bande de Gaza, l’actrice canadienne d’origine marocaine Emmanuelle Chriqui dénonce le déferlement d’antisémitisme.

Des prières rogatoires dans les synagogues marocaines

Après les mosquées, c’est au tour des synagogues au Maroc d’accueillir des prières rogatoires en faveur de la pluie.

Le Maroc inaugure la première synagogue universitaire du monde arabe

L’Université polytechnique Mohammed VI (UM6P) a inauguré une synagogue universitaire, une première au Maroc et dans le monde arabe. Le lieu de culte, situé à côté de sa nouvelle mosquée, reflète la coexistence des religions au Maroc.

Maroc : les nouvelles mesures sur la communauté juive, saluées

David Toledano, membre de la communauté juive marocaine et président de la Fédération des industries des matériaux de construction, a salué le décret, portant organisation des communautés juives, estimant que ce texte est « exceptionnel [et] répond...

Les confidences de Gad Elmaleh sur sa rencontre avec le pape François

L’humoriste marocain Gad Elmaleh s’est confié après sa rencontre avec le pape François, au Vatican le 23 décembre, à qui il a présenté son film « Reste un peu », sorti en France le 16 novembre et dont le scénario repose sur son cheminement spirituel...